Pratiquer le Yoga en hiver n’est pas toujours simple. Lorsqu’il fait froid, on a plutôt tendance à se tourner vers son canapé que vers son tapis de Yoga. Pourtant, pratiquer lorsque les températures baissent peut apporter de réels bénéfices à votre corps : renforcement des défenses immunitaires, du système cardiovasculaire et bien d’autres ! Zoom sur le Yoga Toumo, aussi appelé « Yoga du froid« , une technique venue tout droit du Tibet et développée par Maurice Daubard. Je vous dis tout !

Maurice Daubard : Le Yogi des Extrêmes

Si vous n’avez jamais entendu parler de Maurice Daubard, alors laissez-moi vous le présenter. Ce professeur international de Yoga est particulièrement connu pour être le spécialiste du Toumo. C’est son lourd passé médical qui le pousse à s’intéresser à Yoga. Enfant de la Seconde Guerre mondiale, celui-ci souffre de nombreuses maladies graves (tuberculose, scoliose et anémie, entre autres), si bien que le corps médical le condamne à rester handicapé à vie.

C’est sa rencontre avec un prêtre chrétien qui bouleverse son existence. Ce prêtre lui enseigne les premières bases du Yoga mental : le contrôle de la pensée positive et la respiration. C’est en constatant les améliorations sur sa santé que l’histoire commence vraiment. Pendant l’hiver 1956, Maurice Daubard expérimente son tout premier bain froid dans l’Allier (Auvergne-Rhône-Alpes) après la lecture du livre « Mystiques et magiciens du Tibet » d’Alexandra David-Neel, dans lequel elle parle des exercices d’adaptation du froid des Tibétains.

Il découvre ainsi le pouvoir de l’ascèse, autrement dit la libération de l’esprit et le contrôle du pouvoir qu’il exerce sur le corps. En Inde, on parle de TAPAS (non, ce n’est pas le délicieux apéritif espagnol que vous connaissez !). L’objectif est simple : éveiller son feu intérieur pour générer de l’énergie et ainsi, par exemple, soigner le corps.

Pratiquer le Yoga Toumo permet de repousser nos limites d’adaptation au froid. D’ailleurs, Toumo signifie « chaleur ». Ainsi, s’exposer à des conditions climatiques extrêmes permettrait de cultiver notre chaleur intérieure, on parle justement de « Yoga du feu intérieur ».

Le Yoga Toumo : L’art de pratiquer en Hiver

Le Toumo est une activité qui continue d’être pratiquée par les adeptes et répond à la science de la thermorégulation. Vous l’avez compris, l’objectif premier est tout bonnement de « se jeter à l’eau » en se plongeant dans une eau glacée. Le concept vous fait un peu peur ? Je vous comprends :-). Il s’agit d’une expérience peu commune qui demande un vrai dépassement de soi.

La baignade ne dure que quelques minutes, mais ce temps suffit pour purifier et canaliser la force de votre mental, les objectifs premiers du Toumo. Vous allez ainsi renforcer votre résistance au froid et vivre une expérience unique. Impossible d’être distraite par vos pensées pendant le bain car vous vivez le moment en pleine conscience, même si cela ne dure que quelques poignées de secondes. Maurice Daubard, lui, était capable de tenir vingt minutes dans une eau à zéro degré, imaginez un peu ! C’est un peu comme remplir votre baignoire de centaines de glaçons ou vous baigner dans un lac gelé en plein mois de décembre.

À ce stade de la lecture, je pense (j’espère) que vous êtes intriguée par l’intérêt de cet exercice. Atteindre un état de pleine conscience oui, mais cela n’a probablement pas suffit à M.D pour surmonter sa maladie et devenir professeur de Yoga. Parlons donc un peu des bienfaits du Toumo.

Quels sont les bienfaits du Toumo ?

Les bienfaits du Toumo sont nombreux. Commençons pour les bénéfices du « Tapas » sur le corps. Cette pratique est reconnue pour stimuler le système respiratoire, cardio-vasculaire et immunitaire.

Dans l’une de ses interviews, Maurice Daubard explique ceci : « Le froid donne de l’énergie, fortifie l’organisme et retarde le vieillissement prématuré. » 

Il recommande d’ailleurs de prendre une douche froide chaque matin et de se sécher à l’air libre. Cette routine atténuerait les anomalies de santé avec le temps. En étant exposé au froid, le stress généré pousse le corps à réagir et à créer un mécanisme de protection. C’est en déclenchant ce mécanisme qu’il est prêt à combattre le stress (on parle d’hormèse). C’est aussi ce qu’il se passe lors d’une séance de cryothérapie (le traitement par le froid), par exemple.

Côté mental, cette discipline représente un véritable dépassement de soi. Imaginez-vous face à cette eau glacée, vêtue uniquement de votre maillot de bain en plein hiver. Se mettre à l’eau nécessite une bonne dose de courage. Vous devez dépasser votre appréhension et vos peurs, pour oser ne serait-ce que caresser l’eau gelée avec votre petit orteil. C’est en renonçant à écouter la petite voix qui vous empêche de vous lancer que vous parviendrez à sauter dans le grand bain. Pour réussir, vous devez vraiment en avoir envie.

Le Toumo est donc un processus de purification du corps et de l’esprit qui demande un lâcher-prise profond.

Yoga Toumo : Le Yoga du froid

Comment se déroule une séance de Toumo ?

Je vous rassure, l’immersion se fait progressivement. Dans un premier temps, vous entrez dans l’eau jusqu’à ce que le niveau atteigne votre nombril. Il est recommandé de conserver les bras collés au corps avec le plat des mains joint. Cette précaution permet de préserver la chaleur corporelle avant de s’immerger totalement. Chaque personne réagit à sa manière, certains chantent, parlent, d’autres préfèrent rester silencieux. L’immersion dans la neige est aussi une option.

Attention, la pratique du Toumo doit être encadrée par un professeur, d’ailleurs de nombreux stages sont organisés chaque hiver pour accompagner et guider les participants. Vous vous en doutez, la respiration joue également un rôle très important. Elle doit être diaphragmatique et rapide, c’est elle qui permet d’activer le feu intérieur (« Tapas »). En principe, chaque degré représente le nombre de minutes que vous devez passer dans l’eau. Si celle-ci est à 5 degrés, alors vous pourrez y rester 5 minutes par exemple. Cette règle n’est pas absolue et dépend bien sûr de l’entraînement et de la pratique de chacun(e).

Le processus d’entrée et de sortie est également important, car passer du chaud au froid est risqué et peut entraîné un choc thermique. Après l’immersion, que ce soit dans une eau glacée ou dans la neige, le corps doit se réchauffer progressivement. Une chose est sûre, le « Tapas » est un état d’esprit qui s’apprivoise avec le temps, de la patience et de la persévérance. Ce sont d’ailleurs deux vertus enseignées par le Yoga. Pour finir et si vous voulez en savoir plus sur le Yoga Toumo, n’hésitez pas à vous procurer cet ouvrage : « Tummo : Le yoga de l’éveil et de la chaleur interne« .

le-toummo-yoga-du-froid

Mon expérience du Toumo

A ce jour, je n’ai pas encore pratiqué le Toumo. Je dois avouer que je suis plutôt du genre bains chauds, thés fumants et bouillottes. J’adore aussi aller au Sauna et me plonger dans un Jacuzzi tiède. Mais, qui sait, un jour, peut-être aurai-je le courage et l’occasion de découvrir cette pratique.

A vous de jouer maintenant

Dites-nous, dans les commentaires :

  • Et vous, êtes-vous plutôt amatrice de froid ou de chaud ?
  • Avez-vous déjà expérimenté le Toumo ?
  • Est-ce que cela vous tenterait ?

A bientôt pour de nouvelles aventures !

 

 

 

 

 

Comments

comments