Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir un article invité avec la contribution de Florence, passionnée de Yoga depuis 20 ans et également professeure. Florence est la créatrice de Zenny et elle travaille près de Toulon. Elle nous partage son coup de coeur pour le livre Bouddha au temps des neurosciences – Comment la méditation agit sur votre cerveau – de James Kingsland.

Bonjour. Je me présente : je m’appelle Florence et je pratique le Yoga depuis une vingtaine d’années.

Le Yoga a changé ma vie, et, convaincue que cet art de vivre, cette philosophie et ces pratiques sont vraiment une source de bien-être et une voie vers l’harmonie accessible à tous, j’ai décidé de me lancer et de devenir professeure de Yoga.

C’est ainsi que j’ai créé, à côté de Toulon, Zenny, ma petite entreprise dédiée au bien-être. En plus des cours de Yoga, je propose du coaching en gestion des émotions, des ateliers culinaires pour apprendre à cuisiner sainement tout en se faisant plaisir et des massages détente histoire d’être en super condition ! On nous l’enseigne dans le Yoga, c’est la combinaison de plusieurs facteurs qui nous amène vers l’équilibre.

Claudia m’a gentiment proposé de publier un billet dans son blog Yoga Passion à propos d’un ouvrage qui m’a beaucoup plu : Bouddha au temps des Neurosciences de James Kingsland et je l’en remercie vivement !

LE LIVRE BOUDDHA AU TEMPS DES NEUROSCIENCES

Dans ce livre, l’auteur, qui est journaliste scientifique de métier, nous explique comment la pratique régulière de la méditation influe sur le cerveau et sur nos réactions. A travers l’exemple de Siddhartha, THE super méditant par excellence, et en étayant son propos des dernières recherches scientifiques sur le sujet, James Kingsland décortique la mécanique complexe des systèmes de la pensée humaine, avec ses circuits conscients et inconscients. 

meditation-bouddha-siddharta-gautama

« Sa (à Siddharta) grande découverte fut d’avoir perçu que s’il exposait les chaînes du désir et de la douleur au feu intense de l’attention en pleine conscience, dépourvue de jugement, elles se rompaient d’elle-même » p.85.

L’ouvrage fait référence à un grand nombre de documents et de recherches scientifiques et s’appuie sur des ouvrages sérieux que l’on retrouve dans la bibliographie bien étoffée ainsi que dans les nombreuses notes de l’auteur.

Parfois, il faut s’accrocher et relire certains passages deux fois pour bien tout saisir, mais vraiment ça en vaut la peine ! Et puis, comme l’auteur alterne avec des passages de la vie du Bouddha ainsi que sa propre expérience de méditant, la lecture se fait très bien !

Cerise sur le gâteau, James Kingsland nous offre quelques exemples de méditation de pleine conscience très bien expliqués.

Bien sûr, nul besoin de comprendre comment ça marche, ou du moins d’essayer, pour pratiquer la méditation et ressentir sur soi tous ses bienfaits. Mais c’est réellement passionnant d’aborder cette pratique ancestrale par un biais scientifique et de constater comme la méditation de pleine conscience, telle que pratiquée dans le Yoga ou le zazen vont bien plus loin qu’une simple relaxation.

neurosciences bouddha méditation

Il y a environ 2400 ans, un homme, imprégné de sagesse, fit l’expérience ultime de la méditation et  nous montra, au-delà  de toute considération religieuse, la voie royale vers le trésor que nous possédons tous en nous : l’harmonie !

« Pour aider ses disciples le long de ce chemin, le Bouddha leur enseigna les Septs facteurs de l’éveil, qui servent également de brefs résumés des sujets abordés dans ce livre. Plus je les étudie, plus il m’apparaît évident qu’ils peuvent pareillement aider ceux qui cherchent l’illumination dans la recherche scientifique ou, de fait, dans tout autre domaine d’activité. Ce sont : Le calme […], la concentration […], la pleine conscience […], l’étude […], l’énergie […], l’équanimité, […], le contrôle ou le ravissement[…]. » p.266

Comme le dit le dicton chinois : « Maîtrise le cheval fougueux de ton esprit !».

Et c’est cela que nous visons par la pratique des asanas, du pranayama et de la méditation de pleine conscience, tels que le Yoga nous les enseigne.

Il me reste à vous souhaiter une bonne lecture et de belles méditations ! A bientôt !

Voilà, la contribution de Florence à propos du livre Bouddha au temps des neurosciences prend fin ici.

Vous pouvez trouver le livre de J. Kingsland chez votre libraire de quartier ou bien sur Amazon.

Pour ma part, je ne l’ai pas encore lu mais je l’ai ajouté à ma liste de lecture.

J’avoue que le fonctionnement de notre cerveau est un sujet qui m’intéresse depuis déjà quelques années.

C’est en 2ème année de prépa que notre prof d’Histoire nous avait parlé de la théorie du cerveau trinunique et je souviens bien que je m’étais mise à noter tout ce qu’il disait et à me passionner pour le sujet 🙂

james-kingsland-bouddha-au-temps-des-neurosciences

Pour aller + loin

Découvrez les ressources que j’ai publiées sur la Méditation

A vous de jouer maintenant

  • Et vous, pratiquez-vous déjà la méditation ? Quelle est votre expérience ? 
  • Vous intéressez-vous aux neurosciences et au fonctionnement de notre cerveau ? 
  • Avez-vous déjà lu ce livre ou vous intéresse-t-il ?

A bientôt pour de nouvelles aventures !

 

Comments

comments