Parce que j’ai envie que ce blog soit à plusieurs voix, avec pas seulement la mienne, aujourd’hui, je vous propose 3 témoignages de yogis. Ils vous partagent leurs expériences, leurs émerveillements, leurs projets… Belle découverte !

Interview de Laure

portrait-laure-pepin

Claudia YogaPassionBonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Laure P. : Je m’appelle Laure Pépin, fan invétérée de yoga, je suis devenue professeure de yoga et j’enseigne également le théâtre. Travailler sur le corps, le mouvement et le lâcher-prise me passionnent et je souhaite communiquer au plus grand nombre les bénéfices de la pratique du yoga ainsi que du théâtre.

Claudia YP : Quelle est LA raison qui vous a poussé(e) à débuter le Yoga ? Comment avez-vous trouvé le courage et la motivation de suivre votre 1er cours ? C’était quand ? 

Laure P.: Je voulais ressentir une sensation de bien-être au quotidien, rompre avec la monotonie du fameux « métro, boulot, dodo ». Le yoga est devenu ma bulle d’air pendant laquelle je pouvais me détendre, me retrouver et me ressourcer.

Lorsque j’ai décidé de reprendre le yoga et de l’intégrer à ma vie de tous les jours, j’étais déterminée à consacrer du temps pour moi, car j’étais très accaparée par mon travail et trop souvent tournée vers les autres. J’en oubliais de penser à ma santé physique et mentale. Cela a été déterminant et m’a incitée à poursuivre une pratique régulière.

Claudia YP : Vous nous racontez comment s’est passé ce 1er cours ? Est-ce que ça vous a plu ?

Laure P. : Mon tout premier cours s’est déroulé en Allemagne en 2007. Il s’agissait d’un cours de Hatha proposé lors d’une résidence d’artiste que je suivais. Nous commencions nos journées par des salutations au soleil au milieu des champs, en plein cœur de la nature, le cadre était idéal ! De retour en France, j’ai commencé à dérouler mon tapis chaque matin, puis petit à petit j’ai perdu cette habitude et ai choisi la danse contemporaine pour m’exprimer corporellement. Ce n’est que quelques années plus tard que j’ai repris le yoga.

Claudia YP : Quel(s) style(s) de Yoga pratiquez-vous et qu’est-ce qui vous plaît dans ces manières de pratiquer ?

laure-pepin-apsara-yoga

Laure P : J’enseigne et pratique le Hatha, technique ancestrale de yoga, qui permet de prendre conscience du souffle et de son influence lorsque l’on tient longtemps une posture. Il s’agit d’une sorte de méditation car on est concentré sur la posture et sur la respiration.

Je donne aussi des cours de Hatha Flow et de Vinyasa, pratiques dynamiques qui aident à éliminer les toxines et qui apaisent le mental.

En dehors des cours que je dispense, je pratique en hiver le Bikram (yoga chaud), pour booster mes défenses immunitaires !

Je suis aussi régulièrement des cours de Jivamukti, que j’affectionne tout particulièrement car cette pratique intègre des chants, de la philosophie et de la méditation en plus des cours d’asanas (postures). De plus c’est une pratique qui ne cesse de me lancer des défis… Je vais d’ailleurs suivre une formation Jivamukti prochainement afin de pouvoir l’enseigner.

Dés que j’ai du temps de libre, j’en profite pour participer à des Master Class et à des conférences de façon à approfondir mes connaissances et à perfectionner mes méthodes d’enseignement.

Claudia YP : A quelle fréquence pratiquez-vous ? Est-ce que le Yoga vous manque quand vous faites des pauses dans votre pratique ?

Laure P.: Personnellement, j’essaie de pratiquer environ 1h30 tous les jours mais malheureusement, mon emploi du temps ne me permet pas toujours de tenir ce rythme. Si je ne pratique pas pendant une journée je le ressens physiquement et je n’ai qu’une hâte, dérouler mon tapis !

Claudia YP : Quelles sont selon vous les 3 qualités principales d’un super prof de Yoga 

Laure P. :

  1. Attentif et présent
  2. Bienveillant
  3. Stimulant, lançant des défis adaptés à la classe

Claudia YP : Quelle est votre posture préférée et quelle est celle que vous aimez le moins ? Pourquoi ?

Laure P. : Alors que je détestais cette posture à cause de l’alignement, à présent je l’adore : Trikonasana, le Triangle. Il y a deux forces opposées dans cette position, un bras qui veut percer le ciel, la poitrine et les hanches qui s’ouvrent alors que les pieds, les jambes et un bras sont ancrés dans le sol. Dans cette posture on cherche à s’élever, s’alléger tout en recherchant à s’enraciner.

En revanche je n’apprécie guère Ardha Chandrasana, la demi-lune, façon Hatha et Ashtanga car dès que je lève la tête en direction du plafond je perds l’équilibre. Cette posture représente pour moi un véritable défi. Je persiste cependant à la pratiquer afin de progresser et de pouvoir un jour, la maintenir longtemps.

Claudia YP : Est-ce que vous avez aussi mis en place une pratique personnelle ou alors vous pratiquez seulement en cours de Yoga ?

Laure P.: Le matin je me réveille en douceur avec une dizaine de salutations au soleil type Hatha Yoga. Puis au fur et à mesure, je dynamise ma pratique avec du Hatha Flow ou du Vinyasa. J’allie la respiration au mouvement et je chorégraphie mes séquences. Cela me donne de l’énergie pour toute la journée.

Claudia YP : Si vous aviez un seul et unique conseil à donner à une personne souhaitant débuter le Yoga, vous lui diriez quoi ?

Laure P.: Soyez vous même et restez à l’écoute de votre corps. Laissez au vestiaire les soucis et RESPIREZ !

Claudia YP : Est-ce qu’un jour, à court, moyen ou long-terme, vous pourriez envisager de devenir à votre tour prof de Yoga ?

Laure P.: Je le suis devenue, j’ai fait le grand saut et je suis certifiée professeure de yoga par Yoga Alliance. Je suis vraiment heureuse d’avoir pu donner libre cours à ma passion, même si ce n’est pas facile tous les jours.

Il n’y a rien de plus gratifiant que de voir les élèves détendus, ouvrir les yeux après la relaxation. Rien ne me fait plus plaisir que de pouvoir apporter bien-être et sérénité à mes élèves.

Lorsque j’ai décidé de devenir professeure de yoga, j’avais des doutes. J’ai demandé conseil à mes deux professeures de l’époque, Claudia Martin (YogaPassion) et Sophie Ménager (Ayuryoga) qui n’ont cessé de m’encourager. Leurs cours et leurs enseignements m’ont beaucoup influencée et surtout inspirée. Je ne les remercierai jamais assez de m’avoir encouragée et donné confiance pour suivre ma voie…

Retrouvez Laure sur son blog Apsara Yoga et participez à ses cours à Paris 13ème les mercredis et les vendredis soirs ! Le planning complet des cours et les infos pour vous inscrire sont ici !

Interview de Xavier

xavier-martin-portrait

Claudia YP : Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Xavier M.: Je m’appelle Xavier, j’ai 37 ans. Grenoblois de naissance, j’ai rejoint Paris en 2007 pour évoluer un peu dans le monde du travail… Aujourd’hui père de deux enfants (2 ans et demi et 4 ans et demi), je travaille en entreprise comme manager/responsable de projets : un emploi du temps bien chargé. Puis en 2014 j’ai démarré une formation de Sophrologue Praticien sur 2 ans que j’ai terminée en juin dernier. Une superbe expérience à titre personnel pour apprendre à se connaître, c’est en partie ce qui m’a poussé à aller en cours de yoga puisque la sophrologie y trouve une part de son inspiration.
Claudia YP : Quelle est LA raison qui vous a poussé(e) à débuter le Yoga ? Comment avez-vous trouvé le courage et la motivation de suivre votre 1er cours ? C’était quand ? 
Xavier M.: LA raison, si toutefois il faut en retenir UNE, était de remettre du mouvement dans mon corps après quelques années un peu trop sédentaires à mon goût. Travail prenant, deux tout jeunes enfants, mes études de sophrologue… ne me laissaient plus beaucoup de temps. Alors le cours de Claudia le lundi midi pendant la pause déjeuner tombait à point nommé ! Les autres raisons : j’en ai parlé, cela s’accordait parfaitement avec la sophrologie. Je voulais en savoir plus et bizarrement, petit déjà, je m’intéressais au yoga pour l’aspect maîtrise de soi, l’union corps esprit que l’on retrouvait aussi dans les films de Kung Fu (même si cela n’a rien à voir) ! Une dernière raison ? Une belle tendinite à l’épaule qui ne passait pas malgré un repos complet… et surtout une perte de mobilité de l’épaule qui s’installait : je récupère aujourd’hui petit à petit ma mobilité, sans forcer, en m’écoutant !
Claudia YP :  Vous nous racontez comment s’est passé ce 1er cours ? Est-ce que ça vous a plu ?
Xavier M.: Bien sûr que le premier cours m’a plu, sinon je n’y serais plus. J’en avais même fait un article sur mon blog de sophrologue que je commençais à construire ! Mais, suite à une erreur de débutant, j’ai perdu l’article (j’aurais du demander des conseils à Claudia pour le blog, si j’ai bien compris c’est déjà 2 ans d’expérience, joyeux anniversaire !). Pour revenir au 1er cours, tout s’est très bien passé, j’y ai trouvé un accueil sympa et surtout beaucoup d’explications pour moi qui arrivait tard dans l’année et qui n’y connaissait pas grand chose ! Explications, conseils, ajustements de postures, tout y était pour bien débuter ! Je continue donc avec plaisir 🙂
Claudia YP : Quel(s) style(s) de Yoga pratiquez-vous et qu’est-ce qui vous plaît dans ces manières de pratiquer ?
Xavier M.: Du coup je vais répondre que je pratique le Yoga Vinyasa 😉 Dans les faits je ne fais pas encore très bien la différence entre les différents styles, même si je lis les articles sur Yogapassion qui présentent régulièrement d’autres styles, je pense qu’il faudrait pratiquer sur d’autres cours pour « sentir » les différences et les apports de chacun ! Ce qui me plaît ? L’union corps esprit : ces moments où on s’aperçoit qu’en fonction de l’état de l’un, l’autre est perturbé et inversement. Plus spécifiquement pour le Vinyasa, l’aspect dynamique répond aussi très bien à la volonté qui m’animait au départ : remettre du mouvement dans mon corps, car le Vinyasa, ça bouge et on ne s’embête jamais ! Les cours passent trop vite d’ailleurs…
Claudia YP : A quelle fréquence pratiquez-vous ? Est-ce que le Yoga vous manque quand vous faites des pauses dans votre pratique ?
xavier-martin-sophrologue-yoga
Xavier M.: 1 cours par semaine, le lundi midi, car je ne peux pas le soir. Et en principe tous les matins chez moi car je me réveille assez tôt (oui, c’est devenu une drogue !).  Si vraiment je ne me sens pas de faire une séance, je reste sur une méditation assise, ou une séance de sophrologie en fonction de mes besoins du moment ! Oui, ça me manque quand je ne pratique pas et c’est intéressant à observer. Qu’est ce qui me manque ? Où est-ce que ce manque se manifeste ? Souvent dans la tête mais aussi dans le corps : quand on fait du yoga, on se sent « vivant », on sent les énergies qui sont là et qui circulent en nous, en tout cas c’est ce que je ressens. C’est très complémentaire de la sophrologie où on apprend à repérer tout ça aussi, mais où on est beaucoup plus statique ! Les deux se complètent parfaitement.
Claudia YP :  Quelles sont selon vous les 3 qualités principales d’un super prof de Yoga ?
Xavier M.: Une bonne écoute (verbale avant et après la séance, non verbale pour les ajustements de posture pendant la séance), de bonnes explications et de la bonne humeur qui non seulement se transmet mais qui donne envie de revenir ! En résumé, quelqu’un qui aime transmettre sa passion du yoga, qui la vit et veut la faire partager. Cela me fait penser à quelqu’un, pas vous ?
Claudia YP : Quelle est votre posture préférée et quelle est celle que vous aimez le moins ? Pourquoi ?
xavier-martin-posture-yoga
Xavier M.: Depuis peu j’aime bien la posture sur la tête, même si je n’y reste pas longtemps. C’est venu comme ça… un jour mes jambes sont montées, j’ai eu cette sensation de stabilité et de calme intérieur qui m’a donné la confiance pour la faire ! Je ne la réussis pas toujours et le matin c’est encore moins évident, mais je la trouve très intéressante : si des idées parasites viennent perturber l’exécution, on perd vite l’équilibre… Beaucoup de concentration, d’attention au souffle, c’est top pour la confiance en soi, un peu comme toutes les postures d’équilibre (corbeau, danseur… je ne connais pas les noms en sanskrit, je vais m’y mettre) ! Celle que j’aime le moins ? Je n’en ai pas spécialement pour l’instant… Bien sûr il y a un paquet de postures que je sens moins bien, pour lesquelles j’aimerais y arriver mais ce n’est pas encore le moment ! La luciole me frustre par exemple… j’en suis tellement loin 😉 Ah si, je me souviens, je ne suis pas fan de la tête de vache : pas assez de souplesse !!! Faut que je travaille…
Claudia YP : Est-ce que vous avez aussi mis en place une pratique personnelle ou alors vous pratiquez seulement en cours de Yoga ?
Xavier M.: Du coup j’ai répondu au niveau de la question 5 ! Pratique personnelle et cours sont selon moi sont tout aussi importants : le cours permet de voir de nouvelles choses, d’être aidé et de trouver plus facilement une motivation. Mais peut-être à mon sens le cours ne permet pas d’avoir le même niveau de concentration qu’au calme chez soi. En tout cas pour moi il faut les deux. Cet été j’ai réussi à être bien régulier, j’en suis content. Je continue !
Claudia YP : Si vous aviez un seul et unique conseil à donner à une personne souhaitant débuter le Yoga, vous lui diriez quoi ?
Xavier M. : Je lui dirais de faire le premier pas sans hésiter mais d’aller à son rythme, toujours à l’écoute de ses possibles du moment. Attention à l’Ego !!!
Claudia YP : Est-ce qu’un jour, à court, moyen ou long-terme, vous pourriez envisager de devenir à votre tour prof de Yoga ?
Xavier M.: Qui sait ? Un jour peut-être, mais pas tout de suite, mon planning est déjà chargé entre mon boulot en entreprise, mon activité de sophrologue que je souhaite développer et surtout ma petite famille qui me prend beaucoup de temps mais qui m’apporte énormément 🙂 Tout est question de priorités que l’on se fixe dans l’instant. Sinon, il y a un âge limite pour devenir professeur de yoga ? A très bientôt et merci pour cette interview.

Interview de Najat

portrait-najat-benbih

Claudia YP : Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Najat B.: Najat, j’ai 35 ans,  je suis une adepte des activités favorisant le bien -être dans ma vie quotidienne et qui se prêtent bien à la détente, un retour au calme pour trouver un équilibre avec mon style de vie parisien.

Claudia YP : Quelle est LA raison qui vous a poussé(e) à débuter le Yoga ? Comment avez-vous trouvé le courage et la motivation de suivre votre 1er cours ? C’était quand ? 

Najat B.: Mon premier cours, était un peu un hasard. C’est la pratique de la méditation qui m’a ouvert les portes du monde du yoga. C’est lors d’une retraite en Dordogne qu’une enseignante de yoga a proposé une séance découverte pour soulager les maux de dos provoqué par des heures de méditation assisse en tailleur. C’est donc le yoga qui a eu le « courage » de me trouver au hasard de cette rencontre pour soulager mon mal de dos. Et depuis il ne me quitte plus, c’est comme un coup de foudre qui dure depuis 3 ans.

Claudia YP : Vous nous racontez comment s’est passé ce 1er cours ? Est-ce que ça vous a plu ?

Najat B.: Une belle découverte dans un environnement propice à l’ouverture de l’esprit et du corps ; au beau milieu de la nature, avec le chant des oiseaux, la bienveillance de cette enseignante qui nous a proposé une pratique fluide de postures pour un étirement de toute la colonne vertébrale.  Une belle séance mixant une pratique yang, yin et relaxation.

Le plus agréable a été le résultat assez rapide ; dès le lendemain avec un effet sur l’esprit équivalent à une méditation en mouvement et un bénéfice directement sur mon corps beaucoup mais beaucoup moins noué.

Claudia YP : Quel(s) style(s) de Yoga pratiquez-vous et qu’est-ce qui vous plaît dans ces manières de pratiquer ?

Najat et sa nièce Nora en posture du guerrier 2 :-)

Najat et sa nièce Nora en posture du guerrier 2 🙂

Najat B.: Avant de trouver le style de yoga qui me convient j’en ai testé plusieurs. Aujourd’hui je pratique selon mon humeur et mon envie du jour. Je suis une adepte du yoga vinyasa, qui correspond à mon besoin d’avoir une pratique très dynamique en complément de ma pratique de la méditation.  J’ai découvert que l’utilisation du yoga nidra est aussi un formidable mécanisme pour réguler mon sommeil. J’aimerais explorer davantage l’acroyoga qui m’attire car il me rappel mes années de gymnastes alliée à la philosophie du yoga. C’est aussi la philosophie de vie des yogis que j’exporte dans ma vie quotidienne et qui m’incite à appliquer un mode de vie en cohérence avec ma pratique en dehors du tapis.

Claudia YP : A quelle fréquence pratiquez-vous ? Est-ce que le Yoga vous manque quand vous faites des pauses dans votre pratique ?

Najat B.: Je pratique soit la méditation soit le yoga quotidiennement même pour de courtes séances. C’est devenu une habitude totalement intégrée à mon quotidien ; une  «hygiène de vie» pour rester en bonne santé et ça marche plutôt bien. Donc, une petite séance en préventif ou en curatif selon les jours et l’envie. Quand je ne pratique pas, je peux effectivement avoir des manques où avoir des sautes d’humeurs ; donc mon entourage m’incite à retourner à ma pratique pour retrouver de l’énergie et du plaisir.

Claudia YP : Quelles sont selon vous les 3 qualités principales d’un super prof de Yoga ?

Najat B.: Pour moi, l’essentiel est d’avoir un bon feeling avec son enseignant. Le bon professeur est pour moi un être humain, ouvert, bienveillant, faisant preuve de pédagogie et qui est en apprentissage aussi donc qui garde l’esprit du débutant à chaque fois.

Claudia YP : Quelle est votre posture préférée et quelle est celle que vous aimez le moins ? Pourquoi ?

Najat B. : La posture que j’aime le plus est Ushtrasana (le chameau), parce qu’elle permet une belle ouverture du cœur et un étirement du corps et du mental. Et en contre posture Balasana (l’enfant), pour un retour en enfance dans la bonne humeur.

Claudia YP : Est-ce que vous avez aussi mis en place une pratique personnelle ou alors vous pratiquez seulement en cours de Yoga ?

Najat B.: J’ai commencé par une pratique en cours collectif et j’ai ensuite installé une pratique personnelle, les deux approches sont complémentaires. J’aime aussi découvrir de nouveaux professeurs, c’est ce que je fais lors de stages ou ateliers thématiques pour approfondir et nourrir ma pratique personnelle.

Claudia YP : Si vous aviez un seul et unique conseil à donner à une personne souhaitant débuter le Yoga, vous lui diriez quoi ?

Najat B. : “Be yourself, explore on the mat to learn off the mat”

Claudia YP : Est-ce qu’un jour, à court, moyen ou long-terme, vous pourriez envisager de devenir à votre tour prof de Yoga ?

Najat B. : “Un jour peut-être …ou… peut-être pas”

Et voilà, notre interview à 4 voix spéciale « témoignage de yogis » se termine ici. J’espère qu’elle vous a inspiré et plu !

A vous de jouer maintenant !

  • Et vous, racontez-nous votre expérience du Yoga et comment il a changé votre vie !

Dites-nous tout dans les commentaires !

A très vite pour de nouvelles aventures !

Les mots clés recherchés:

  • laure pepin cours de yoga
Vous avez aimé l'article ?
livre pour soulager son stress avec le yoga

Si c'est le cas, téléchargez gratuitement mon guide "Je soulage mon stress" où vous découvrez 7 techniques simples et efficace pour vaincre votre stress !

Télécharger le guide

Comments

comments