Aujourd’hui je vous explique comment utiliser les accessoires (blocs, sangle et couverture) pendant votre pratique, en cours à la maison !

Pourquoi et comment utiliser les accessoires au Yoga ?

Vous avez sans doute déjà entendu votre prof dire, au début du cours :

N’hésitez pas à prendre des accessoires et à les utiliser pendant le cours !

Et là, vous restiez comme deux ronds de flancs, en vous interrogeant :

Euh, qu’est-ce qu’elle entend au juste par « accessoires ». Ca fait un peu « 50 nuances de Grey là, c’est pas très rassurant !! Alalah, je savais que le Yoga c’était un truc de zinzins !! J’aurais dû écouter mes copines »

Et quand la prof vous tend gentiment un bloc en liège, et une sangle, vous vous sentez rassurée…

Enfin, pas tant que ça…

Vous vous demandez :

Le bloc, c’est pour le lancer sur les autres s’ils réussissent une posture mieux que moi ?

Et la ceinture là,  c’est pour m’attacher où ??

En gros, votre cerveau se demande :

Mais comment ça s’utilise au juste tous ces machins-là ?

Pour répondre à votre désarroi (j’ai connu ça aussi !!!), je vous fais une petite démonstration en vidéo pour vous montrer comment utiliser les accessoires au Yoga.

Vous allez voir, c’est simple comme bonjour et ils sont d’une grande aide dans la pratique !

Où me procurer ces accessoires de Yoga ?

Où se procurer des blocs de Yoga ?

Où se procurer une sangle de Yoga ?

Où se procurer une couverture de Yoga ?

Eh bien là, je dirais que n’importe quel plaid ou couverture (qui ne gratte pas !) peuvent faire l’affaire.

Pour l’été j’aime bien utiliser un simple tissu pour ne pas avoir trop chaud.

Découvrez tout de suite la vidéo :

Vous préférez lire ?

Voici ci-dessous la transcription écrite de la vidéo :

« Bonjour, je suis Claudia du blog Yogapassion.fr, je suis prof de Yoga à Paris et je vous aide avec des conseils et des techniques à réduire votre stress pour vivre en toute sérénité.

Donc je vous retrouve tous les jeudis comme aujourd’hui pour répondre à une de vos questions sur le Yoga, le bien-être ou la méditation et aujourd’hui je réponds à la question de Sabine qui me demande :  » Comment utiliser des accessoires dans le Yoga ? » 

Donc c’est une bonne question parce-que, souvent, lorsqu’on arrive dans un studio, on voit tout un tas d’accessoires et on ne sait pas forcément ce qu’on peut en faire dans la pratique donc aujourd’hui je vais vous présenter les différents accessoires. 

Je vais commencer à vous parler des blocs de Yoga. Ce sont des blocs en mousse. Il existe aussi des blocs en liège. Les deux sont les plus répandus. Après, parfois, vous allez trouver des blocs en bois. Dans tous les cas, quel que soit leur matériau, ils ont le même usage. Ça, ce sera la première partie de la vidéo. Ensuite, je vais vous parler de l’utilisation de la sangle aussi appelée ceinture. Là, elles se ressemblent toutes globalement. Et ensuite, je vous parlerai de l’utilisation de la couverture dans le Yoga et avec celui qui l’accompagne parfois, le petit masque de nuit.

Donc on va tout de suite commencer par parler des blocs.

Je vais prendre les blocs en mousse pour vous montrer. Le premier usage du bloc, c’est de s’asseoir dessus tout simplement. Vous voyez, quand vous êtes assis en tailleur, parfois on a les genoux qui fatiguent un peu et on sent qu’on a le dos très courbé. Si vous prenez ce bloc, miracle ! Vous le placez sous les fessiers et là vous allez réussir à vous asseoir et à vraiment vous surélever. Vous allez trouver une bonne hauteur, vous allez détendre le bas du dos. Du coup, vous pouvez rester assis beaucoup plus longtemps dans cette posture grâce au bloc.

Mais là, vous avez peut-être une objection à me faire en me disant :

« Mais qu’est-ce c’est que tous ces accessoires Claudia ?! Quand même, moi je préfère pratiquer le Yoga avec juste ma tenue de Yoga et mon tapis. »

Grosse erreur ! Moi aussi, j’ai pensé la même chose au début.

Je me disais :

 » Ah tous ces blocs, etc., ce n’est pas très naturel, on n’a pas besoin de tout ! »

Puis un jour, j’ai découvert Iyengar, un grand maître de Yoga. Et lui, justement, il a introduit l’utilisation des blocs, des sangles, des couvertures et de tous les accessoires dans la pratique parce que son idée de base était que tout le monde devait pouvoir pratiquer le Yoga. Quelle soit notre condition physique, notre forme, on devait tous pouvoir pratiquer le Yoga. Lui, il était très blessé, très faible, il avait déjà des problèmes de santé et du coup, il a introduit l’utilisation de tous ces accessoires pour parfois prolonger le corps humain, pour aider à la souplesse. Vous allez voir un peu tout ce que l’on peut faire avec ces blocs-là. 

Donc, on a deux blocs, comme ça, par exemple que je viens de placer debout. Vous allez voir dans une première posture qui s’appelle Uttanasana. Là par exemple, j’écarte un petit peu les pieds, la largeur du bassin et là mon objectif, ça va être de poser les mains au sol et là, par exemple, quand on est trop raide, c’est difficile. Du coup, on affaisse le dos. En prenant ces blocs, en les posant devant moi à la verticale, j’ai juste à reposer mes mains dessus et là je peux vraiment travailler dans la posture, allonger mon dos. Ça, c’est un premier exemple d’utilisation des blocs. Dans toutes les postures debout, c’est pareil, si vous voulez faire une torsion debout, vous pouvez placer un bloc entre les deux jambes et venir ici monter l’autre bras vers le ciel. Alors que sans le bloc, ben, j’aurais eu beaucoup plus de mal et j’aurai affaissé ma colonne. Donc ça, c’est surtout l’utilisation des blocs debout.

On va passer directement dans l’utilisation des blocs quand on est assis, par exemple la posture du bâton : on colle les gros orteils, on cherche à placer les mains derrière le dos et à se redresser. Mais là, il y a certaines personnes pour qui c’est difficile parce qu’elles ont l’impression d’avoir les bras trop courts et là nos alliés, les blocs, nous allons les placer derrière les fessiers et là on va facilement pouvoir venir poser les mains et prendre la posture. Vous voyez, c’est top ! Donc on a vu l’utilisation des blocs sous les bras et sous les mains. Les blocs en fait, peuvent se placer partout, au niveau du corps.

Par exemple, on va voir dans Janu Shirasana qu’on peut utiliser les blocs pour soutenir les genoux. Donc, Janu Shirasana , c’est un peu comme la posture de l’arbre mais en version assise donc on tend une jambe, pied flex, on plie l’autre jambe et on ouvre la jambe sur le côté. Si ici, mon genou est très loin du sol, je peux prendre un de mes super blocs, le placer en dessous pour caler mon genou et là je n’ai plus qu’à inspirer, monter et doucement, j’expire et je viens relâcher la tête et là, grâce à ce bloc mon genou est bien calé, je ne me fais pas mal donc c’est vraiment tout bénef !

Après, vous pouvez les utiliser autant que vous pouvez dans pas mal de postures assises. Ça peut être posé sous les fesses, entre les pieds…. Après vous pouvez tout imaginer.

Je veux voir avec vous un point sur les postures allongées, un exemple de ce que l’on peut faire avec les blocs. Par exemple, je m’allonge sur le dos , je prépare Sethu Bandhasana,  le demi- pont. Donc je place mes bras et là je monte le dos. Maintenant, si j’ai envie de faire cette posture en détente, je peux prendre un bloc, le placer derrière le dos, par exemple à l’horizontale et reposer mon dos. Là, c’est que de la détente. Je peux vraiment me relaxer. Je n’ai pas un effort à réaliser comme dans la posture précédente qui était active. Si on a un peu plus d’ouverture, on peut aussi changer le sens du bloc et le mettre à la verticale et reposer le dos. Donc là vraiment, les blocs c’est un pilier de confort. Vous pouvez jouer avec les différentes hauteurs comme vous le voulez. C’est à la fois utile pour les postures actives comme celle qu’on a vu au début et pour toutes les postures de relaxation, de détente en fin de séance.

Voilà, c’est un petit peu ce que je voulais vous dire sur les blocs. Si vous avez des enfants à la maison, vous pouvez aussi prendre de préférence en blocs en mousse, plus légers, et vous pouvez leur proposer de s’entraîner à faire tenir le bloc sur la tête. Vous les faites se placer et peut-être qu’ils peuvent remettre les mains devant le cœur. Donc ça, c’est un exercice que les enfants adorent, ça les amuse beaucoup et ça les aide à développer leur concentration. Donc, n’hésitez pas chez vous ou si vous êtes instit ou professeur avec les enfants, à faire cet exercice-là.

Ok, on a donc vu le sujet des blocs, maintenant on va passer à la sangle. Elle est déjà un peu moins populaire. Ça fait penser à un instrument de torture.

Quand on la voit dans le studio de Yoga, on se dit :

« Ah, est- ce que l’on va m’attacher avec, qu’est-ce-que c’est que ça ?! « 

En fait, la sangle prolonge le corps humain. Par exemple, si vous êtes debout et que vous avez envie de faire la posture où vous attrapez le gros orteil, elle est assez difficile et il faut pas mal de souplesse pour chercher à tendre la jambe. Si vous avez une sangle, du coup c’est beaucoup plus facile parce que vous pouvez passer la sangle en dessous du pied, vous l’attrapez dans la main et vous venez tendre la jambe devant vous. Donc, c’est vraiment plus facile avec cette sangle, vous pouvez relâcher.

Après, dans toutes les postures assises, par exemple la pince, vous pouvez utiliser la sangle au lieu de devoir descendre attraper les pieds, c’est hyper difficile. Si vous placez la sangle derrière vos pieds flex, derrière les orteils, vous attrapez et là vous pouvez relâcher doucement et travailler sans vous faire mal en bas du dos. Donc la sangle effectivement est souvent quand même utilisée dans les postures actives, assez dynamiques, mais il y a aussi une petite utilisation assez sympa que je vais vous montrer tout de suite.

Si vous avez une sangle qui peut s’accrocher comme ça, c’est super. Donc vous faites un nœud bien solide et ici, vous allez voir, c’est une posture un peu curieuse mais super agréable. En, fait vous mettez la sangle derrière les pieds,  vous vous allongez et vous placez l’autre côté de la sangle derrière la tête. Ce n’est pas grave si cela s’emmêle un petit peu. Et là, vous poussez la tête dans la sangle et vous venez détendre, relaxer tout l’arrière de la nuqyue. Vous poussez un peu les pieds vers l’avant et là vous vous détendez, zen, cool, ahaaaaaaaaaaaa !

Donc, vous avez vu avec moi un petit peu l’utilisation des blocs et de la sangle. Après, c’est à vous d’avoir de l’inventivité par exemple, si vous n’avez pas deux blocs à la maison, prenez deux gros dictionnaires, c’est la même chose.  Et cette sangle, ça peut simplement être une ceinture, un foulard, quelque chose que vous avez à la maison.

Et les derniers accessoires dont je vous voulais vous parler aujourd’hui , les plus cools, ce sont la couverture et le masque de sommeil. Imaginons une bonne séance de Yoga, vous vous êtes donné et à la fin vous vous préparez pour Savasana,  la relaxation finale. Quand on arrête de bouger, le corps se refroidit donc on peut attraper froid, et c’est là qu’on peut prendre une couverture. Du coup, on vient s’allonger sur le dos, en Savasana et on peut avoir le plaisir de se recouvrir pour rester bien chaud. S’il y a beaucoup de lumière dans la pièce, vous pouvez utiliser un petit masque de sommeil, ou même un foulard ou la manche de votre gilet et là vous vous installez tranquillement …ahaaaa, et vous vous relaxez huuum…bonne nuit !!! »

Et si vous cherchez comment choisir votre tapis de Yoga, l’article qu’il vous faut est ici.

Et si vous êtes en quête de la tenue de Yoga idéale, alors vous pouvez amener votre souris par là-bas !

Maintenant que vous savez comment bien utiliser les accessoires de Yoga, c’est le moment de vous lancer

Réservez votre cours de Yoga !

Et faites-vous plaisir sur ma Boutique en ligne !

A vous de jouer !

Si vous aimez la vidéo, n’hésitez pas à liker, commenter et partager !

Et vous, est-ce que vous utilisez les accessoires quand vous pratiquez le Yoga ? Quels sont vos préférés ?

Si vous-aussi, vous avez des questions sur le Yoga, le bien-être et la méditation, je vous propose de me les envoyer par mail, et, qui sait ? La semaine prochaine, c’est peut-être votre question qui sera à l’honneur sur le blog !

A très vite sur le blog 🙂

Comments

comments