Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter la série de Pawanmuktasana, très connue dans la pratique du Yoga traditionnel. Je vous en souhaite une belle découverte !

Pawanmuktasana : Un peu d’histoire

Origine : Que nous dit le nom ?

Commençons par nous intéresser à l’étymologie du mot Pawanmuktasana :

  • « Pawan » signifie vent, air ;
  • « Mukta » correspond au relâchement, à la libération ;
  • « Asana » renvoie aux postures du Yoga.

Pawanmuktasana correspond donc à une série de mouvements qui favorisent la circulation de l’air dans le corps, qui sera particulièrement bénéfique pour lutter contre les troubles digestifs ou les problèmes de constipation.

On sait maintenant que notre ventre est notre 2ème cerveau….raison de plus pour le bichonner !

Pawanmuktasana est un programme facile et à la portée de tous, grâce à la simplicité des mouvements. La série ne vise pas à développer le renforcement des muscles ou la souplesse, elle est plutôt axée sur la détente du corps et de l’esprit.

Enfin, la bonne circulation de l’air recherchée dans la série Pawanmuktasana, renvoie directement au prana, l’art de la respiration contrôlée et du souffle vital, qui est l’un des fondements du Yoga.

L’importance du prana dans la médecine chinoise

La médecine chinoise appelle « méridiens » les différents canaux par lesquels l’énergie circule dans notre corps et qui permettent de le faire fonctionner.  Sur chacun de ces méridiens, on retrouve les fameux points d’acupuncture sur lesquels de nombreux spécialistes interviennent.

On retrouve ainsi 12 méridiens principaux que l’on sépare en deux catégories : le yin et le yang. Ainsi, si l’on s’intéresse à la circulation des flux dans les différents méridiens, on constate que le circuit prend généralement fin au niveau des extrémités du corps (doigts, orteils), que l’on appelle aussi les points « sei » en médecine chinoise. C’est le cas pour le méridien du poumon, ou le méridien du cœur par exemple.

Cette médecine fait également référence aux points « gen » localisés au niveau des poignets, ou encore des chevilles. Ainsi, le programme Pawanmuktasana consiste en l’enchaînement de petits exercices ou mouvements qui vont stimuler l’ensemble de ces points.

lutter-troubles-digestifs

Les Bienfaits du Pawanmuktasana

Comme évoqué en tout début de cet article, les exercices du Pawanmuktasana sont simples, pourtant ils n’en restent pas moins bénéfiques et ce même pour les yogis aguerris.

D’un point de vue physiologique, les enchaînements permettent de favoriser la circulation des flux d’énergie, mais certaines postures agissent directement pour faciliter la digestion et ainsi soulager les ballonnements, grâce à la pression exercée sur certaines zones. Si vous souffrez de gaz intestinaux, pratiquer le Pawanmuktasana peut vous aider à libérer l’air de vos intestins et vous soulager de manière immédiate.

Les bienfaits du programme Pawanmuktasana sont nombreux :

  • il permet d’activer la circulation sanguine vers les organes internes ;
  • il contribue à améliorer le bon fonctionnement du système digestif ;
  • il aide à soulager les constipations ;
  • il contribue à la prévention des rhumatismes ;
  • il permet de libérer les gaz coincés au niveau des intestins ;
  • il apaise les règles douloureuses et les problèmes menstruels ;
  • il favorise le massage des organes internes ;
  • il aide à réduire les graisses stockées au niveau de la ceinture abdominale, des fesses et des cuisses, grâce à la contraction des muscles ;
  • il contribue à assouplir le cou et le dos et libère les tensions ;
  • il aide au renforcement du bas du dos et des vertèbres dorsales.

Le Pawanmuktasana est un formidable allié qui stimule le processus naturel de guérison du corps et on le retrouve également couramment dans les retraites de Yoga et de méditation.

La tradition Yogique considère que la bonne circulation du prana dans le corps et l’esprit permet d’éclaircir les pensées et d’apaiser l’esprit.

bienfaits-pawanmuktasana

Pawanmuktasana : Comment Pratiquer les Séries de Mouvements

Quelques conseils pour votre pratique

La pratique du Pawanmuktasana consiste à enchaîner une série de mouvements. Le programme intègre des pauses régulières qui vous permettent d’intégrer pleinement le bénéfice des postures que vous venez de pratiquer.

Au fur et à mesure, vous prendrez ainsi pleinement conscience des changements qui s’opèrent sur votre corps (tensions apaisées, assouplissement) et sur votre esprit. Durant ces pauses, vous pouvez choisir de rester assise ou allongée sur le dos, immobile et avec les yeux fermés.

Faire circuler l’énergie pour équilibrer les méridiens

Voici quelques exercices de Yoga que vous pouvez d’ores et déjà commencer à pratiquer pour vous familiariser avec le Pawanmuktasana :

  • Fléchir les chevilles par flexion et par extension, puis par de petits mouvements rotatifs dans le sens des aiguilles d’une montre, puis dans le sens inverse.
  • Travailler la flexion et l’extension des orteils.
  • Travailler la flexion des poignets de haut en bas, puis par rotation douce.
  • Ouvrir et fermer les poings (excellent pour lutter contre l’arthrite).
  • Fléchir les coudes en partant d’un bras tendu, la paume de la main ouverte vers le ciel.
  • Assouplir les épaules en effectuant des mouvements rotatifs tout en conservant le contact des doigts sur les épaules, dans un sens, puis dans l’autre.
  • Apaiser les tensions de la nuque grâce à des petits mouvements de tête en avant, puis en arrière, de gauche à droite, puis par mouvements rotatifs.

Comme vous pouvez le constater, il s’agit d’exercices très simples qui sollicitent des parties de votre corps qui sont souvent peu utilisées. Je vous conseille de pratiquer chaque mouvement par série de 10.

Ces exercices peuvent être pratiqués même sans tapis de Yoga, et même en-dehors de votre créneau de pratique régulière. Par exemple, pendant une pause au bureau, dans les transports (sauf si vous conduisez !), ou encore en voyage.

Activer la circulation sanguine et masser les organes internes

Voici quelques asanas à pratiquer pour ressentir pleinement les bienfaits du Pawanmuktasana.

Pensez à bien respirer et faites quelques pauses :

  • Posture du Papillon : pliez les genoux, plantes de pied l’une contre l’autre, puis montez et descendez tranquillement les genoux.
  • Rotation de la jambe : assise sur votre tapis avec les jambes tendues, fléchissez votre genou puis posez votre pied sur la cuisse opposée. Effectuez ensuite de petits mouvements rotatifs dans un sens, puis dans l’autre.
  • Torsion de la colonne vertébrale : assise sur votre tapis avec les jambes tendues, posez votre main sur le pied opposé et dirigez votre regard vers l’arrière du tapis, puis alternez.
  • Padottasana : Allongée sur le tapis, levez doucement une jambe en gardant le pied flex, puis reposez-la doucement. Répétez ce mouvement environ 10x puis changez de jambe.
  • Supta Pawanmuktasana : allongée sur le tapis avec les deux jambes tendues, ramenez votre genou sur votre poitrine, puis levez doucement les épaules du sol pour essayer de rapprocher votre tête de votre genou. Gardez la longueur maximum dans votre dos et dans votre ventre, sans vous voûter ni solliciter exagérément les cervicales, pas de crunchs abdominaux !

Mon avis sur Pawanmuktasana

Personnellement, j’adore les postures de cette série et je les incorpore souvent dans ma pratique.

Je trouve qu’on ne les présente pas souvent et c’est dommage !

Voilà, cet article prend fin ici. A vous de jouer maintenant !

  • Avez-vous déjà pratiqué des exercices proposés ci-dessus, reliés à la série de Pawanmuktasana ?
  • Comment prenez-vous soin de votre ventre et comment améliorez-vous votre digestion et l’élimination des toxines ? 

A très vite pour de nouvelles aventures !

 

 

 

Comments

comments