J’ai suivi deux formations de prof de Yoga cette année. Une à Paris et une dans le berceau du Yoga ! J’ai nommé… l’Inde !

Ma formation à Paris s’est bien passée, je dirais sans accrocs.

Par contre, pendant ma formation de prof de Yoga en Inde, il m’est arrivé pas mal d’aventures insolites !
Vous êtes curieuse de savoir ce qui m’est arrivé ? Vous vous demandez à quoi vous pouvez vous attendre si vous suivez un jour une formation en Inde ? Je vous raconte tout dans cet article !

Installez-vous bien confortablement sur votre chaise, votre lit ou votre canapé…on part ensemble pour l’Inde !

Plus précisément à Dharamsala, ville du Nord de l’Inde, terre d’accueil du dernier Dalaï Lama de l’Histoire, proche à la fois du Tibet et du Pakistan.

Pour vous donner une idée, vous pouvez imaginer une petite ville perchée dans les montagnes. Et vous pouvez aussi regarder cette photo :

cascade bhagsu formation prof de Yoga

La cascade de Bhagsu, tout près de là où nous vivions

Vous êtes sur le point de lire 8 aventures et expériences incroyables qui me sont arrivées et m’ont interpellée pendant ma formation de prof de Yoga en Inde…

1. Les petits hochements de tête à l’indienne

Quand je suis arrivée en Inde, je n’ai pas pu m’empêcher d’observer les gens, dans leur vie quotidienne. Et là il y avait un geste qui revenait tout le temps et qui m’intriguait à chaque fois… Les Indiens et les Indiennes avaient ce petit mouvement de tête, très subtil, de gauche à droite, très gracieux, et parfois presque imperceptible. J’avais l’impression qu’ils faisaient une sorte de « non »  de la tête, mais en version bien plus subtile.

Par exemple, un jour, pétrie de courbatures et à la recherche d’un peu de soulagement, j’arrive à l’épicerie, et je demande au vendeur :

« Sorry, do you have Tiger Balm here ? »

En réponse à ma question, petit hochement de tête.

Perplexe et incapable de savoir si c’est un « oui » ou un « non », je repose la même question. Même réaction. Bon… je suis partie faire un petit tour du magasin et j’en ai trouvé. Du coup j’en ai déduit – provisoirement – que ce hochement de tête signifiait « oui ».

J’ai quand même décidé de demander à mes profs de Yoga Indiens la signification de ce geste et ils m’ont expliqué que c’était le signe que la personne avait compris ce qu’on voulait dire ou était d’accord. Aahhh, alors tous ces Indiens étaient d’accord avec leur interlocuteur quand je les voyais faire ça ! Au final, c’est une sorte de « oui », ou en tout cas d’assentiment !

J’ai trouvé cette petite vidéo qui vous donne une idée du geste en question.

hochements de tête formation de prof de Yoga

Incroyable, n’est-ce pas ?

Comme j’ai passé un mois sur place, pendant ma formation de prof de Yoga en Inde, je me suis dit que j’avais un peu de temps pour essayer de m’entraîner à reproduire ce petit hochement de tête.

Je me suis donc installée devant ma glace, entre deux cours de Yoga pour apprentis professeurs, et je m’y suis mise.

Comment vous parler du résultat ?

Si je devais choisir 2 mots pour décrire ma prestation, je pense que ce serait : catastrophique et ridicule. Et je prenais ça au sérieux : j’essayais vraiment d’y arriver ! J’ai tenu quelques minutes comme ça, puis j’ai eu un fou-rire.

D’un coup j’étais en train d’imaginer un Indien en train de rentrer dans la pièce et de me voir m’entraîner comme ça, se demandant : « Mais qu’est-ce qu’elle essaye de faire ? »

Et du coup, j’ai ri de moi-même.

Je garde quand même une petite frustration parce que je n’y arrive toujours pas ! Du coup j’ai arrêté mon entraînement,  je laisse reposer un peu tout ça, et je nourris l’espoir secret, qu’un jour, pendant une conversation, j’aurai un déclic et que je pourrai impressionner mon interlocuteur par ma maîtrise parfaite de ce petit geste si gracieux et presque imperceptible à l’oeil nu…

2. Les chiens pendant ma formation de prof de Yoga en Inde

En Inde, à part les vaches sacrées qui se promènent dans toutes les villes, on a aussi croisé beaucoup de chiens pendant notre formation de prof de Yoga en Inde. Animal assez banal pour nous les Occidentaux, me direz-vous ?

Sauf que cette fois, j’ai croisé deux chiens dont le comportement m’a vraiment marquée. Que faisaient-ils ? Etaient-ils en train de faire pipi sur la façade d’un temple bouddhiste ? Ou de ronger un os indien un peu spécial ?

Rien de tout cela…

Accrochez-vous, je vais vous raconter ce que j’ai vu…

Chien numéro 1

Un matin, en montant la volée de marches qui séparait mon logement de notre salle de Yoga, j’ai vu un chien noir passer devant moi, l’air pressé. Rien d’extraordinaire, n’est-ce pas ? Je n’ai pas fait plus attention à lui que cela.

Voici à quoi ressemblait le chien indien dont je vous parle

Voici à quoi ressemblait le chien indien dont je vous parle

Au moment de monter les autres marches, qui menaient cette fois à la salle de Yoga (3 étages à monter), j’ai revu ce chien noir quelques marches devant moi. Comme ces marches ne menaient qu’à la salle de Yoga et aux toilettes, je me suis demandé ce qu’il faisait là… Et là je suis entrée dans la salle et il m’a suivie.

Il faut imaginer notre salle de Yoga, toute recouverte de moquette, avec les tapis de Yoga déjà disposés, et une belle statue de Shiva Nataraja (le Shiva dansant)

Je me suis dit : « Ouhla, le pauvre, il va se faire virer par le prof quand ils sera là ».

Avec les autres élèves, on s’est installés tranquillement en attendant le début du cours.

Quand le prof est arrivé, il a commencé son cours (un cours de philosophie indienne), comme si de rien n’était. Le chien s’était assis à côté de nous, face au Prof, sans broncher, sans bouger ni sans faire le moindre bruit. Le cours a passé et le chien était toujours là. De plus, il semblait écouter les propos de notre prof…

A la fin du cours, on a demandé au prof s’il avait déjà vu ce chien. Et il nous a répondu :

« Oh oui, il était déjà là l’an dernier. C’est sans doute une ancienne âme humaine très savante, réincarnée dans un corps de chien pour cette vie-là ».

Euh ????!!!!! Sur le coup, j’ai trouvé ça bien farfelu et ça m’a fait rire.

Mais en même temps, quand je repensais au comportement du chien, qui était arrivé à l’heure en cours, comme s’il savait, et qui était resté concentré pendant une heure, j’ai commencé à avoir des doutes. Par la suite, on a revu le chien quelques fois, toujours pour le cours de philo. C’est peut être un hasard, et quelqu’un de rationnel trouverait ça stupide, mais en tout cas, moi j’aime bien croire que mon prof avait peut-être raison…

Le chien que j’ai vu était noir… mais j’imagine que dans son temps libre, il prend souvent la posture de méditation comme ce chien-là…

chien méditatif formation prof de Yoga

Aummmm

Très intriguant tout ça…

Bon, si vous suivez toujours, vous devez vous rappeler que je voulais vous parler d’un deuxième chien.

Chien numéro 2

Celui-là est bien différent du premier chien. En effet, je l’ai vu dans une situation un peu particulière. Il n’était pas en train de se promener dans les rues, la langue pendante et remuant la queue. Il n’était pas non plus en train de dormir sous une voiture, ni de boire de l’eau dans une petite gamelle spécialement placée là pour lui.

Rien de tout cela ! Ce chien était entré… directement DANS UNE POUBELLE !!! Je pourrais même dire : un container ! Vous savez ces poubelles immenses qu’on trouve parfois dans la rue et qui contiennent les ordures de tout le quartier. Et là j’ai observé ce chien qui cherchait sa nourriture ici. Ça m’a complètement serré le cœur de voir ça…

3. Changement d’ambiance : être une star en Inde

Quand nous étions en Inde avec mon groupe de futurs professeurs, pendant notre formation de prof de Yoga, il nous est arrivé de nous promener dans les rues de la ville où nous étions. Et là, impossible de passer inaperçues ! Quelle que soit la tenue, même en se couvrant les épaules et les jambes et en portant une écharpe traditionnelle, tous les regards étaient posés sur nous.

Et en plus, on entendait sans cesse : « Snapshot ? Photo ? Picture ? »

paparazzi formation de prof de Yoga en Inde

One picture please Ji ?

La réalité était là : les Indiens voulaient nous prendre en photo. Etions-nous, à notre ignorance, devenues des stars en-dehors de notre pays ? Et plus particulièrement ici en Inde ? Ressemblions-nous à une vedette connue ici ?

Eh bien, non ! Le simple fait d’être des Occidentales suffisait à attirer l’attention et à susciter la curiosité et même l’intérêt des Indiens. J’avais un peu ressenti ça en voyageant dans des pays lointains avec mes parents, quand j’étais petite, mais là c’était vraiment très poussé !

J’ai réfléchi à la question et voici ce que je suspecte :

Les Indiens nous prennent en photo… et la montre ensuite à leurs amis en nous faisant passer pour leur « girlfriend »…

4. Just married ?

L’une de mes amies, qui a suivi la formation de prof de Yoga en Inde avec moi a beaucoup voyagé sur place avec son copain. Elle m’a raconté que l’une des questions qu’on leur posait TOUT LE TEMPS en Inde était :

« Are you married ? »

Et quand ils répondaient que non, ils n’étaient pas mariés, ils provoquaient la stupeur chez leurs interlocuteurs Indiens.

Au final, mon amie finissait par répondre : « Yes, we are married », pour éviter de susciter l’incompréhension.

Très belle photo d'un mariage indien

Très belle photo d’un mariage indien

C’est vraiment intéressant de s’apercevoir de l’importance des différences culturelles. Je ne pense pas que tant de gens que ça seraient choqués, en France, de rencontrer un jeune couple non-marié !

5. Un massage très frit

Comme nous pratiquions le Yoga de façon très intensive pendant notre formation de prof de Yoga, nous profitions souvent de notre jour hebdomadaire de repos pour aller nous faire masser.

Nous étions pétries de courbature et le simple fait de monter ou descendre les escaliers pour nous rendre en cours était devenu très douloureux et laborieux !

Les massages ayurvédiques étaient proposés partout et je me suis dit que c’était l’occasion de découvrir.

massage ayurvédique formation prof de Yoga

Voici à quoi ressemble un massage ayurvédique

J’ai pris un rendez-vous dans une clinique ayurvédique et je me suis installée sur la table de massage, sur le dos. J’ai senti une huile chaude couler dans mon dos. Et j’ai tout de suite été surprise par l’odeur. Ça ne sentait pas du tout le genre de parfum fleuri ou fruité auquel on peut s’attendre.

Je me demandais si mon nez était en train de me trahir, mais mon cerveau me disait clairement :

« C’est de l’huile de friture ! »

Le massage incluait le corps entier, y compris les cheveux. Quand je suis sortie, j’ai croisé d’autres élèves de la formation qui m’ont dit :

« Tu sens un peu bizarre… »

Hm… Je m’en doutais bien. J’ai senti mes mains et là le constat était sans appel : c’était bien de l’huile de friture ! 

Huile de massage ?!

Huile de massage ?!

Sur le chemin du retour, j’ai ouvert grand les yeux pour ne pas croiser de cuisinier avec sa friteuse qui aurait pu me confondre avec une pomme de terre bien huilée et prête pour la cuisson.

Et quand je me suis regardée dans mon miroir en rentrant, j’ai vu des cheveux grassouillets à souhait et tout collés sur ma tête suite au massage à l’huile. Pas très glamour tout ça…  Ce qui est drôle c’est que certains élèves allaient se faire masser pendant notre pause déjeuner, et quand on se retrouvait pour la pratique de l’après-midi, on pouvait tout de suite deviner qui était aller se faire masser, en respirant l’odeur ou en regardant le cuir chevelu !

6. La télévision : un concentré de surprises

Un autre moment intéressant était le visionnage de la chaîne musicale indienne qui était projetée dans le restaurant où nous prenions nos repas pendant notre formation de prof de Yoga.

Il y avait une alternance de clips montrant des Indiennes habillées en sari, portant le bindu (petite pastille rouge apposée sur le front) et des bijoux traditionnnels et de clips montrant des Indiennes… en petites brassières et shorts moulants, vêtues à l’Occidentale, dans le style MTV.

Femme Indienne vêtue de façon traditionnelle

Femme Indienne vêtue de façon traditionnelle

Femmes indiennes vêtues de façon plus...moderne

Femmes indiennes vêtues de façon plus… »moderne » ou dirons-nous « occidentale »

C’était assez incroyable d’avoir cette impression de voyager d’un clip à l’autre entre l’Inde et l’Occident. De même, la musique pouvait être très indienne ou au contraire de style très américain !

7. Un invité bien curieux

J’ai gardé le meilleur pour la fin ! Vous êtes bien assise ?

Découvrez ma rencontre en face-à-face avec un être inattendu !

Un matin, comme tous les matins en Inde, je m’étais levée à 6h pour me préparer avant la toute première pratique de la journée.

J’avais aéré ma chambre par la petite porte qui donnait sur mon balcon. Je ne m’inquiétais jamais que quelqu’un entre car mon balcon était situé en hauteur. Pendant ce temps-là, j’étais dans la salle de bain en train de me coiffer, encore un peu ensommeillée suite à un réveil aussi matinal.

Tout à coup, j’entends un bruit bizarre derrière moi, dans ma chambre. Je sors de la salle de bain, et là, que vois-je ?

Je tombe nez-à-nez avec un gros singe !!

gros singe formation prof de Yoga en Inde

Mon invité surprise

Un singe qui ressemblait à ça, pas un petit chimpanzé, mais un sacré gabarit !

Je regarde derrière lui pour comprendre qu’il est entré par la porte de mon petit balcon. Saisie de peur, je l’observe quelques secondes. Nos visages étaient aussi proches que si vous étiez en train de discuter avec l’un de vos amis dans un café…

Je vois ce singe et je remarque son air curieux, pas du tout agressif. Je fais un pas vers lui et je dis un petit « Ksss » en faisant un geste de la main pour l’emmener vers la sortie. Il y va docilement, sans s’énerver.

Je referme la porte et je soupire de soulagement.

Là je me mets des petites claques et je me demande si j’ai rêvé… Je sors de chez moi, je croise un autre élève dont la chambre est au-dessus de la mienne. Il me dit qu’il a vu le même singe quelques minutes avant moi et qu’il l’a fait sortir en lui donnant une banane.. Je n’ai donc pas rêvé ! J’aime bien raconter cette histoire à mes amis car je me dis que croiser un singe comme ça, chez soi, n’est pas quelque chose de très courant et qu’en Inde, par contre, ça fait partie du quotidien !

En petit bonus…

Je viens de découvrir un bel article de Kino MacGregor sur ses nombreux voyages en Inde.

Je le partage avec vous

Vous êtes prête à devenir prof de Yoga à votre tour ?

job-reve-prof-yoga

Découvrez tous mes accompagnements !

Voilà, j’espère que vous avez apprécié cet article et qu’il vous a donné envie de découvrir l’Inde, si vous ne connaissez pas encore ce pays incroyable, ou d’y retourner, si vous avez déjà eu la chance d’y aller. Pour ma part, j’ai adoré mon séjour en Inde ; je trouve que c’est un pays incroyable avec une culture fascinante à tous points de vue ! D’ailleurs j’ai décidé d’y retourner dès l’été prochain ! Pour plus de détails sur la formation de prof de Yoga en tant que telle (comment la choisir, comment elle se déroule…) je vous invite à découvrir mon ebook ici ou à vous inscrire à un workshop spécial avec moi !

Et vous ? Avez-vous vécu des expériences incroyables en Inde ? Racontez-nous dans les commentaires !

Les mots clés recherchés:

  • formation yoga inde
  • devenir prof de yoga formation inde
  • faire yoga inde debutant
  • formation prof de yoga en ligne
  • professeur de yoga sans avoir ete en inde
  • partir en inde pour apprendre le yoga
  • livre comment je suis devenu professeur de yoga
  • formation yoga inde en francais
  • formation prof de yoga paris
  • se former au yoga en inde dharamsala
Vous avez aimé l'article ?
livre pour soulager son stress avec le yoga

Si c'est le cas, téléchargez gratuitement mon guide "Je soulage mon stress" où vous découvrez 7 techniques simples et efficace pour vaincre votre stress !

Télécharger le guide

Comments

comments