Si je vous dis : « Yama et Niyama », est-ce que vous avez un peu l’impression que je parle japonais ?

Eh bien en fait c’est du sanskrit, la langue ancienne de l’Inde (un peu l’équivalent du latin pour nous). Dans cet article, je vous explique pourquoi ces deux petits mots riquiquis de respectivement 2 et 3 syllabes chacun seulement sont super importants dans le Yoga et ce qu’il vont changer dans votre vie…

 

Peut-être avez-vous déjà entendu ces 2 mots pendant vos cours de Yoga ou les avez-vous croisés dans des livres ?

D’ailleurs, vous faites peut-être vous aussi partie du grand nombre de personnes qui pensent que le Yoga, ça consiste seulement à se contorsionner dans tous les sens ?

Alors en fait, il faut distinguer le Yoga sur le tapis (pratique des postures, de la respiration, de la méditation), et le Yoga dans la vie de tous les jours. Les Yama et Niyama renvoient à la 2ème catégorie. Ils renvoient à tout ce qu’il se passe en-dehors de nos tapis de Yoga adorés.

Peut-être savez-vous que le Yoga est apparu il y a plus de 2 000 ans et qu’il est au coeur de toute une philosophie ?

philosophie-du-yoga

Présentation de l’article du jour

Quelles que soient vos connaissances, nous allons parler philo du Yoga, en essayant d’avancer avec :

  • clarté
  • et simplicité dans la complexité

C’est à dire qu’il y a beaucoup de matière mais que je vais essayer d’expliquer les concepts et notions clairement afin que vous ne ressortiez pas de cette lecture avec la tête comme une pastèque

🙂

Même si vous n’aimiez pas la philo au lycée, je vais essayer de vous faire apprécier la philosophie indienne maintenant ! J’espère qu’elle résonnera en vous, peut-être même plus que la philosophie occidentale…

Vous êtes prêtes ?

La bonne nouvelle ? Pas besoin de retrouver votre prof de philo au lycée ou dans les amphis de la fac. Aujourd’hui… c’est cours de philo dans le confort de votre chez-vous !

Et c’est parti pour une petite intro à la philosophie du Yoga !

Le thème de l’article est : les Yama et les Niyama.

Pour comprendre en quoi ils consistent, je vais commencer par faire un point rapide sur les Yoga Sutra et expliquer ce qu’est l’Ashtanga Yoga.

Puis je vous présenterai les Yama et les Niyama dans toute leurs splendeur 🙂

Patanjali et l’Ashtanga Yoga

Ces deux mots, Yama et Niyama sont directement issus des Yoga Sutra que je présente dans cet autre article dont je vous recommande la lecture, vous qui êtes de petits rats de bibliothèques yoginis 🙂

Selon Patanjali, le Yoga vise à faire cesser les perturbations du mental.

En gros, l’idée est que notre esprit est tout le temps perturbé par les circonstances extérieures.

Ce sont notamment nos sensations et tous les événements qui se produisent à l’extérieur de notre corps qui dispersent sans cesse notre attention.

Patanjali explique que notre mental est comme un singe piqué par des puces !!! 

J’adore cette comparaison que je trouve vraiment très parlante, en plus d’être très drôle.

Heureusement (!), grâce au Yoga, on peut (re)trouver plus de présence et de concentration.

Ah oui, et on fait comment Claudia ?

allez-vous sûrement me demander illico…

Eh bien, ce n’est pas si simple que ça mais c’est possible, nous dit le Yoga.

L’Ashtanga Yoga compte 8 membres que l’on peut visualiser comme des étapes, des balises sur un chemin (celui du Yoga).

En principe, une fois que l’on a maîtrisé une étape, on passe au niveau supérieur (c’est comme dans les jeux vidéos 🙂 )

Etymologiquement, Ashtanga Yoga veut justement dire 8 membres (« Ashta » = 8 et « Anga » = membres).

Les Yama et les Niyama sont les deux premiers de ces 8 membres.

A la fin, on trouve Samadhi, la réalisation de soi.

Les postures (asana) et la respiration (pranayama) se situent vers le milieu du chemin.

Mais en Occident, on ne fait pas les choses dans cet ordre, on commence en général par pratiquer les postures, puis on introduit peu à peu la respiration et ensuite, éventuellement, on propose une découverte de la méditation.

La philo du Yoga n’est parfois pas du tout étudiée dans les cours, ou alors elle est seulement esquissée. Je trouve cela dommage car elle est incroyablement riche d’enseignements. C’est bien pour ça que j’ai choisi ce sujet pour mon article aujourd’hui. Il m’a semblé qu’il était grand temps d’en parler sur le blog alors je me suis lancée 🙂

Yama et Niyama : kézako ?

Les Yama et Niyama constituent un code de conduite éthique pour le yogi, c’est à dire celui qui est dans une recherche spirituelle et qui tente d’entrer en Yoga (c’est à dire en union) avec lui-même, avec la nature et avec toutes les autres créatures vivantes.

Suivre les Yama et Niyama aide à diriger l’esprit vers la quête intérieure du samadhi (l’unité, l’illumination).

Je vous invite à considérer les Yama et les Niyama comme des orientations, des directions, que vous pouvez choisir ou non d’appliquer dans votre vie.

Il ne s’agit pas de commandements ni de règles rigides ! Il appartient à chacun de réfléchir, de chercher et d’avancer sur son propre chemin.

La spiritualité, c’est avant tout le questionnement, il ne s’agit nullement de suivre aveuglément des préceptes plutôt que d’autres…

Zoom sur les Yama (discipline sociale)

yama-yoga

Les Yama sont les règles morales en société ou les observances par rapport aux autres, qui permettent au yogi (ou à la yogini 🙂 ) d’être en harmonie avec ses semblables et la société. 

Les Yama concernent l’être plutôt que l’avoir ou le faire. Il sont le cadre qui peut nous aider à opérer des changements positifs dans notre être.

Ils consistent notamment à amener notre pratique du Yoga en-dehors du tapis, dans la vie de tous les jours !

Les 5 Yama sont :

  1. Ahimsa – non-violence
  2. Satya – dire la vérité
  3. Asteya – honnêteté
  4. Brahmacharya – contrôle des sens et de la sensualité
  5. Aparigraha – non possessivité par rapport aux biens matériels

Zoom sur les Niyama (discipline personnelle du yogi)

niyama-yoga

Les Niyama sont les observances que le yogi pratique pour lui-même, ses disciplines personnelles, pour progresser sur le chemin du Yoga.

Les 5 Niyama sont :

  1. Saucha – pureté
  2. Santosha – contentement
  3. Tapas – austérités, pratique du Yoga
  4. Svadhyaya – étude du Soi (sa véritable nature) et des écritures sacrées
  5. Ishwarapranidhana – abandon à ce qui est supérieur

En savoir plus sur les Yama et les Niyama… to be continued !

Les prochains articles du blog seront l’occasion de présenter les Yama et les Niyama en détails, en les faisant entrer en résonance avec la pratique du Yoga.

Petite remarque sur la mise en pratique des Yama et des Niyama

Il vous appartient biens-sûr d’intégrer (ou non !) les Yama et les Niyama dans votre vie. Ici, c’est votre liberté qui prime : rien ne sert de vous forcer et vous devez avant tout écouter votre coeur.

Le Yoga doit toujours rester une passion, un plaisir et pas une corvée !

Il peut par contre devenir une discipline, un repère dans votre vie, un rendez-vous avec vous-même. Mais sur ce point, c’est à vous de modeler la relation que vous souhaitez avec le Yoga.

Mettez cette belle Philosophie du Yoga en pratique !

ajustement-yoga-posture-enfant

Réservez votre cours de Yoga !

A vous de jouer !

En attendant, je vous invite à commencer à réfléchir sur les Yama et les Niyama…

  • Lesquels résonnent en vous et vous parlent ?
  • Lesquels vous paraissent les plus difficiles à appliquer ? Pourquoi ?
  • Et vous, est-ce que vous avez d’autres règles de vie qui ne figurent pas dans les Yama et les Niyama, mais que vous appliquez au quotidien ?

J’ai vraiment hâte de lire vos commentaires sur ce sujet passionnant.

Si vous appréciez l’article, alors je compte sur vous pour également le liker et le partager !

A très vite sur le blog 🙂

Comments

comments