« Wahou, tu es prof de Yoga ?! C’est trop cool ! J’aimerais bien commencer le Yoga justement »… Voilà une phrase que j’entends souvent et qui fait naître un grand sourire sur mon visage… Et là, c’est parti pour une conversation à bâtons rompus sur les bienfaits du Yoga, les différents styles…

Mais comme on n’est pas dans le petit monde de Candy, je fais aussi parfois face à d’autres réactions quand je parle de mon métier… Eh bien il apparaît que pas mal de personnes pensent que prof de Yoga… ce n’est pas un métier, mais plutôt un hobby !

Face à cela, j’ai voulu analyser le sujet en profondeur…. Prête pour la lecture ?

Hmm… voyons, pour traiter ce sujet, je vais d’abord commencer par regarder ce qu’on entend exactement par « travail », par « métier », par « profession », par « emploi » et par « job ».

Activité humaine organisée et utile. Ensemble de ces activités.

  • Voici la définition de « métier » proposée par L’Internaute :

Travail dont on peut tirer des revenus pour gagner sa vie.

  • Concernant « profession », L’Internaute en fait un synonyme de « métier » et d' »emploi »
  • Voici la définition d' »emploi » proposée par L’Internaute :

Travail rétribué.

Je vais maintenant analyser la fonction de prof de Yoga à l’aune de toutes ces définitions et voir si une prof de Yoga peut se fondre ou non dans ces catégories…

Prof de Yoga = un travail ?

Question : L’enseignement du Yoga est-il une activité humaine organisée et utile ?

Ma réponse : Oui !

L’enseignement du Yoga est organisé, comme le prouve l’existence de diverses fédérations et associations.

L’enseignement du Yoga est utile car ses bienfaits ont été maintes fois démontrés.

Prof de Yoga = un métier ?

Question : Enseigner le Yoga est-il un travail dont on peut tirer des revenus pour gagner sa vie ?

Ma réponse : Oui !

Enseigner le Yoga est bien un travail (voir ci-dessus) et on peut en tirer des revenus pour gagner sa vie.

Beaucoup de professeurs vivent d’ailleurs en tirant leurs revenus uniquement de cette activité !

Bien-sûr, peu de profs de Yoga sont aisées et le choix de ce métier implique souvent de vivre très simplement

Mais en travaillant beaucoup et en s’accrochant, on peut réussir à vivre décemment de ce métier !

Prof de Yoga = un emploi ?

Question : être prof de Yoga revient-il à exercer un travail rétribué ?

Ma réponse : Oui !

Bien-sûr, nous donnons parfois des cours gratuits pour faire découvrir notre discipline, mais, en général, nos cours nous permettent d’être rémunérées…!

Force est de constater que l’activité de prof de Yoga remplit bien les critères énoncés pour entrer dans les catégories que sont emploi, travail et métier…

Alors pourquoi diable n’est-on pas prises assez au sérieux en tant que profs de Yoga ?

vrai-travail

  • Pourquoi la profession est-elle si peu reconnue ?
  • Pourquoi nous demande-t-on encore très souvent :

Ah, mais, tu as un autre métier en plus ?

Ou encore :

Ah, prof de Yoga c’est super pour le fun, mais sinon tu as un vrai travail quand même ?

Allez, je mets mon orgueil de côté et j’avoue : c’est un peu vexant….

Imaginez si, lorsque vous parlez de votre métier  : on vous disait, en gros, que ce n’est pas un vrai métier… Vous auriez un peu l’impression de passer pour un clown, non ?

Ca a quelque chose d’un peu dérangeant quand même quand on remet en question notre métier, alors que nous, on se lève tous les matins et qu’on donne quasiment toute notre énergie pour le Yoga…

Enfin, pour ma part, je m’efforce de toujours réagir positivement et je réponds simplement :

« Oui, c’est mon seul et vrai métier et je l’aime tellement ! »

Et je m’auto-console en me disant qu’en France, le Yoga n’est pas encore très répandu et que c’est sans doute pour ça qu’il suscite encore des doutes.

Comme je l’écrivais récemment, il semble bien que le Yoga est en plein boom en ce moment, alors je pense que ça va changer.

Qu’est-ce qui laisse à penser que prof de Yoga n’est pas un vrai métier ?

Voici mon analyse sur le sujet…

Je crois qu’en tant que prof de Yoga, on déroge à pas mal de critères qui caractérisent la majorité des emplois.

Et je pense que c’est ça qui fait de nous des sortes d’extra-terrestres du marché de l’emploi.

E.T-prof-yoga

Et là je vous dis une chose : j’ai écrit « marché de l’emploi » mais je n’aime pas du tout cette expression ! C’est comme « ressources humaines », ça me colle un peu la chair de poule ! Mais bon, à défaut de mieux, j’utilise les mots de notre vocabulaire.

En quoi la prof de Yoga ne rentre pas bien dans les cases classiques de la société :

  • Elle ne travaille pas dans un bureau
  • Elle n’a pas de boss (le plus souvent)
  • Elle n’a pas d’horaires fixes et ne travaille pas de 9h à 18h comme la plupart des gens
  • Elle travaille pendant le temps libre de ses élèves et donc en décalé avec la plupart des salariés

Quand j’y réfléchis, je me dis que ce sont peut-être ces aspects de notre métier qui nous font justement nous éloigner de la vision traditionnelle qu’on a d’un métier en France…

Prof = un métier… mais prof de Yoga = pas un métier ?? Comment c’est possible, ça ?

Et pourtant, si je regarde l’intitulé de notre « titre », ça commence par « professeur », n’est-ce pas ?

Et pourtant, professeur, c’est bien un métier non ?

Il y a des profs de maths, d’histoire ou de danse, par exemple, pas vrai ?

Eh bien on dirait que c’est quand on accole le mot « Yoga » à « prof » que rien ne va plus…

En rajoutant « de Yoga » après « prof », on dirait que, comme par un incroyable tour de magie digne des plus grands prestidigitateurs, on perd la notion de « métier »… C’est presque du Garcimore !!

Je me suis donc demandée :

Est-ce que c’est parce que le Yoga n’est pas encore assez pris au sérieux ?

Est-ce que c’est parce qu’on méprise encore un peu cette activité qui nous invite à revenir à nous-mêmes et à développer notre intériorité et qu’elle paraît saugrenue dans un monde où les valeurs qu’on encourage en priorité sont :

  • l’argent
  • la vitesse
  • la compétition avec soi-même et avec les autres
  • la croissance
  • la réussite et le statut social

On n’est pas sérieux quand on a 17 ans quand on est prof de Yoga… ?!

J’ai comme l’impression qu’enseigner le Yoga est associé à un simple passe-temps qui ne peut, en aucun cas, constituer une activité professionnelle à temps complet…

J’avoue que je suis peut-être un peu à l’origine de la confusion, car pendant certaines conversations, lorsque j’ouvre mon coeur et que je parle de ma passion pour mon métier (en fait, ma passion est DEVENUE mon métier !), je dis souvent :

« Tu sais quoi ? C’est incroyable ! Quand j’enseigne le Yoga ou que je prépare mes cours ou même pendant ma pratique perso ou ma formation continue, je n’ai presque jamais l’impression de travailler ! »

Et là, en général, j’ai 2 types de réactions :

  1. Des regards envieux au sens positif du terme et une réponse qui ressemble à : « Wahou, tu as tellement de chance, moi aussi j’aimerais m’éclater dans mon boulot… Mais malheureusement, ce n’est pas souvent le cas… »
  2. Des regards un peu dubitatifs voire perplexes et des réponses du style : »Ah oui, ben, c’est pas vraiment un métier, tu vois, pour moi l’important c’est de grimper les échelons et puis d’avoir une bonne place dans ma boîte, alors je pourrais pas travailler comme toi tu le fais…

A l’inverse : on retrouve l’image du prof de Yoga comme sorte de guérisseur multi-casquettes

Et parfois, il m’arrive le contraire ! On me pose la ô combien célèbre question en soirée :

Et toi, tu fais quoi dans la vie ?

Et quand je réponds : « Je suis prof de Yoga », la personne me fond dessus comme un enfant sur un sachet de bonbons et commence à me décrire tous ses problèmes de santé ou tous ses objectifs de méditation ou de souplesse… et me demande de lui donner des solutions « faciles et rapides »…

Et là je me dis :

Oulala mais je ne suis pas Wonderwoman moi ! Je ne suis même pas médecin ! Je suis bien incapable de régler tous les problèmes en 3 secondes et le Yoga c’est vraiment une pratique qui se fait dans la durée et la régularité. C’est pas un coup de baguette magique !! Et en plus (pour être sincère…) là j’ai terminé ma journée de travail et même si je suis archi-méga-passionnée de Yoga, j’aime bien passer mes soirées à faire et à parler un peu d’autre chose…

Avant de vous laisser, je me permets d’attirer votre attention sur un article récent du blog dans lequel je partageais avec vous quelques secrets des profs de Yoga… Je pense que cet article sera lu à profit pour compléter celui que vous venez de terminer… Alors un petit clic par ici si cela émoustille votre curiosité et votre soif de savoir… 🙂

Et pour bien reconnaître un bon prof de Yoga, je vous invite par ici…

Vous vous reconnaissez dans cet article ?

Il est peut-être temps de vous former pour partager votre passion du Yoga !

Découvrir Les Formations YogaPassion

Maintenant, c’est à vous de jouer !

  • Vous avez aimé cet article ? Si oui : cliquez sur « J’aime »
  • Vous voulez contribuer avec moi à faire connaître la vérité sur le métier de prof de Yoga (si on considère que c’est vraiment un métier, bien-sûr hein :-)) ? Alors partagez cet article !
  • Et avant de fermer cet onglet, dites-moi ce que vous pensez de l’activité de prof  de Yoga ! Est-ce que selon vous c’est un vrai métier ou pas ? J’ai hâte de vous lire !

A très bientôt.

Comments

comments