Est-ce que régulièrement vous en avez marre de voir :

  • Vos placards et votre frigo déborder
  • Votre To-Do List être aussi longue qu’un serpent de mer
  • Votre boîte mail déborder comme le lait resté trop longtemps à chauffer dans une casserole
  • Votre sac à mains rempli de babioles => vous n’y retrouvez absolument plus rien
  • Vos livres prendre la poussière sans être jamais ouverts
  • Votre valise ou sac à dos de voyage peser des tonnes et vous fatiguer pendant tout le séjour

Si vous avez répondu « oui » à plusieurs de ces questions, alors cet article va beaucoup vous intéresser !

En effet, cette semaine, on parle minimalisme, et plus précisément pourquoi et comment devenir minimaliste sur le blog !

Mais le minimalisme, c’est quoi exactement ?

Quand je pense au minimalisme, la toute première image qui surgit dans ma tête est le plus souvent un tableau de Kasimir Malevitch. Vous voyez duquel je parle ?

Eh bien, voici le tableau en question :

malevitch-carre-blanc

Le fameux « Carré blanc sur fond blanc » de Kasimir Malevitch

Sur ce tableau, très clairement, on ne voit pas grand chose. On a l’impression que sur une grande toile beige a été collée une petite feuille blanche carrée dont on distingue à peine les contours.

Pour les amateurs d’art plutôt classique, fans d’impressionnisme (j’en suis !), c’est clair que ce genre de tableaux est un sacré choc !

Et la sempiternelle question :

« Est-ce vraiment de l’art ? »

revient encore et toujours sur le tapis (de Yoga ? oups ! Désolée, je n’ai pas pu m’en empêcher, déformation professionnelle).

Mais ce n’est pas le sujet de cet article alors je ne vais pas m’appesantir sur ce sujet, pourtant passionnant.

Voici la définition que donne le CNRTL concernant le minimalisme :

Attitude, tactique qui consiste à demander le minimum de choses

On trouve aussi cette définition sur le Net :

definition-minimalisme

Concrètement, le minimalisme est une philosophie de vie dans les grands principes sont :

  • Etre plutôt qu’avoir
  • « Moins de biens, plus de liens »
  • La qualité plutôt que la quantité

Le minimalisme est en fait très proche des notions de simplicité, de décroissance, de sobriété ou encore de frugalité.

On peut penser par exemple au mos maiorum, les « coutumes des ancêtres » qui inspiraient le style de vie de la Rome antique et s’opposaient au faste et à la décadence. A l’intérieur des 7 fondements du mos maiorum, on trouve la « frugalitas », qui a d’ailleurs été souvent évoquée par Caton.

Etre minimaliste, c’est chercher à supprimer de notre vie tout ce qui nous pèse et n’ajoute aucune valeur pour ne laisser de la place qu’à ce qui est important et nous rend heureux.

Quelques bonnes raisons de devenir minimaliste !

minimalisme-yoga

En devenant minimaliste, de grands changements vont se produire dans votre vie.

Vous allez notamment économiser :

  • De l’argent
  • Du temps
  • De l’espace
  • De l’énergie

Vous aurez nettement moins d’objets à nettoyer, à entretenir, à assurer. Vous aurez plus de temps pour vous et pour les personnes importantes de votre vie.

Comme vous serez désencombrées, le cauchemar des déménagements géants et interminables sera loin derrière vous ! Vous serez beaucoup plus mobiles.

Mais pourquoi est-ce si difficile d’adopter le minimalisme ?

A vrai dire, le minimalisme va complètement à contre-courant de nos sociétés actuelles.

En effet, pour définir notre contexte, nous pourrions par exemple utiliser les mots : capitalisme, abondance voire surabondance, société de consommation voire de gaspillage.

sur-consommation

Ca me fait penser à la chanson « Foule sentimentale » de Souchon que j’adore…!

Le minimalisme est comme un beau pied de nez à cette société du trop-plein, du trop-vite, du trop tout.

Et justement, être minimaliste implique de prendre une certaine distance par rapport aux diktats de la société et au conformisme ambiant.

En devenant minimaliste, on réalise avant tout un travail sur nous-même.

La 1ère étape est en effet de se défaire de la peur du vide et de la tentation du remplissage qui nous poussent à accumuler toujours plus d’objets et à multiplier au maximum les activités et les interactions sociales.

2 concepts-clés à explorer

Le FOMO

= Fear Of Missing Out

fear-of-missing-out

Le FOMO c’est « la peur constante de manquer une nouvelle importante ou un autre événement quelconque donnant une occasion d’interagir socialement. Cette peur est particulièrement nourrie par certains aspects de la technologie moderne, tels les téléphones mobiles et le réseautage social à l’aide de sites tels Facebook et Twitter, où l’utilisateur peut continuellement comparer son profil à celui d’autres utilisateurs »

Définition Wikipedia de « Fear Of Missing Out »

Et son contraire : le JOMO

= Joy Of Missing Out

joy-of-missing-out

Le JOMO c’est lorsque vous profitez pleinement de ce que vous êtes en train de vivre ici et maintenant et que vous n’êtes pas sur les réseaux sociaux en train d’actualiser votre statut ou de surveiller ce que publient les autres

Plus d’infos sur le FOMO et le JOMO dans cet excellent article

Le minimalisme : une forme de détachement

detachement-minimalisme

Devenir minimaliste, c’est cesser d’avoir besoin d’une validation extérieure et ne plus avoir besoin de se sentir important pour les autres et aptes à régler tous leurs problèmes.

Du coup, en lisant ça, vous pourriez vous offusquer et me rétorquer quelque chose du genre :

Eh Claudia, mais en fait les minimalistes, ce sont juste des gros égoïstes ?!

Et là je vous répondrais simplement :

Ben non je ne trouve pas. Un minimaliste est souvent aussi concerné par l’écologie et souhaite préserver notre planète le plus possible. En consommant moins, il pollue moins. Et si parfois il refuse des invitations ou préfère passer du temps seul, c’est pour être encore plus régénéré ensuite pour passer  de vrais moments de qualité avec son entourage

Les 7 citations les plus inspirantes sur le minimalisme

minimalisme-citations

  1. « Contentez-vous de ce que vous avez, réjouissez-vous de la façon dont les choses sont. Quand on se rend compte que rien ne manque, le monde entier vous appartient. » – Lao Tzu
  2. « La perfection est atteinte, non pas quand il n’y a plus rien à ajouter, mais quand il n’y a plus rien à enlever » – Antoine de Saint-Exupéry
  3. « N’ayez rien dans vos maisons que vous ne savez utile ou croyez magnifique. » – William Morris
  4. « La simplicité est l’ultime sophistication. » – Leonardo da Vinci
  5. « Trop de gens dépensent de l’argent qu’ils n’ont pas gagné, pour acheter des choses qu’ils ne veulent pas, pour impressionner des gens qu’ils n’aiment pas. » – Will Rogers
  6. « Notre vie est gaspillée dans les détails… simplifiez, simplifiez, simplifiez ! … simplicité de vie et élévation du but. » – Henry David Thoreau
  7. « Deux tatamis, se faire cuire son riz blanc sur un petit réchaud avec un oeuf… Une petite vague de bonheur monta en elle à l’idée qu’on pouvait vivre en se contentant de si peu », Fumiko Hayashi

Note : cette petite anthologie provient de moi. Comme tout est subjectif, c’est tout à fait possible que certaines citations ne vous « parlent » absolument pas et que vous souhaitiez les remplacer par d’autres. N’hésitez pas à vous constituer votre propre florilège de citations !

Votre réflexion minimaliste en 7 questions

Parler de minimalisme, c’est cool, mais implémenter des actions directement dans votre vie quotidienne, c’est encore plus sympa ! 

Alors prenez de quoi noter, sur papier ou support digital et posez-vous quelques minutes pour une petite introspection minimaliste. Ecrivez les questions suivantes et réfléchissez puis notez votre réponse.

  1. Qui sont les 5 personnes les plus importantes de votre vie, celles qui vous font du bien et qui sont positives ?
  2. Qui sont, au contraire, les 5 personnes qui vous piquent votre énergie et qui diffusent de la négativité autour d’elles ?
  3. Quelles sont vos 5 activités préférées ?
  4. Quelles sont au contraire les 5 activités les plus pénibles que vous faites tous les jours ?
  5. Si vous aviez une journée entièrement libre, sans avoir besoin de gagner d’argent, vous feriez quoi ?
  6. Quels sont les 5 objets qui vous rendent service au quotidien et vous aident à gagner du temps et à être efficace ?
  7. Quels sont les 5 objets qui au contraire vous encombrent et que vous auriez déjà dû jeter depuis longtemps ?

Une fois que vous avez terminé, réfléchissez simplement à comment vous pourriez passer plus de temps en compagnie des personnes importantes et plus de temps à faire ce que vous aimez. Et réfléchissez à comment vous pourriez vous détacher peu à peu des personnes, activités et objets qui vous pèsent le plus.

Nous passons maintenant au minimalisme orienté 100% Yoga ! Bah oui comme on est sur un blog Yoga, c’est plus que pertinent, non ?

Je vous invite donc à découvrir la checklist de la yogini minimaliste que j’ai préparée rien que pour vous…

L’idée c’est de lister les quelques accessoires essentiels pour pratiquer le Yoga de manière heureuse…et bien sûr minimaliste aussi !

C’est parti !

La checklist de la yogini minimaliste

yogini

 

Une tenue et du matos minimalistes

  • Un bon tapis
  • Une tenue confortable : legging  + débardeur avec brassière intégrée
  • Un petit gilet ou sweat + des chaussettes pour la relax’
  • Un élastic à cheveux ou des petites barrettes si vous avez les cheveux longs ou foufous
  • Une gourde ou un thermos avec votre boisson préférée
  • Un mouchoir en tissu (ou un paquet de mouchoirs si les mouchoirs en tissu sont (encore ?) trop « hardcore » pour vous)
  • Pendant vos règles : une Mooncup (plus d’infos par ici ) ou une protection jetable si la Mooncup ce n’est pas (encore ?) pour vous

Une pratique sur le tapis minimaliste

Quelques astuces :

  • Simplifiez votre pratique au maximum
  • Trouvez votre centre
  • Pratiquez en fonction de votre respiration
  • Ne vous lancez pas dans des postures compliquées voire alambiquées
  • Essayez d’identifier la véritable « essence » de chaque posture, son action principale
  • N’en faites pas trop et ne vous comparez pas aux autres !

Une philosophie yoguique teintée de minimalisme

Dans la philo du Yoga conceptualisée par Patanjali, dans les Yoga Sutra, on peut identifier 2 notions principales qui sont très proches du minimalisme. Il s’agit d’Aparigraha et de Samtosha.

  • Aparigraha (le dernier YAMA) = la non-avidité

D’autres traductions parlantes d’aparigraha : « renoncement à la fortune », « vœu de pauvreté », « absence de convoitise » ou encore « non-possessivité »

  • Samtosha (un NIYAMA) = le contentement

Pour en savoir plus sur les YAMA et les NIYAMA, découvrez mon article par ici

Si vous vous sentez inspirée par le minimalisme, alors je vous invite à continuer votre lecture. Nous allons maintenant plonger plus en détails dans le minimalisme appliqué à la vie de tous les jours.

Par contre, si vous préférez continuer à vivre « l’American Way Of Life » et ne plus savoir combien d’habits vous possédez, à tel point que vous oubliez même l’existence de certains, vous pouvez fermer la page Internet et retourner faire du shopping en ligne 🙂

La checklist minimaliste du quotidien

Un job minimaliste

= On se recentre vers l’essentiel et on se ménage du temps libre et des moments de récupération

Comment ?

On réduit la voilure progressivement pour aller vers :

  • Moins d’heures de travail
  • Moins de déplacements
  • Moins de mails
  • Moins de coups de fils
  • Moins de réunions

Pour cela, on accepte de gagner moins d’argent mais d’avoir, en contrepartie, plus de temps

Quelques stratégies :

  • Se fixer une heure maximale pour terminer la journée de travail
  • Répondre aux mails à heures fixes, par exemple : 10h du matin, 12h30, 15h et 17h. Le reste du temps, on avance sur les grands projets
  • N’aller en réunion que si notre présence y est impérative

Un logis minimaliste

= On désencombre et on pratique le « Less Clutter »

Pour désencombrer, c’est efficace d’y aller étape par étape. On peut s’attaquer successivement :

  • Aux placards
  • Aux tiroirs
  • Aux étagères
  • Aux tables et bureaux

Voici les catégories principales qu’on va pouvoir désencombrer

  • Les habits
  • Les aliments
  • Les papiers (magazines, papiers administratifs…)
  • Les produits de beauté
  • Les livres

Quelques stratégies gagnantes :

  • Déléguez au maximum pour gagner du temps, notamment les courses et le ménage
  • Numérisez vos documents au maximum pour vous débarrasser des papiers qui prennent de la place. Attention, certains documents doivent être conservés sous leur forme originale, notamment vos diplômes
  • Une fois par semaine, faites un grand tri : nettoyez votre bureau virtuel (sur ordi), videz vos boîtes mails

Pour apprendre à mieux trier vos livres, je vous renvoie à l’excellent article de ma collègue blogueuse Lyvia, du blog JeMeCasse. C’est par ici !

Une technologie minimaliste

Nous vivons dans un monde ultra-connecté. Vous savez comme moi combien Internet peut être génial !! D’ailleurs, si Internet n’existait pas, je ne serais pas en train de rédiger un article pour vous tous les mardis, et vous ne seriez pas en train de me lire. Et je n’aurais pas le plaisir de communiquer par mail ou par Skype avec plusieurs d’entre vous et même d’avoir développé de belles amitiés ! Alors déjà, je souhaite dire un grand MERCI à la technologie pour tout ça !

Mais pour être lucide, la technologie peut aussi passer du « côté obscur de la force », comme on dirait dans Starwars. C’est à dire qu’elle peut aussi devenir chronophage voire même aliénante.

La parade ?

Adoptez le minimalisme digital

Quelques stratégies :

  • Limitez votre temps passé sur Internet (recherches Google, boîtes mails + réseaux sociaux)
  • Limitez votre temps passé devant la télé

Honnêtement : à part si vous regardez Arte ou « Questions Pour Un Champion », est-ce que vous croyez vraiment que votre temps précieux est bien employé à regarder « Le Bigdil » (je sais pas si ça existe encore, j’ai plus de télé depuis des années !) ou « Les « Anges » de la Télé-réalité » ??

Bon là, vous me trouvez peut-être un peu dure et vous pourriez me répondre :

Tu abuses là Claudia, on a quand même besoin de se détendre, surtout après une dure journée !

anges-telerealite

Les petits putti et autres chérubins de la Renaissance italienne ont du souci à se faire ! Voilà la relève !!

Alors là, je vous comprends tout à fait ! Je suis pareille que vous ! Simplement, j’ai remarqué que regarder la télé m’angoisse et me vole mon énergie. Surtout tout ce qui est chaines d’actualités qui ressassent toujours les mauvaises nouvelles et séries télé qui rendent dépendants.

Chaque personne est différente et bien loin de moi l’idée de vous imposer quoi que ce soit !!!

Mais pourquoi ne pas essayer des loisirs plus créatifs ou plus orientés vers votre vrai bien-être ? Par exemple : une balade en forêt ou au parc, un bon bain avec des lectures inspirantes, ou un ciné pour voir un film vraiment drôle ? A vous de voir !!

En tout cas, si cela vous intéresse, vous pouvez aussi vous pencher sur le sujet de la detox digitale !

Et justement, tiens, pendant la semaine où j’écrivais cet article, en passant à la librairie, je suis tombée sur un petit cahier d’exercices consacré à la Detox digitale !!

C’est celui-là :

detox-digitale-cahier-exercices

 

Comme ça m’a parlé, je l’ai acheté…et je l’ai offert à une amie. Je crois qu’elle lit le blog d’ailleurs, donc elle se reconnaîtra sans doute 🙂 

Une vie sociale minimaliste

Quelques principales de base :

  • Peu d’amis, mais bien choisis (des relations authentiques, ne jamais se forcer !)
  • Moins d’engagements sociaux => savoir dire « non » parfois
  • Un emploi du temps moins rempli => réapprendre à s’ennuyer ! Ne rien avoir de prévu pour les heures à venir et aimer ça !!

Des voyages minimalistes

Quand on parle « vacances » avec mon entourage, j’entends souvent l’expression :

Tiens, j’ai bien envie de faire + telle ou telle destination

Et là, ça me fait un peu bizarre, j’ai l’impression que les voyages entrent dans le cadre d’une sorte de To-Do List à rayer au plus vite.

Il faudrait « faire » la Croatie, « faire » Londres, « faire » la Toscane…le plus vite possible !!

Bon, je suis peut-être un peut trop tatillonne avec le choix des mots mais je dois avouer que pour moi, un voyage, c’est tout sauf du « faire ».

Quand je voyage, je suis dans une imprégnation par rapport aux paysages, à la culture, aux personnes que je rencontre, à la musique de la langue… Quand j’entends qu’il s’agit de « faire » un endroit, jai l’impression qu’il va falloir se coltiner des vacances en mode touriste, appareil photo en bandoulière et programme archi-rempli, sans oublier aucun des monuments les plus connus… Au secours !!

Bien-sûr, ça reste personnel et je sais que chaque personne peut avoir des envies différentes en vacances, et aucune n’est meilleure que l’autre.

En tout cas, je sais qu’une personne minimaliste va plus souvent préférer rester longtemps dans un endroit. L’idéal étant de passer du mode « touriste » au mode « habitant » en s’installant pendant un mois ou plus dans chaque endroit. Ca permet de vraiment vivre avec les locaux et de découvrir un endroit lentement et en y travaillant également.

Un voyageur minimaliste va parfois aussi chercher à se reconnecter à la nature en choisissant des hébergements comme des yourtes, des cabanes en bois… Le contraire du 5* avec piscine et terrain de golf !

cabane-minimalisme

Des vacances minimalistes de rêve ?

Si cela vous intéresse, vous pouvez approfondir sur le sujet des nomades digitaux.

Mes blogueurs/ses préféré(e)s sur le sujet sont :

nomades-digitaux

Combiner plage et technologie, ça vous parle ?

Une autre stratégie du nomade digital ou minimaliste en voyage sera de voyager le plus léger possible.

Sur ce thème, personne n’est plus précis et plus génial que mon pote Damien du blog PleinDeTrucs. Cliquez ici pour découvrir son article et apprendre à s’équiper pour une épopée

Et sur le même sujet, il y a aussi l’article de Ryan du blog LeSacADos qui vous explique comment voyager ultra-léger avec un sac pesant moins de 8 kilos

Une organisation quotidienne minimaliste

Quelques stratégies :

  • Simplifiez les repas

=> Ayez à dispo une liste de vos recettes préférées, une dizaine suffisent

Vous pouvez cuisiner vos repas de la semaine en avance, par exemple en prenant un après-midi dédié à ça (au hasard : le dimanche ?)

  • Ayez un seul agenda

=> Objectif : éviter les doublons et cafouillages entre un agenda papier et un agenda sur Smart Phone

Attention à ne pas perdre ce précieux agenda sous peine de vous retrouver dans une panade pas possible. Si vous avez un agenda numérique, n’hésitez pas à en faire des sauvegardes régulières ou à le synchroniser. Si vous êtes adepte des produits Apple, vous pouvez par exemple synchroniser votre agenda en temps réel entre votre iPhone et votre MacBook. Du coup si vous perdez ou cassez un des deux appareils, vous avez toujours votre agenda. C’est furieusement pratique !

Bon, et concrètement, tu es minimaliste toi Claudia ou tu nous en parles juste comme ça ?

A votre avis ? 🙂

Euh…. Eh bien disons que je suis sur le chemin.

Quand j’étais plus jeune, je n’arrêtais pas d’acheter des nouveaux vêtements. Maintenant je n’en achète quasiment plus, et quand je le fais, je choisis vraiment des pièces de qualité pour lesquelles j’ai un réel coup de coeur.

Par contre j’ai encore énormément de livres papier car… j’adore lire ! J’ai fait une sélection et j’ai décidé de garder mes beaux livres, au sens propre du terme. Par exemple : mon livre sur les jardins japonais, mes livres sur les temples bouddhistes, mes livres de photographies du monde… Par contre, pour tout ce qui est romans ou petits guides pratiques, je les lis, puis je les donne à une amie ! Et sinon depuis quelques temps je me suis mise à la lecture sur Kindle pour iPhone, et finalement ça me plaît bien !

Ah oui et au fait…j’ai 4 théières, une ribambelle de tasses et autant de variétés de thés et tisanes que dans une boutique. C’est ma zone la moins minimaliste. Mais j’assume !

Je pense aussi qu’une grosse idée reçue règne sur les minimalistes.

Pour être clairs, on aurait tendance à se dire que minimaliste = clochard ou personne pauvre sur elle.

Eh bien c’est archi-faux !! Un minimaliste n’aura absolument pas forcément une dégaine un peu cracra avec une tenue dépenaillée et tout en guenilles ! Je crois au contraire qu’un minimaliste, comme il va posséder peu d’objets, va vraiment chercher à posséder des objets de la meilleure qualité et de la meilleure solidité plus efficacité possibles, quitte à y mettre le prix.

L’exemple du manteau d’hiver…

Si je prends un exemple me concernant : jusqu’à l’an dernier, chaque hiver, je m’achetais un manteau lambda, d’une marque lambda.

J’avais dans l’idée de dépenser peu d’argent et d’avoir le plaisir d’arborer un nouveau manteau chaque hiver.

Et ce qu’il se passait, c’est que je me gelais les miches chaque hiver (je suis une personne très frileuse) et qu’en plus je voyais bien que la qualité du manteau n’était pas au rendez-vous : boutons qui tombent, petits fils de partout, tissu qui commence à râper, fourrure de capuche qui ressemble à une vieille moumoute…

J’ai tenu plusieurs hivers comme ça et puis j’ai eu un déclic et un ras-le-bol.

Et je me suis dit :

Bon, maintenant, ça suffit les bêtises, tu vas t’acheter un BON manteau une bonne fois pour toutes ! Et tu vas y mettre le prix ! Et tu vas le garder plusieurs années

Et je me suis acheté une bonne fois pour toutes un VRAI manteau d’hiver !

Et je n’ai pas attrapé un seul rhume en 2 ans, moi qui auparavant avait toujours la goutte au nez.

Bon, je pense que niveau minimalisme, on commence à avoir abordé pas mal de points !

Avant de vous laisser partir, j’aimerais vous partager les ressources que j’ai trouvées les plus précieuses dans ma quête de minimalisme.

Une sélection de ressources minimalistes pour aller plus loin

Dévorez mon nouvel ebook sur la Simplicité !

Et aussi…

Des livres

Des blogs (en anglais)

Et voilà ! Cet article sur le minimalisme prend fin ici. J’espère sincèrement qu’il vous a apporté de la valeur et de l’inspiration et que vous avez pris autant de plaisir à le lire que moi à l’écrire.

Confession Time, comme disent les Américains…

Je vous avoue une chose : si je n’étais pas prof de Yoga, alors je crois que je serais écrivain ou journaliste car j’adore vraiment écrire !!

Mais je pense que j’ai trouvé un bon compromis en devenant blogueuse Yoga 🙂 Comme ça je peux aussi explorer ma passion des mots et de l’écriture…!

Et maintenant, à vous de jouer !

Psssstttt ! YogaPassion, c’est un blog ! Et qui dit blog dit interaction voire interactivité !

L’idée ce n’est pas que j’écrive des articles chaque semaine avec toutes mes tripes et tout mon coeur et que des personnes les lisent et repartent comme elles étaient venues ! Et non ! L’idée c’est que ces articles fassent naître des échanges, des partages et vous fassent réagir !

Alors si vous vous sentez inspirée, en colère, touchée, agacée, heureuse, morte de rire ou quoi que ce soit d’autre en me lisant…dites-le moi !

J’ai vraiment besoin de vos retours pour savoir comment continuer à vous proposer des contenus de qualité et sur des thématiques qui vous intéressent et vous questionnent.

Et justement, j’aimerais beaucoup savoir :

  • Pour vous, le minimalisme, c’est quoi ? Ca fait partie de votre vie ou pas du tout ?
  • Et dans votre pratique du Yoga, est-ce que ça vous inspire ?

C’est parti pour vos commentaires, écrivez-moi maintenant ! Je les lis tous et j’y réponds personnellement 🙂

A tout de suite !

Les mots clés recherchés:

  • minimalisme
  • minimaliste
  • minimalisme japonais
  • etre minimaliste
  • comment être minimaliste
  • comment devenir minimaliste
  • être minimaliste définition
  • livre minimalisme japonais
Vous avez aimé l'article ?
livre pour soulager son stress avec le yoga

Si c'est le cas, téléchargez gratuitement mon guide "Je soulage mon stress" où vous découvrez 7 techniques simples et efficace pour vaincre votre stress !

Télécharger le guide

Comments

comments