J’ai interviewé 7 pratiquantes et / ou profs de Yoga en leur posant la question principale : « Comment le Yoga a-t-il changé votre vie ? »

Cela faisait déjà quelque temps que j’avais une grande envie de proposer un article polyphonique permettant à plusieurs personnes différentes de s’exprimer sur mon blog !! Et j’avais aussi une super envie de parler de l’incroyable potentiel de transformation du Yoga !

C’est parti pour les témoignages ! Attention, article inspirant !!Prenez une tasse de votre thé ou tisane préférée et… bonne lecture !

Aline Mieze, Yogami, Montpellier

aline-mieze-portrait-yoga

Claudia YogaPassion : Salut Aline, peux-tu te présenter en quelques mots pour les lectrices de YogaPassion ?

Aline Mieze : Bonjour, je suis Aline, j’ai 32 ans et je vis à Montpellier depuis quelques mois. En pleine reconversion professionnelle, j’ai décidé de devenir professeur de Yoga à temps plein cette année. Auparavant j’ai travaillé dans l’événementiel, la presse. J’ai une formation de graphiste.

Claudia YP : Peux-tu nous raconter ta découverte du Yoga ? Comment se sont passés tes premiers cours ?

Aline M. : J’ai commencé à pratiquer le yoga il y a 5 ans. C’était un moment particulier dans ma vie, j’avais besoin de m’occuper de moi.

J’ai rencontré Anne-Marie qui m’a permis de découvrir le yoga avec pédagogie et tolérance.

Les premiers temps, j’allais en cours sans vraiment m’investir. Juste pour y aller… puis petit à petit j’ai senti un besoin d’y aller. Prendre du temps pour moi et me recentrer. J’ai beaucoup voyagé et grâce au Yoga je peux voyager à l’intérieur de moi même, de mes sensations, de mes émotions.

Claudia YP : Comment le Yoga a-t-il changé ta vie ?

aline-mieze-montpellier-yoga

Aline M. : Tout d’abord, le Yoga m’aide à me réconcilier avec mon corps. J’ai des problèmes de dos depuis mon adolescence et cela m’a apporté un grand soulagement.

Sur le plan émotionnel, pratiquer régulièrement m’a permis de me retrouver. Savoir qui je suis, où je vais, pouvoir faire des choix, me sortir de situations difficiles.

C’est grâce au Yoga que j’ai retrouvé le goût, que j’ai pu refaire des projets après une période de ma vie compliquée. J’ai vécu un épisode de « burn out » et commencer la formation de professeur m’a vraiment aidée à en sortir.

Claudia YP : Si tu es prof de Yoga, peux-tu nous indiquer comment le Yoga contribue à transformer la vie de tes élèves ? Quels furent leurs témoignages les plus marquants ?

Aline M. : Mes élèves sont surtout des débutants. C’est un vrai plaisir de les voir découvrir le Yoga et de sentir comme ils sont détendus en sortant des cours.

Le témoignage le plus marquant est celui d’un élève que j’avais en cours individuel. Il a rapidemment ressenti les subtilités de certaines postures et cela lui a redonné confiance en lui.

Claudia YP : Penses-tu que le Yoga peut permettre à l’être humain de construire une paix avec lui-même, puis avec les autres ?

Aline M. : Le Yoga aide à améliorer notre rapport avec nous même et avec les autres.

La pratique de la respiration nous recentre et nous aide à être plus calme. Le Yoga nous apprend le discernement et cela apprend à considérer chaque situation avec tolérance.

Claudia YP : Quelles sont tes prochaines actualités ? Où peut-on te retrouver sur internet ?

Je propose de nouveaux créneaux pour mes cours collectifs à partir de janvier. En projet également, je travaille à l’organisation d’ateliers et de week-ends Yoga.

Actualités à suivre sur mon site et sur les réseaux sociaux :

Site webBlogFacebookInstagramTwitter

Claudia YP : Merci beaucoup Aline pour ce très beau partage !

Pauline Vanderquand, Aix-en-Provence

portrait-pauline-vanderquand-yoga

Claudia YogaPassion : Salut Pauline, peux-tu te présenter en quelques mots pour les lectrices de YogaPassion ?

Pauline Vanderquand : Bonjour, je suis Pauline, j’ai 28 ans, je suis masseuse bien-être dans mon centre de bien-être et santé, créé avec une amie qui est naturopathe, dans la ville d’Aix en Provence.

Claudia YP : Peux-tu nous raconter ta découverte du Yoga ? Comment se sont passés tes premiers cours ?

Pauline V. : J’ai découvert le yoga grâce à cette fameuse amie, qui un jour m’a dit :  »

Viens, il y a un stage de yoga dans le Lubéron avec un yogi « made in India », on y va ? »

J’ai donc découvert le yoga avec Rajev Pant (école yogsansara à Paris) qui proposait un stage de pratique de yoga et philosophie hindouiste dans un camping au cœur du Lubéron. Le cadre était magique et l’immersion, totale !

Claudia YP : Comment le Yoga a-t-il changé ta vie ?

pauline-vanderquand-posture-yoga

Pauline V. : Ce week-end a changé ma vie et dès mon retour a Aix je me suis inscrite dans une école de yoga. J’avais enfin découvert le vrai sens de l’expression « cultiver son jardin secret ». 

Et voilà ! Pendant plusieurs années j’avais rendez-vous une à deux fois par semaine avec moi-même, dans mon jardin secret. Ma prof Danielle (yoga du centre, Aix en Provence) m’a fait découvrir le pouvoir de la visualisation, du souffle et le bonheur impalpable de l’arrêt de la respiration lié à celui de l’arrêt des pensées. Une sensation magique ! Il y a eu des moments de douleurs mais je ne pouvais plus me passer du yoga.

Aujourd’hui je suis en formation pour devenir prof de yoga. Je découvre au fur et à mesure le sens de cette magnifique phrase que nous dit souvent mon enseignant :

« la liberté dans la verticalité »

Le yoga change ma vie tous les jours, il y a plus de douceur. Quand je me lève je pense yoga et quand je me couche aussi. Je prend le temps de pratiquer tous les jours.

Au début c’était dur d’être justement seule avec moi même sans guide. C’était un devoir à faire et je culpabilisais de ne pas avoir envie de le faire. Avec le temps j’ai commencé à prendre le rythme.

J’ai aussi constaté que la détente que me procure cette pratique quotidienne me rend plus efficace dans la vie de tous les jours. Avant je n’avais jamais le temps, j’étais toujours dans le stress et le rush. Maintenant je ne sais pas comment vous l’expliquer mais j’y arrive : bosser, pratiquer mon heure de yoga, faire mes papiers, voir mes amis, être avec mon amoureux et passer du temps dans ma grotte avec mon chat (fidèle compagnon depuis 8 ans).

Ce que je constate aussi c’est la manière dont le yoga agit sur mon transit. J’ai toujours eu des problèmes de digestion handicapants et maintenant tout va mieux. Je pratique quotidiennement le mudra du tournoiement : Lauliki-mudra. Je le conseille grandement aux personnes ayant des désordres intestinaux.

Claudia YP : Penses-tu que le Yoga peut permettre à l’être humain de construire une paix avec lui-même, puis avec les autres ?

Pauline V. : Je pense sincèrement que le yoga peut aider l’être humain à trouver la paix. On obtient à travers la pratique quotidienne une liberté qui n’existe plus ailleurs. On découvre un monde ou les notions de mal et de bien n’ont pas leur place. Il s’agit d’un univers sans jugement.

Au début c’est dur car on se rend compte que nous sommes notre juge principal et que l’on se fait beaucoup de mal tout seul. Puis tout doucement on trouve une paix intérieure. On devient son propre temple de bien-être. On apprend avec le yoga à avoir du recul sur nos émotions, à les laisser nous traverser sans s’y accrocher, on se rend compte qu il n’y a pas de bonne ou de mauvaise émotion, elles sont un tout qu’il faut équilibrer. La posture du lion par exemple est géniale pour expier la colère.

J’ai commencé ma formation pour aller plus loin dans la pratique. Je ne savais pas si j’allais avoir envie d’enseigner le yoga plus tard. Aujourd’hui j’ai envie de partager mon apprentissage avec mon entourage et plus encore. C’est une pratique communicative. Je comprends la force de cet enseignement oral.

Claudia YP : Quelles sont tes prochaines actualités ? Où peut-on te retrouver sur internet ?

Vous pouvez me retrouver sur mon blog Be cool as a yogi et sur ma page facebook que je viens de démarrer. A paraître en janvier : un article sur les effets du yoga sur le ventre, en collaboration avec mon amie Anne-Lise Dufour, naturopathe spécialisée sur l’hygiène intestinale.

Claudia YP : Un grand merci Pauline et bonne chance pour toi dans tes débuts en tant que prof de Yoga !

Note : je proposerai moi aussi des cours de Yoga à Aix en Provence dès septembre 2018 !

Eve-Anne, Gallais, Belgique

eve-anne-durieux-votre-yoga

Claudia YogaPassion : Salut Eve-Anne, peux-tu te présenter en quelques mots pour les lectrices de YogaPassion ?

Eve-Anne Durieux : Bonjour à toutes et à tous. Tout d’abord, merci à Claudia pour cette belle initiative. Je m’appelle Eve-Anne. J’ai 37 ans. Je vis à Gallaix en Belgique, un tout petit village pas très loin de Lille. Je suis professeur de yoga, thérapeute en déprogrammation biologique et auteure du blog « votreyoga » .

Note de Claudia : Psttt, les filles ! Eve-Anne a déjà rédigé un article invité sur le blog, dans lequel elle présente le Yoga qu’elle pratique et enseigne, le Natha Yoga

Claudia YP : Peux-tu nous raconter ta découverte du Yoga ? Comment se sont passés tes premiers cours ?

Eve-Anne D. : Ma découverte du yoga a été une révélation. C’était il y a à peu près 12 ans. J’ai commencé par prendre des cours individuels. J’avais quelques problèmes de santé et je ne me sentais pas au top dans ma peau. Une connaissance m’a donné les références d’un prof de yoga intégral et je me suis dit  « pourquoi pas ? ».

Je suis rentrée chez moi de ce premier cours tout excitée, avec un grand sourire et en voulant montrer à mon entourage tout ce que j’avais appris de super. J’ai tout de suite commencé à en faire chez moi quotidiennement. J’ai fait plusieurs années en individuel avant de tester d’autres écoles (surtout le yoga Iyengar) et d’autres profs dans des cours collectifs. Finalement, je suis revenue à un yoga traditionnel et j’ai fait une formation de professeur dans l’école de Natha Yoga de Christian Thikomiroff.

Claudia YP : Comment le Yoga a-t-il changé ta vie ?

eve-anne-durieux-posture-lotus-yoga

Eve-Anne D. : Le yoga est devenu une partie intégrante de mon quotidien. Il change la vie de par le confort qu’il apporte au niveau du corps, mais pas que … Il m’a fallu pas mal d’années pour sentir qu’il pouvait m’apporter beaucoup plus, une autre forme de changement.

En fait, c’est surtout quand j’ai commencé le Natha Yoga que j’ai vu les choses différemment. Le travail que j’y fais sur le souffle et l’énergie m’a apporté énormément au niveau de la santé mais aussi un calme, une capacité de concentration et un ancrage que je n’avais pas du tout avant. J’ai pris conscience à quel point je pouvais être agitée, presque torturée, et j’ai découvert une façon de faire où je n’ai pas eu d’autre choix que de me poser, de prendre le temps nécessaire. Cela m’a apporté de l’aplomb, de la joie et un regard plus tendre sur le monde et sur moi-même. J’ai beaucoup plus confiance en moi, je me sens plus en contact avec mon environnement. Et quand je suis stressée ou si j’ai des difficultés ou des doutes, je sais que j’ai « un endroit à moi» où je peux me ressourcer, prendre de la distance et prendre soin de moi.

Claudia YP : Si tu es prof de Yoga, peux-tu nous indiquer comment le Yoga contribue à transformer la vie de tes élèves ? Quels furent leurs témoignages les plus marquants ?

Eve-Anne D. : En ce qui concerne les élèves, il y a les témoignages les plus courants et les témoignages les plus marquants. Je dirais que les témoignages les plus courants concernent surtout les résultats sur le stress, le dynamisme, la concentration et le bien-être en général … Par exemple, être plus concentré au travail, récupérer physiquement, évacuer le stress et éliminer les tensions, avoir plus d’énergie…

Les témoignages les plus marquants sont au niveau de la santé. Je connais un cardiologue qui est féru de yoga et qui le recommande à certains de ses patients pour des problèmes comme la spasmophilie, l’hypertension… Et c’est fou les résultats qu’on peut obtenir avec des techniques toutes simples.  En général, les problèmes de digestion sont également souvent soulagés.  Une élève m’a aussi dit un jour que le yoga avec toute sa philosophie de vie avait été un des auxiliaires les plus précieux  qu’elle avait eus dans son parcours pour guérir d’un cancer du sein. Egalement, je connais un homme du troisième âge qui s’est mis au yoga suite à une opération à cœur ouvert. Quand il a commencé, il était tellement « rouillé » que j’ai cru qu’il ne continuerait pas. Aujourd’hui, il fait sa respiration et de la marche tous les jours, il suit un cours collectif par semaine (et il fait la posture inversée !).

Mais le changement ne doit pas toujours être aussi spectaculaire pour en valoir la peine.  Voir un sourire ou une étincelle dans le regard des élèves lorsqu’ils découvrent leur corps différemment, lorsqu’ils débloquent une posture, lorsqu’ils sentent leur respiration qui se libère ou le calme qui revient… Ce qu’on découvre ou parvient à réaliser dans un cours de yoga peut, je crois, donner un autre regard sur soi et sur le quotidien.

Claudia YP : Penses-tu que le Yoga peut permettre à l’être humain de construire une paix avec lui-même, puis avec les autres ?

Eve-Anne D. : Oui, je crois que le yoga et la méditation apportent la paix en soi et donc par conséquent avec les autres. Cependant, ce n’est pas une méthode miracle. Même si certains bénéfices se font sentir rapidement, certains changements prennent du temps, demandent de la persévérance et de la patience. Prendre conscience de son agitation, de ses perturbations demande une réelle introspection. C’est l’engagement dans la durée et la répétitivité qui font la différence. 

Egalement, trouver la paix sur son tapis de yoga ne dispense pas d’être auteur et acteur responsable dans le monde et de poser au quotidien les actes qui permettent d’instaurer une paix durable avec les autres et dans le respect de l’environnement.

Claudia YP : Quelles sont tes prochaines actualités ? Où peut-on te retrouver sur internet ?

Eve-Anne D. : Si un jour vous passez dans la région de Lille ou de Tournai/ Leuze-en Hainaut en Belgique et que l’envie d’un cours de yoga vous prend, passez me dire bonjour. Egalement, pour les personnes qui veulent découvrir le Natha yoga avec moi mais qui habitent trop loin, il est possible de prendre des cours privés en ligne via skype . Vous trouverez les renseignements nécessaires ainsi que mes actualités sur mon blog « votreyoga ». Rejoignez-moi aussi sur ma page facebook. A bientôt !

Claudia YP : Un grand merci Eve-Anne, c’est toujours un vrai plaisir de te lire 🙂

Frédérique Laget, Orléans

frederique-laget-yoga

Claudia YogaPassion : Salut Frédérique, peux-tu te présenter en quelques mots pour les lectrices de YogaPassion ?

Frédérique Laget : Je m’appelle Frédérique, j’ai 34 ans et j’habite à Orléans où je suis professeur d’histoire-géographie en lycée.

Claudia YP : Peux-tu nous raconter ta découverte du Yoga ? Comment se sont passés tes premiers cours ?

Frédérique L. : J’ai découvert le Yoga en 2009 à Nantes, où je vivais à l’époque. Cela faisait quelques années que je voulais m’essayer à la pratique, mais je n’arrivais pas à m’y retrouver dans les différents styles… Finalement, sur le conseil d’une amie qui venait de s’y mettre, j’ai commencé le Hatha Yoga de style Eva Ruchpaul.

Les premières séances m’ont immédiatement mise à l’aise : Laure-Anne, l’enseignante, diffusait une présence lumineuse et bienveillante que je n’avais encore jamais eu l’occasion de rencontrer dans ma vie. J’étais invitée à me recentrer sur mes sensations et non plus sur mes raisonnements… Les postures et les respirations diffusaient une sensation durable de mieux-être qui m’a permis, pour la première fois, d’être régulière dans une activité physique. Je venais de trouver ma voie !

Claudia YP : Comment le Yoga a-t-il changé ta vie ?

sirsasana-frederique-laget

Frédérique L.Je suis venue au Yoga parce que j’avais des douleurs lombaires chroniques, et sans doute aussi parce que je recherchais plus de paix intérieure dans ma vie.

Sur le plan physique, les maux de dos ont quasiment disparu. J’ai même pu passer une grossesse sereine, sans difficultés sur ce plan. Mon corps s’est assoupli, plus lentement mais aussi plus profondément qu’avec la danse classique qui n’a jamais réussi à me faire faire le grand écart. En Yoga, cette raideur des hanches n’était plus vue comme une infirmité, un problème à résoudre ou un défaut honteux, mais comme une limite de mon corps à accepter avec bienveillance.

Cette bienveillance est certainement ce qui a le plus changé ma vie sur le long terme. J’ai appris à ne plus me juger dans ce que je faisais, et j’ai découvert qu’en se jugeant moins soi-même, on jugeait moins les autres. J’ai appris à lâcher prise alors que je suis une grande anxieuse. J’ai appris à moins me mettre de pression et à mieux la gérer lorsqu’elle est forte, notamment sur le plan professionnel où je suis très active.

Le Yoga a radicalement transformé mon rapport à moi-même et mon rapport à l’autre. Je m’en aperçois souvent dans mon métier, où je suis continuellement en contact avec des groupes d’adolescents.

Claudia YP : Penses-tu que le Yoga peut permettre à l’être humain de construire une paix avec lui-même, puis avec les autres ?

Frédérique L. : Je suis convaincue de la puissance du Yoga, notamment dans la relation complexe que l’on nourrit avec soi et avec les autres. Le Yoga est de la méditation en mouvement, et comme toute méditation, il nous invite à nous recentrer en nous-mêmes, sur ce que nous ressentons.

Il nous invite à l’observation fine de nos réactions, de nos émotions, de leurs hauts et bas. Il nous invite à nous interroger sur ce qui nous trouble ou nous réjouit. Il nous invite à observer plutôt qu’à juger, et nous offre les conditions physiques idéales pour ce travail d’introspection en préparant le corps et la conscience par le pranayama et les asanas. Un mental apaisé, plus conscient de ce qui le fait réagir, de ses blessures et de ses limites, accueillera les blessures et les limites des autres avec plus de bienveillance et d’ouverture.

Bien sûr, le Yoga n’est pas miraculeux ; le yogi ou la yogini réagit aussi parfois avec colère, violence, fermeture d’esprit… La pratique peut même devenir aliénante, lorsque la recherche de performance ou de souplesse dans les postures l’apparente à la gymnastique ou à la danse, lorsque l’exigence dans la pratique devient une source de pression…

Mais un Yoga pratiqué en conscience et sans hybris, comme disaient les Grecs, ouvre la voie, je crois, à une meilleure compréhension de soi, avec ses forces et ses faiblesses, et donc aux autres. Il est un moyen d’agir véritablement et non plus de réagir continuellement.

Claudia YP : Quelles sont tes prochaines actualités ? Où peut-on te retrouver sur internet ?

On peut me trouver sur Facebook sous le nom de Taihei no Kogo. J’évoque sur ma page des sujets liés au Yoga mais aussi à d’autres choses, actualités, histoire, arts… Tout m’intéresse !

Claudia YP : Wahou, merci beaucoup Frédérique et ravie d’en savoir enfin plus sur toi 🙂

Candy, YogaVibes, région parisienne

portrait-candy-yogavibes

Claudia YogaPassion : Salut Candy, peux-tu te présenter en quelques mots pour les lectrices de YogaPassion ?

 Candy : Je m’appelle Candy, j’ai 36 ans, je vis en région Parisienne.

Je suis Prof de Yoga du Son, en cours de formation pour devenir prof de Vinyasa Yoga. J’occupe également à temps plein, le poste  d’informaticienne. En plus de ça, je suis fascinée par tout ce qui concerne le  mieux-être, les capacités de l’Homme à grandir et se transformer pour créer un environnement propice à la Vie.

Claudia YP : Peux-tu nous raconter ta découverte du Yoga ? Comment se sont passés tes premiers cours ?

Candy : J’ai découvert le Yoga, il y a quelques années, après maintes lectures inspirées qui m’ont donné envie de suivre la voie de la connaissance du Soi.

Mes premiers cours, humm, je me sentais, plutôt gauche, j’avais pourtant envie d’y arriver. Mais au final, après une heure de cours, j’étais re-dynamisée.

Ma première impression était « pourquoi pas, ça me change de l’aérobic que j’ai souvent pratiqué! « . Je souhaitais tout même en savoir plus. De toute façon j’avais pris une carte de 10 cours.

Eh, bien maintenant, je suis devenu prof de Yoga. Ha ha ha ! 

Claudia YP : Comment le Yoga a-t-il changé ta vie ?

candy-yogavibes-posture

Le yoga m’a aidée dans ma relation avec moi-même et avec les autres. Je suis d’une nature assez réservée, voire timide, mais avec le Yoga je réussis à m’ouvrir, à de plus en plus aller vers les autres puis à oser proposer/partager ce que j’aime.

C’est un processus qui peut être plus ou moins long, mais oh, tellement efficace !

Ma pratique régulière m’a ainsi profondément aidée à retrouver ma puissance intérieure, à reconnaitre ma valeur dans ce monde et à vivre petit à petit une vie riche et authentique.

Claudia YP : Si tu es prof de Yoga, peux-tu m’indiquer comment le Yoga contribue à transformer la vie de tes élèves ? Quels furent leurs témoignages les plus marquants ?

Candy : Je suis au tout début de mon voyage dans l’enseignement du Yoga.

Les personnes qui pratiquent avec moi me disent souvent qu’elles repartent avec un esprit plus clair, dorment mieux et se sentent plus enthousiastes le lendemain..

Les séances que je donne, sont en effet, optimisées pour permettre de relâcher les tensions, être sereine et retrouver sa Force Vitale.

Claudia YogaPassion : Penses-tu que le Yoga peut permettre à l’être humain de construire une paix avec lui-même, puis avec les autres ? Si oui, comment ?

Candy : Absolument, j’en suis convaincue. Tout commence par soi. Plus tu crées la paix en toi, plus tu diffuses et rayonnes la paix autour de toi.

      “Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l’univers.” Jean Anselme

La pratique assidue du Yoga, de la respiration et de la méditation, apprend et cultive la paix intérieure.

Le Yoga nous apprend aussi, les 8 membres du yoga (Yoga Sûtras de Patanjali) à suivre pour vivre la pleine santé physique, la paix intérieure et la réalisation du Soi :

–       Yama : Les règles de vie dans la relation aux autres,

–       Niyamas : Les règles de vie dans la relation à soi-même.

–       Asana : La pratique du Yoga Postural.

–       Pranayama : La pratique des respirations.

–       Prathyâra : L’écoute intérieure.

–       Dhâranâ : La concentration.

–       Dhyâna : La méditation

–       Samadhi : Samadhi ou l’état d’unité.

Pour ma part, ma pratique régulière me permet de vivre des états de paix intérieure grâce à la méditation, le Son, les respirations. 

Alors oui c’est possible pour tous.

Claudia YogaPassion : Quelles sont tes prochaines actualités ? Où peut-on te retrouver sur internet ?

On peut me retrouvez sur le site : www.yogavibes.fr

Facebook : https://www.facebook.com/CandyRogon/

J’anime un atelier de Yoga du Son le 16 Janvier 2016, vous pouvez retrouver toutes les infos sur mon site web. Merci !

Claudia YP : Merci à toi Candy d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et de nous éclairer !

Lizzie, Francfort-sur-le-Main, Allemagne

portrait-lizzie-yoga

Claudia YogaPassion : Salut Lizzie, peux-tu te présenter en quelques mots pour les lectrices de YogaPassion ?

Lizzie : Je m’appelle Lizzie et j’ai 28 ans. Je vis en Allemagne, plus précisément à Francfort-sur-le-Main depuis 5 ans où j’y ai découvert le Yoga. Je suis responsable commerciale et lorsque je ne suis pas sur mon tapis, je travaille de chez moi ou suis bien souvent entre deux avions un peu partout dans le monde. A côté de cela, je suis aussi certifiée professeur de Yoga et n’imagine pas une de mes journées sans ne serait-ce qu’une petite touche de Yoga.

Claudia YP : Peux-tu nous raconter ta découverte du Yoga ? Comment se sont passés tes premiers cours ?

Lizzie : J’ai commencé le yoga car j’y cherchais comme beaucoup d’entre nous l’exercice physique d’abord, mais très vite, j’en suis ressortie avec beaucoup plus. Dès les premiers cours, j’ai adoré !

Bien que je ne comprenais pas un mot de ce que la prof pouvait dire puisque je ne maîtrisais pas l’allemand, et encore moins le langage des mouvements, je suivais tout simplement le rythme de la classe, mais chaque fois je ressortais du cours avec le sourire aux lèvres, ce qui laissait entendre que le reste de ma journée s’annonçait merveilleuse !

J’ai très vite noté des changements dans ma forme et dans mon humeur. D’un cours par semaine, ma pratique est passée à deux cours, puis trois, puis aujourd’hui à une pratique quotidienne, que ce soit au studio ou chez moi. Avec la barrière de la langue, j’ai reçu un enseignement plutôt intuitif que technique, ce qui n’a fait qu’attiser ma curiosité.

J’ai commencé avec le Yoga Vinyasa et parfois Ashtanga puis je me suis renseignée sur le Yoga de façon générale et ai aussi essayé différentes écoles. J’ai récemment découvert le Yin Yoga.

Claudia YP : Comment le Yoga a-t-il changé ta vie ?

lizzie-posture-yoga

© SONY DSC

Lizzie : Ok, le Yoga ce n’est pas vraiment un sport, mais à travers ma pratique, je suis devenue sportive ou disons que j’ai appris à me connecter à mon corps et découvrir ses capacités physiques. Sentir, respirer, transpirer, bref me sentir vivre ! C’est ce qu’on appelle s’approprier l’intelligence du corps et ça fait tellement de bien.

Lorsque l’on court aux quatre coins du monde et que l’on a un travail stressant, il n’est pas toujours facile de s’autoriser un peu de temps pour se recentrer mais aussi faire attention à soi, que ce soit aussi bien physiquement que mentalement.

Avec le Yoga, j’ai appris à prendre soin de moi, à dire stop avant qu’il ne soit trop tard. Lorsqu’on est un/une Yogi/ni, je pense qu’on est beaucoup plus réceptif à ses propres tensions, besoins, limites et c’est un réel cadeau que le Yoga nous apporte.

Je suis beaucoup plus en forme qu’avant, je dors comme un bébé…Pour mon travail, je suis tellement plus organisée, concentrée, et efficace. La qualité de mes relations personnelles s’en est vue aussi impactée, on apprend à mieux gérer ses émotions et aussi prendre un peu plus de recul avec son entourage (proches ou inconnus).

Ensuite je pense que cette transformation est vraiment individuelle selon les individus et ne peut pas être dupliquée de façon figée. C’est chacun de découvrir ce que le Yoga peut changer dans sa vie et il existe sûrement des possibilités à l’infini…

Claudia YP : Si tu es prof de Yoga, peux-tu m’indiquer comment le Yoga contribue à transformer la vie de tes élèves ? Quels furent leurs témoignages les plus marquants ?

J’enseigne de façon trop récente pour pouvoir affirmer que le Yoga contribue à transformer la vie de mes élèves. Ce que je sais, c’est qu’ils ont envie de prendre plus soin d’eux et le font ; ils sont curieux aussi de voir des gens autour d’eux si convaincus et épanouis grâce au Yoga.

Mes élèves sont tous débutants et je me revoie à travers eux il y a quelques années, ils attendent leurs cours hebdomadaires avec enthousiasme, vacillent encore sur les postures d’équilibre, explorent des capacités de leur corps totalement endormies, mais aussi apprennent à s’observer sur le tapis et à prendre conscience de toutes les possibilités et parfois limites qui s’offrent à eux, je pense que cette observation se retranscrit ensuite en dehors du tapis à la suite d’un cours pendant un certain moment.

Après il n’y a pas de secret, pour que cette prise de conscience de soi et cette attention restent permanentes, il faut aussi pratiquer régulièrement.

Claudia YP : Penses-tu que le Yoga peut permettre à l’être humain de construire une paix avec lui-même, puis avec les autres ? Si oui, comment ?

Lizzie : Oh que oui ! Comment peut-on être bon et en paix avec les autres si on ne l’est pas envers soi-même ? Comment ne pas voir que notre humeur influence celle de notre entourage? Dans un cercle restreint il est facile de s’en apercevoir rapidement mais qui n’a jamais remarqué que lorsque l’on est positif, les choses positives arrivent ou au contraire lorsqu’on est d’humeur ronchonne, on attire les choses négatives ?

Le contraire est valable aussi, lorsqu’on est heureux et lorsque l’on sourit à la vie, on inspire aussi son entourage à l’être ou du moins on projette cette notion de bonheur sur les autres. Pour moi tout n’est que résonance, vibration, et projection. C’est cela qu’enseigne le Yoga. A travers une pratique physique et personnelle, on devient plus réceptif à cette notion de paix intérieure qui est d’ailleurs possible en chacun de nous, on apprend aussi à partager cette paix, à nous unir et ne faire plus qu’un. Il ne s’agit pas seulement de vivre dans sa bulle de bonheur, mais faire que les autres se projettent dans cette bulle. Comment ? Je laisse à ceux qui n’ont encore jamais pratiqué le Yoga découvrir ce qui les attend à la fin d’une séance lorsque l’on se retrouve face à soi-même allongé sur le tapis ☺

Claudia YogaPassion : Quelles sont tes prochaines actualités ? Où peut-on te retrouver sur internet ?

Lizzie : C’est tout frais, je travaille sur mon site web en construction: www.myhappyyogi.com

La page Facebook devrait suivre et on peut me suivre pour l’instant sur Instagram sous le pseudo HAPPYYOGIS. Je donne également des cours sur Skype suite à la demande de plusieurs personnes.

Claudia YP : Merci beaucoup Lizzie pour ton partage très sincère et lumineux !

Cécile Vieillard, Sète

cecile-viellard-potrait-yoga

Claudia YogaPassion : Salut Cécile, peux-tu te présenter en quelques mots pour les lectrices de YogaPassion ?

Cécile Vieillard : Bonjour ,je me présente je m’appelle Cécile j’ai 42 ans et vis à Séte dans l’Hérault.
J’ai monté mon concept, je suis propriétaire de chambre d’hôtes et professeur de yoga. Tout cela suite à une reconversion professionnelle après 16 ans d’aéronautique comme hôtesse Air France.
Claudia YP : Peux-tu nous raconter ta découverte du Yoga ? Comment se sont passés tes premiers cours ?
Cécile V. : J’ai du arrêter mon ancien métier brutalement suite à une perte de licence médicale. Durant ces années difficiles au niveau santé j’ai commencé à pratiquer le yoga sur mes escales aux Etats Unis puis à Shanghai où ma cousine professeur de yoga vivait.
Et puis lors de mon départ d’Air France j’ai négocié avec ma direction de passer une licence de préparation en pharmacie hospitalière et lors de ma 3ème année j’ai décidé de passer mon 1er diplôme de yoga, où j’ai rencontré Swamiji Vidyanand, fondateur de YAI  et Méditation Alliance International dont je suis à présent Directrice France. Cette rencontre formidable m’a permis de continuer à avancer.
J’ai dû durant mon 1er TTY de 200H donner un cours et là j’ai su que c’était naturel pour moi, comme si j’avais fait ça toute ma vie.
Un réel bonheur que de partager du bonheur. Plus aucun doute pour moi c’était ça que je voulais faire.
Claudia YP : Comment le Yoga a-t-il changé ta vie ?
cecile-viellard-sete-posture-yoga
Cécile V. : Le yoga a complètement changé ma vie. 
Tout d’abord il m’a permis d’avancer lorsque j’ai perdu ma liecence médicale. Ayant développé une phobie dévastatrice due à la perte de collègues dans les différents crashs de ma compagnie, je me rongeais de l’intérieur .
 Après plusieurs hospitalisations et interventions chirurgicales ma vie était en danger et il fallait que je redevienne une femme et une maman et plus un zombie. Le yoga m’ a guéri et m’a permis de prendre conscience de qui j’étais et de vivre enfin pour moi.
Suite à ça tout naturellement j’avais envie de le partager, alors l’enseignement a été mon meilleur choix. Et à chaque cours lorsque je vois le sourire sur le visage de mes élèves je remercie d’avoir pris ce chemin.
Claudia YP : Si tu es prof de Yoga, peux-tu nous indiquer comment le Yoga contribue à transformer la vie de tes élèves ? Quels furent leurs témoignages les plus marquants ?
Cécile V. : Lors de mon 1er diplôme 200h, un doute me vient et je demande à Swamiji comment enseigner ce que je venais de recevoir. Un yoga traditionnel enseigné avec la culture indienne. Et il m’a répondu que bien-sûr en tant qu’occidentale je devais prendre en compte ma culture, mon caractère et ainsi je pourrai enseigner et guider mes élèves.
A partir de là tout a été si facile et mes élèves le ressentent, tout doucement avec ma spontanéité et mon naturel je les emmène vers leur yoga et les guide avec tout ce que j’ai appris.
D’eux mêmes ils me posent les questions et je les initie au fur et à mesure. Chaque chose en son temps. Le yoga pour moi c’est toujours dans la douceur et jamais dans la douleur.
Mes élèves appliquent donc doucement leur pratique et ressentent des bénéfices assez rapidement à partir du moment ou leur pratique est faite avec ferveur et persévérance.
Ils se sentent mieux.
Une de mes élèves m’a annoncé qu’elle était enceinte et qu’elle était persuadée que je l’avais beaucoup aidée. Durant 2 années de traitements hormonaux rien ne se passait et puis c’est bon, nous avions fait du yoga ensemble juste avant qu’elle ne fasse son dernier traitement, l’ultime chance. Aujourd’hui lorsqu’elle vient à mes cours je la vois radieuse et heureuse. Moi aussi je suis heureuse pour elle.
Claudia YP : Penses-tu que le Yoga peut permettre à l’être humain de construire une paix avec lui-même, puis avec les autres ? Si oui, comment ?
Cécile V. : Bien-sûr que le yoga peut amener une paix avec soi même. Je dis tout le temps que pour être bien avec les autres il faut être bien avec soi même d’abord. Nous n’attirons que notre propre reflet, si nous sommes en colère nous aurons des gens en colère autour de nous, si nous sommes heureux et positifs nous aurons des gens heureux et positifs autour de nous.
Par exemple, promenez vous dans la rue et souriez à un inconnu il vous le rendra , commencer par cela redonne du bien, du positif et permet de reprendre confiance en soi. Notre société est en perpétuelle demande , compétition, rentabilité, individualisme, alors on s’oublie, on s’oublie tellement ……..
ON NE VIENT JAMAIS AU YOGA PAR HASARD. Et lorsqu’on commence à se poser ses questions tôt ou tard on aura nos réponses, ce qui nous permettra de faire nos choix sans regrets ni remords.
Ceux qui ne se posent pas leurs questions c’est dommage, la seule fois où ils le feront ce sera sur leur lit de mort et ce sera trop tard.
DANS LA VIE TOUT EST YOGA . SRI AUROBINDO
Claudia YogaPassion : Quelles sont tes prochaines actualités ? Où peut-on te retrouver sur internet ?
Cécile V. : Je dois traduire le livre en français de Swamiji Vidyanand cette année, je continue mon studio de yoga bien-sûr. Et je dois organiser une retraite avec Swamiji car il veut rencontrer les Français peut être l’année prochaine.
Mon site web : lesjardinsdegalicia.com
Claudia YP : Merci beaucoup Cécile, ton message est très inspirant et touchant !

Vous souhaitez vous-aussi devenir prof de Yoga ?

Réservez l’un de mes Accompagnements Ici !

 

 

 

Comments

comments