L’origine et l’histoire du Yoga remontent à plusieurs milliers d’années. Il est d’ailleurs très difficile d’établir précisément quand cette discipline a vu le jour puisque très peu d’écrits ont été préservés. Dans l’article d’aujourd’hui, je vous propose un focus sur le Yoga de la Femme. Nous allons parler de la place des Hommes dans la tradition yogique, nous allons revenir sur les fondements de cette pratique et sur la façon dont la Femme y a trouvé sa place. Si cela vous dit, je vous invite à commencer notre voyage en Inde, il y a de cela plus de 5 000 ans.

Les Origines du Yoga et la Philosophie

Retracer les origines

En sanskrit, « yoga » signifie « s’unir« , « s’assembler« . Sa pratique vise à apporter harmonie et équilibre entre le corps et l’esprit. C’est en réalisant différentes postures d’étirements, de renforcement, mais aussi des techniques de respirations (pranayama), que les Yogis parviennent à atteindre cet état spirituel. Le Yoga implique toutes les dimensions de l’être : psychiques, physiques et spirituelles.

Parce que le Yoga est transmis de bouche à oreille entre l’élève et le maître, il est difficile de déterminer avec précision quand il a réellement fait son apparition. On retrace néanmoins son origine en Inde, environ 3 000 avant J-C. Considéré comme une véritable science par ses pratiquants, il se développe petit à petit et finit par atteindre les côtes de l’Europe et de l’Amérique, il y a quelques centaines d’années. On peut donc dire que la « démocratisation » du Yoga est assez récente.

Le Yoga Sutra

Un homme nommé Patanjali serait le premier à avoir transcrit une explication écrite de la pratique dans un traité appelé Yoga Sutra. Cet écrit retracerait l’art et la science du Yoga et de la méditation pour parvenir à l’accomplissement de soi. La retranscription de ces écrits reste soumise aux différentes interprétations de langues, puisque le sanskrit s’appuie sur la pratique avant tout. Lorsque Patanjali rédigea le Yoga Sutra, sa volonté était surtout de répertorier des pratiques et des méthodes déjà existantes pour les partager avec le reste du monde.

Le Yoga vise avant tout à réunir les différentes parties de nous-mêmes qui pourraient être déconnectées en premier lieu. L’objectif est toujours  l’harmonie entre le corps et l’esprit. La discipline enseigne, non pas à supprimer les émotions ou les blessures internes ou externes qui nous empêchent d’avancer, mais plutôt à les accepter et à les contrôler. Tout au long de ce traité, Patanjali décrit donc les différentes étapes qui vont guider le Yogi vers l’illumination. Et la femme dans ça ? J’y viens 😉

La place des femmes dans le Yoga

feminin-sacre-les-femmes-et-le-yoga

Les Yogis et les Yoginis

Aussi loin que l’histoire remonte, le Yoga semble avant tout avoir été pratiqué et développé par les yogis (hommes). Si nous reprenons les 3 positions de base de l’être humain, debout, assis, couché, on s’aperçoit très vite que certaines postures sont difficilement réalisables par les femmes. C’est notamment le cas pour les asanas couchés, pour lesquels la femme peut être vite gênée par sa poitrine. On peut également parler des inversions, qui ne sont pas recommandées dans la pratique lors des règles. Enfin, en cas de grossesse, certaines séquences spécifiques doivent également être évitées.

Pourtant, il est indéniable que le Yoga a fait beaucoup de chemin. Aujourd’hui et dans la civilisation occidentale, il est finalement pratiqué par une grande majorité de femmes (yoginis). Connaissez-vous beaucoup d’hommes de votre entourage qui pratiquent le Yoga ? Moi non. On peut dire que cette discipline a fait du chemin et que les moeurs ont évolué. Si la grande majorité des maîtres sont des yogis, les femmes, yoginis, ont su trouver leur place.

Le Yin et le Yang : une histoire d’équilibre

yin-yang-yoga-feminin

Il me semble important d’aborder la dimension de l’équilibre entre les énergies Yin et Yang. Dans l’acupuncture chinoise, l’énergie du Yin est plutôt féminine. Elle apporte l’ouverture, le recul, l’acceptation, ou encore la réceptivité. L’énergie du Yang est plutôt masculine, elle conduit à la fermeture, au manque de recul, à la lutte, ou encore à l’agressivité.

L’équilibre de ces énergies est important pour que l’Homme, au sens large, puisse atteindre l’illumination recherchée. Un excès de Yang peut conduire à un comportement agressif et peu serein, tandis qu’un Yin trop important peut engendrer un profond laxisme ou une dépression nerveuse. Le Yin et le Yang forment un couple, un juste équilibre entre les énergies masculines et féminines. La femme a donc tout autant sa place que l’homme, puisqu’à eux deux, ils se complètent. Certaines femmes ont plus d’énergie Yang, certains hommes plus d’énergie Yin. La forme de l’énergie n’est donc pas liée au sexe, au genre, mais bien à la personnalité de chacun.

 

Le Yoga et la Femme

La posture du corbeau, symbole de force et de puissance

Le Yoga de la Femme

Pratiquer le Yoga présente de nombreux bienfaits pour le corps et l’esprit, vous le savez, mais nous ne nous attarderons pas sur ce point aujourd’hui. Je vous propose plutôt de nous concentrer sur la pratique du Yoga pour la femme. De manière générale, la femme est plus souple que l’homme et l’homme a une force naturellement plus développée que la femme. Cela ne veut pas pour autant dire que l’un et l’autre ne peuvent pas gagner en force et en souplesse. D’ailleurs, en Yoga, la souplesse n’est jamais travaillée au détriment du renforcement musculaire. L’homme et la femme partent chacun(e) avec des bases différentes pour construire leur propre chemin.

Pratiquer le Yoga va aider la femme à équilibrer ses hormones. Pendant les cours, une attention toute particulière sera accordée au périnée, qui joue un rôle véritablement important notamment après une grossesse, ou encore pour lutter contre les problèmes d’incontinence. Les muscles abdominaux, la colonne vertébrale, ou encore le bassin, feront également l’objet d’une pratique approfondie.

D’un point de vue physique et psychologique, le Yoga peut aider à la femme à affiner sa silhouette et à se muscler. En pratiquant régulièrement, elle va ainsi renforcer sa souplesse et apprendre à accepter son corps. Le Yoga est une pratique formidable pour réduire le stress, se sentir en accord avec soi et accepter les événements tels qu’ils sont. C’est un outil puissant pour favoriser le lâcher-prise, qui fait des merveilles sur les hommes, comme sur les femmes.

Attention  : de mon point de vue, certaines pratiques de Yoga très intenses comme l’Ashtanga ou le Bikram sont susceptibles de ne pas bien convenir aux femmes. Elles ont en effet été crées initialement par des hommes et pour des hommes. Personnellement, je pratique moins un Yoga plus à l’écoute de moi-même, de mes cycles, de mes besoins et de mes possibilités du moment que lors de mes débuts, où je mettais un point d’honneur à pratiquer la 1ère série de l’Ashtanga plusieurs fois par semaine.

Pour aller + loin autour du Féminin dans le Yoga, je vous propose de lire l’interview que j’ai faite avec ma collègue Charlotte Saint-Jean.

A vous de jouer maintenant

  • Pour vous, quelle est la place des Femmes dans le monde du Yoga ? 
  • Est-ce que vous adaptez votre pratique et / ou votre enseignement d’une manière spécifique, pour honorer le Féminin ?

A très bientôt pour de nouvelles aventures !

 

 

 

Comments

comments