Dans la continuité de l’article que j’avais rédigé sur le Yoga pour enfants, je vous propose maintenant une exploration du yoga  ados. Comment peuvent-ils le pratiquer et qu’est-ce que cette pratique peut leur apporter au quotidien ? C’est parti pour une belle découverte !

Quand votre enfant devient ado, vous ressentez souvent une certaine appréhension, voire des inquiétudes. Et vous souhaiterez peut-être partir à la recherche d’outils pour mieux comprendre cette période et être présente pour accompagner votre ado le mieux possible.

Mais avant toute chose, commençons par le commencement…

Qu’est-ce qu’un ado(lescent)?

adolescents-yoga

Un groupe d’ados

Pour définir un adolescent, je vous propose, comme point de départ, la définition du Larousse :

« Période de la vie entre l’enfance et l’âge adulte, pendant laquelle se produit la puberté et se forme la pensée abstraite »

Puis je vous invite à regarder la 2ème définition ci-dessous.

Santé Médecine – Le Journal des Femmes propose pour sa part la définition suivante :

L’adolescence constitue la période de transition entre l’enfance et la vie d’adulte. Il s’agit d’un intervalle de temps évoluant généralement entre 12 et 17 ans et qui débute en France vers l’âge de 10 ans chez les filles et vers environ 12 ans chez les garçons

Je la trouve intéressante car elle note une différence entre l’adolescence des garçons et celle des filles. Les filles seraient donc plus précoces et entreraient 2 ans plus tôt dans la période de l’adolescence.

Notons que les spécialistes divisent souvent l’adolescence en 2 parties :

  1. La première adolescence : 10-14 ans
  2. La seconde adolescence : 15-18 ans

Je propose aussi de noter qu’actuellement, l’adolescence a tendance à se prolonger. On parle volontiers d' »adulescents » ou d’éternels ados pour désigner par exemple des adultes qui jouent intensivement aux jeux vidéos ou regardent des saisons entières de séries (un phénomène que les Anglo-saxons appellent « binge watching) ».

Quels sont les plus grands changements de l’adolescence ?

ados-changements

L’adolescence s’accompagne de nombreux changements aussi bien physiques que psychologiques.

La principale transformation qui s’observe pendant l’adolescence est l’apparition des caractères sexuels secondaires : pilosité des organes sexuels, jambes et aisselles, mue de la voix, accélération de la croissance, développement de la masse graisseuse et musculaire.

Pour les filles, le grand changement par excellence est l’arrivée des règles ! Elles succèdent à la première poussée mammaire, après un intervalle de 2 ans environ. L’âge moyen de la première menstruation est de 12 ans, mais les premières règles peuvent apparaître dès l’âge de 8 ans.

Chez les garçons, les 1ères éjaculations surviennent  en général aux alentours de 13 ans.

Les ados traversent également d’importantes transformations biologiques, psychologiques et sociales.

Quels sont les difficultés et les plus grands défis des ados ?

ados-parents-defis

Notons que c’est souvent pendant l’adolescence que se créent de grandes amitiés, qui perdurent généralement à l’âge adulte.

L’ado en conflit avec lui-même…et avec le monde !

L’adolescence est souvent une période normale de conflits, nécessaire à l’équilibre ultérieur. L’adolescence est une période de transition et de maturation à l’issue de laquelle l’individu devient autonome.

Souvent, l’adolescent ressent le besoin de sortir de lui-même, d’élargir ses intérêts au-delà du cercle familial. À l’identification aux parents se superpose l’identification au même groupe d’âge, au héros collectif, à la « bande ». Le jeune y forge ses opinions sur la vie, intériorise un code moral, étanche sa soif d’absolu à des sources multiples. Il est en quête de valeurs, fournies par un aîné d’expérience, professeur, grand-parent, « maître à penser », tout en rejetant les normes qu’il juge périmées.

Ici intervient le classique « conflit des générations ». Si le jeune s’exprime par affirmations ou négations tranchées, sans souci des contradictions, il n’en recherche pas moins le débat. Ce désir de débattre, l’adulte ne doit pas le confondre avec de la provocation. Or, la crise d’adolescence ravive souvent, chez les parents, un écho de leurs difficultés passées. En guise de réponse, l’adulte tend à projeter sur le jeune ses conflits non résolus, tout en oubliant certaines réalités. Il n’est pas si facile de se détacher d’une enfance encore proche pour affronter une société mal déchiffrable, elle-même en proie à des transformations et à des contradictions continuelles, et qui ne donne pas toujours le « bon exemple » qu’elle voudrait imposer. En dépit des apparences, l’adolescent est celui qui a le moins d’indulgence pour lui-même. Face à son corps, à ses capacités de séduction, il peut vivre un sentiment d’insécurité, voire de honte.

Il se trouve en même temps tenaillé par la reviviscence de complexes infantiles. Le jeune, si enclin à la révolte, a l’inquiétude de la normalité.

Il appartient également à l’adulte de ne pas le déstabiliser par de l’ironie ou de la gêne, quant aux problèmes de sa puberté (premières règles, acné, particularités de l’esthétique corporelle).

Quelques troubles de l’adolescence

ados-problemes-difficultes

Les troubles physiques à dépister en priorité concernent la locomotion (scoliose), les dents (caries, dents de sagesse) et la peau (acné). Les fonctions visuelles et auditives sont à surveiller également. L’examen gynécologique doit être clairement expliqué à la jeune fille. Des modifications du poids et de l’alimentation peuvent être liées à un surmenage, à un manque de sommeil, mais aussi à une affection méconnue. Souvent, les ados ont un besoin croissant d’intimité, ils ne veulent plus que leurs parents les voient nus et sont gênés par la nudité de leurs parents.

Les ados sont réputés pour être presque tout le temps fatigués et sortir du lit à des heures indues. Qui n’a jamais galéré pour réveiller son ado le matin pour qu’il se prépare à aller en cours ?

Les ados sont aussi connus pour être souvent de mauvais poil, tout est toujours « trop nul, trop ringard ». Les ados sont souvent carrément blasés ! Parfois les ados se désintéressent aussi de la scolarité et voient leurs résultats en baisse.

Ils ne trouvent parfois pas de sens dans les matières enseignées, ne savent pas ce qu’ils veulent faire de leur vie. S’ils voient que leurs parents sont malheureux, stressés, peu épanouis dans leur travail, cela peut les dégoûter de la vie professionnelle. Les ados ont souvent du mal à faire des choix d’orientation judicieux.

En même temps, ça bouillonne dans leur cerveau : ils apprennent à penser par eux-mêmes : ils découvrent la philo, la politique, ils sont de plus en plus informés, notamment grâce à Internet, ils sont en contact avec des personnes du monde entier. Souvent, ils adoptent une attitude de rejet face aux modèles et aux goûts parentaux.Ils ont parfois même honte de leurs parents quand ceux-ci les accompagnent à une soirée ou viennent les rechercher

« Maman, tu peux rester dans la voiture steu plaît ? », ça vous parle ?

ados-blases

Une petite anecdote…

Personnellement, je ne me souviens très bien des longs trajets en voiture pour partir en vacances et de mes parents qui mettaient la radio « Nostalgie ». A l’époque je trouvais ça tellement nul et barbant…. Je trouvais ça tellement naze d’écouter Brel, Barbara, Joe Dassin… J’avais envie d’écouter à la place des radios comme NRJ, Skyrock…. Et maintenant j’écoute parfois (bon allez j’avoue, souvent, « Nostalgie » ou même « Chérie FM »….) Et il y a beaucoup de chansons françaises que j’apprécie…. Comme quoi….!

Les troubles du comportement chez les ados sont variés et souvent bénins, même s’ils offusquent l’entourage. La « crise d’originalité juvénile » est moins à redouter par ses excès que par son absence. Le repli sur soi, la persistance d’un comportement enfantin, surtout s’ils s’accompagnent d’un fléchissement scolaire et d’une disparition de tout plaisir, devraient autant alerter les parents qu’une trop bruyante « fureur de vivre».

De tels signes précèdent ou accompagnent souvent une dépression mais peuvent aussi évoquer une pathologie plus grave de la personnalité.

Ils sont des signes d’alarme à évaluer en fonction du contexte et des antécédents. La toxicomanie, la délinquance, l’anorexie, la boulimie, le suicide, constituent d’autres risques préoccupants.

Une sécheresse buccale, le besoin continuel de boire, une rougeur conjonctivale peuvent trahir une consommation de drogue. Une fugue ne doit jamais être ni dramatisée ni banalisée. La consultation, médicale ou spécialisée, est toujours souhaitable. Dans tous les cas, le pronostic dépend de la qualité et de la solidité des images parentales, qui aident l’adolescent à reprendre conscience de sa propre valeur, à s’aimer lui-même afin de mieux aimer autrui.

Note : cette partie de mon article est en très grande partie inspirée, voire directement citée depuis la page suivante

L’adolescence : âge ingrat ou merveilleuse transformation ?

Cette période s’accompagne d’une évolution psychologique qui peut, dans certains cas, être mal vécue par l’adulte en devenir et parfois aussi par ses parents.

Dans la vie courante, on associe souvent l’adolescence avec « l’âge ingrat » ou « l’âge bête », considéré comme une période difficile à vivre et dont on a hâte qu’elle se termine.

On parle aussi bien volontiers de la fameuse « crise d’adolescence ».

En effet, en tant que parent, on voit parfois notre enfant bien élevé (façon Les petites filles modèles de la Comtesse de Ségur, pourquoi pas), se transformer en ado rebelle qui claque les portes, se terre dans sa chambre et proteste contre tout et tout le monde.

enfance-modele

La Comtesse de Ségur avec Les Malheurs de Sophie, puis Les Petites Filles Modèles et tous ses autres ouvrages, a accompagné mon enfance. J’étais une petite fille qui lisait énormément !

ado-dans-sa-chambre-rebelle

De la petite fille modèle à l’ado rebelle ?

Est-ce une caricature de décrire les ados de cette façon ? Oui, bien-sûr, car comme toujours, il y a très peu de règles générales et il n’y a presque que des cas particuliers. Chaque ado est unique. Et certains traversent cette période de l’adolescence sans grands heurts, sans « stupeur et tremblements », pour reprendre le titre d’un livre d’Amélie Nothomb que j’aime beaucoup.

Zoom sur la crise d’ado

crise-adolescence

La « crise d’ado » est avant tout un phénomène naturel, identifié depuis l’antiquité : la métamorphose physique et psychologique de l’individu entre 13 et 18 ans. C’est l’un des bouleversements majeurs que connaît chaque individu au cours de son existence.

Pendant cette crise d’adolescence, certains ados vont tester les limites imposées par leurs parents en faisant des choses comme

  • Faire des fugues
  • Faire le mur la nuit
  • Sécher les cours
  • Jouer à des jeux dangereux
  • Commencer à fumer ou consommer de l’alcool

Pendant cette crise d’ado, le désir sexuel est souvent très élevé, l’identité et les préférences sexuelles se forgent et se précisent. Les émois amoureux bouleversent parfois l’adolescents et les chagrins d’amour sont fréquents.

Les ados, surtout les filles, ont parfois du mal face aux images stéréotypées de mannequins et peuvent risquer anorexie, boulimie, et autres troubles alimentaires. Certain(e)s ados ont même parfois des tendances dépressives, voire suicidaires.

La vie d’un adolescent est souvent stressante à bien des égards : les études, les périodes d’examens  les changements physiques et intellectuels, entre autres, en font une période de grand chamboulement.

Un ado : encore un peu enfant mais pas encore tout à fait adulte ?

Les ados sont dans une période charnière, dans un entre-deux entre l’enfance et l’adolescence.

Ils approchent peu à peu de l’âge de la majorité qui leur permettra notamment de voter et qui coïncidera souvent avec le passage du bac puis le début des études supérieures. Mais en même temps, ils doivent encore « rendre des comptes » à leurs parents et respecter leur autorité, d’autant plus qu’ils vivent encore sous leur toit !

Les ados d’aujourd’hui sont les adultes de demain, ils doivent pouvoir exprimer leur potentiel et se sentir évoluer dans un environnement sécurisant et le plus stable possible. Pas toujours facile quand leurs parents se déchirent ou divorcent !

De plus, certains ados sont responsabilisés très tôt et travaillent déjà, au sein de leur famille ou dans des petits jobs d’appoint, par exemple en faisant du baby-sitting.

Que peuvent faire les parents pour aider leurs ados ?

relations-parents-ados

Le challenge, pour les parents, semble être de fixer des limites et en même temps laisser leur ado se développer et créer. Tout en lui montrant qu’on l’aime et qu’on pose des limites pour son bien !

Le parent d’un ado peut développer avec profit les actions suivantes :

Expliquer, discuter, écouter, négocier

L’adolescent d’aujourd’hui, qui ne bénéficie plus des anciens systèmes de référence, dépend d’autant plus d’une coopération et d’un dialogue sincère avec l’adulte pour aborder des problèmes tels que la contraception, la prévention de la délinquance, de la toxicomanie et des autres conduites à risques, du sida, etc. Notons que les ados sont particulièrement influençables et peuvent facilement se laisser entraîner à de mauvais comportement. Il a aussi besoin de l’adulte pour parler du bonheur, du sens de la vie.

Il est fondamental pour les ados d’être entourés d’adultes bienveillants pour les soutenir. Se pose aussi la question du positionnement de chaque adulte par rapport à l’ado. Entre le père ou la mère tyrannique et archi-autoritaire et la maman meilleure copine ou le papa qui passe tous les caprices, l’ado peut parfois se trouver désorienté.

Face à un ado « difficile » et si un parent identifie des problèmes importants, il ne faut pas hésiter à se faire aider ! 

Maintenir un dialogue constructif et suivi avec l’équipe éducative et notamment le professeur principal de l’ado est également une attitude aidante.

Florilège de citations sur l’adolescence

citations-adolescence

“L’adolescence est comme un cactus”, Anaïs Nin, Une espionne dans la maison de l’amour

“L’adolescence ne laisse un bon souvenir qu’aux adultes ayant mauvaise mémoire », François Truffaut

« Les adolescences trop chastes font les vieillesses dissolues. Sans doute est-il plus facile de renoncer à ce que l’on a connu qu’à ce que l’on imagine », André Gide, Journal,1929, p. 909
L’adolescence, c’est le temps des confidences et des secrets, et le temps des premières déceptions, André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)« À cette période, tout est paradoxe : l’ado souhaite l’autonomie tout en appréhendant l’inconnu. Il recherche des limites tout en les refusant. L’opposition est un mécanisme qui participe à sa construction. Le parent ne doit pas capituler. Contre un mur de béton, l’ado se cogne mais rebondit ; contre un mur de sable, il s’étiole », Sophie Campredon« L’adolescence est l’âge où les enfants commencent à répondre eux-mêmes aux questions qu’ils posent », George Bernard Shaw« La maladie de l’adolescence… est de ne pas savoir ce que l’on veut et de le vouloir cependant à tout prix », Philippe SollersL’adolescence est le passage entre le monde donné de l’enfance et l’existence d’homme à fonder;Simone de Beauvoir, L’Amérique au jour le jour (1948)

L’adolescent est l’être qui blâme, qui s’indigne, qui méprise
Alain; Idées, Introduction à la philosophie (1945)

« Les adolescents ont besoin de pouvoir s’affirmer, de s’exprimer et de s’épanouir. » Mamadou, 19 ans, Sénégal. Source : Brochure de l’UNICEF sur l’adolescence

Un peu d’humour en bande-dessinées autour de l’adolescence

ado-humour

ado-sommeil-humour

adolescentes

poils-ados

ados-devoirs-rebelle

lexique-ados

Bibliographie sur l’adolescence

adolescence-maryse-vaillant

ados-virginie-dumont

decoder-votre-ado

Sélection de films sur l’adolescence

film-breakfast-club

film-virgin-suicides

film-le-monde-de-charlie

film-elephant

thirteen-filmfilm-juno

film-péril-jeune

film-cercles-poetes-disparus

film-naissance-pieuvres

film-mommy

film-la-vie-dadele

film-les-beaux-gosses

 

 

Pourquoi et comment proposer du Yoga aux ados ?

ados-yoga

L’adolescence est une période charnière car deux enjeux essentiels se posent : d’une part cesser d’être un enfant et, d’autre part, commencer à être adulte.

Le Yoga est une belle opportunité et une pratique transformatrice pour pour l’adolescent. Il peut constituer pour lui un outil pour l’avenir, qu’il conservera une fois arrivé à l’âge adulte.

Il aide le jeune à établir un contact plus apaisé avec lui-même et avec ses sensations, ses ressentis. Il aide l’ado à mieux s’assumer tel qu’il est et à faire face aux défis qu’il rencontre au quotidien

Il offre un espace de détente, de bienveillance, de pause.

C’est d’autant plus bienvenu pour des ados hyper-connectés et sur-sollicités.

 

Les bienfaits du Yoga pour les ados

Il leur permet notamment de :

  • Se recentrer, se calmer et se relaxer
  • Etre attentifs avec tout leur corps et apprendre à le ressentir
  • Mieux se concentrer et développer ses capacités d’attention et de mémorisation
  • Apprendre à décompresser et à diminuer leur stress et leurs tensions
  • Gagner en confiance en eux
  • Se renforcer et développer leur équilibre et leur souplesse
  • Stimuler leur créativité
  • Canaliser leur énergie
  • Développer de la stabilité émotionnelle et apprendre à prendre du recul

La question de la transmission du Yoga à vos ados

L’aspect ludique et le plaisir sont fondamentauxil ne faut jamais forcer vos ados à pratiquer le Yoga. Il doit vraiment rester une activité placée sous le signe de la détente et du plaisir !

« Le meilleur moyen de les dégoûter du yoga, c’est de les forcer à en faire », déclare Judith Hanson Lasater

Où pratiquer le Yoga pour ados à Paris ?

Le Yoga peut être proposé aux ados dans leur lycée.

Dans les programmes scolaires rédigés en 2015, le « bien-être » des élèves est mentionné parmi les objectifs visés, signe que l’Education nationale s’implique dans la révolution actuelle du bien-être.

Plus de 2000 personnes se sont formées aux techniques du RYE (Recherches sur le Yoga dans l’Education) et les nombreuses formations à venir sont complètement prises d’assaut.

Autrement, certains cours collectifs de Yoga sont spécialement dédiés aux ados.

Dans mes cours, j’accueille les adolescents volontaires, motivés, et engagés à ne pas perturber le cours à partir de 12 ans.

Les ados peuvent aussi sans soucis suivre mes programmes et cours en ligne !

A Paris :

A vous de jouer maintenant !

Et vous, parlez-moi de votre expérience du Yoga pour ados dans les commentaires !

  • Est-ce que vos ados vous accompagnent parfois à la maison pendant votre pratique? Ou est-ce qu’ils sont motivés pour venir pratiquer le Yoga avec vous ? 
  • S’ils pratiquent régulièrement, avez-vous constaté des améliorations pour eux ?

 

 

Les mots clés recherchés:

  • les adolescents et le yoga
Vous avez aimé l'article ?
livre pour soulager son stress avec le yoga

Si c'est le cas, téléchargez gratuitement mon guide "Je soulage mon stress" où vous découvrez 7 techniques simples et efficace pour vaincre votre stress !

Télécharger le guide

Comments

comments