Dans cet article, on débroussaille ensemble l’Ashtanga Yoga ! En fait, son nom complet est « Ashtanga Vinyasa Yoga », mais pour plus de commodité, on l’appellera ici indifféremment « Ashtanga », « Ashtanga Vinyasa » ou « Ashtanga Yoga ».

Si cela vous tente, voici une petite suggestion de playlist pour accompagner  votre lecture :
yoga-music

C’est parti !

Les malentendus concernant l’Ashtanga Yoga : illustrations

Dialogue avec Gunther concernant l’Ashtanga Yoga

ashtanga-yoga

CLAUDIA « Eh Gunther, tu connais l’Ashtanga Yoga ?

GUNTHER – Achhhhhh…. Tanga Yoga ????!!!!! » Génial ! J’arrive les filles !!!!!! »

CLAUDIA – Euh non Gunther… « ASH-tanga Yoga » !… Ashtanga signifie 8 membres, c’est parce que l’Ashtanga a 8 piliers… Désolée de te décevoir hein… » Bon allez, retourne chanter et faire le zouave à la plage mon gars !!! 🙂 »

Spéciale dédicace : Si vous aussi vous avez déjà « grillé », dans vos cours, des hommes qui se mettent tout au fond de la salle exprès et n’ont bizarrement jamais « la tête en bas » dans la posture du même nom… parce qu’ils sont trop occupés à essayer d’apercevoir ou même clairement de mater la fille de devant… Ca craint, pas vrai ?

Un jour que je donnais un cours en compagnie d’une collègue dans un célèbre magasin de sport, on a eu droit à cette scène mémorable.

pervers-cours-yoga

Ecoeurant !!!

Hm bref, la Terre continue de tourner quand même… Très heureusement on a affaire ici à une petite minorité d’hommes. La plupart se comportement parfaitement bien en cours et savent faire du Yoga une oasis où la drague n’a pas lieu d’être.

Dialogue avec ma grand-tante, un peu dure d’oreille (personnage fictif), concernant l’Ashtanga Yoga

problemes-audition

CLAUDIA : « Eh tu sais, grand-tatie, j’enseigne l’Ashtanga Yoga aux débutants !

GRAND TATIE : – Lâche ton gars Yoga » ??? Ben dis-donc vous êtes un peu radicales les filles, c’est pas très cool d’exclure les petits gars comme ça, sans raison !!!

CLAUDIA : Oh nooon tatie, c’est Ash-tan-ga Yoga… C’est un cours mixte… Enfin, y a une majorité de filles mais bon… »

Si vous aussi vous avez mal compris le sens de l’expression Ashtanga Yoga, la 1ère fois que vous l’avez entendue (vous aussi vous pensiez que c’était un cri de guerre ?? 🙂, ou alors si vous ne savez toujours absolument pas de quoi il s’agit, alors cet article est pour vous !

Ah oui et si vous êtes déjà ashtangie débutante ou confirmée, restez, parce que ça va vous plaire aussi je crois 🙂

Mais commençons tout de suite par le commencement…

Etymologie du terme « Ashtanga Vinyasa Yoga »

  • ashtanga, « à huit membres » de ashtau, « huit », et anga, « membres ».
  • vinyasa: « synchronisation du mouvement sur la respiration ».
  • yoga: de la racine yuj, « union »

Les 8 membres de l’Ashtanga

Les 8 (« ashta ») membres (« angas ») de l’Ashtanga sont présentés ci-dessous en commençant par « Yamas » et en lisant dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’à arriver à « Samadhi »

ashtanga-8-membres

Ils sont conçus comme des étapes, des balises qui orneraient et agrémenteraient un chemin de développement personnel et spirituel.

C’est comme si on montait un escalier, on monte une marche après l’autre, sans brûler d’étapes (sinon c’est la gamelle assurée !)

Présentation de chaque membre de l’Ashtanga Yoga

  1. YAMA = l’éthique collective
  2. NIYAMA  = la discipline personnelle
  3. ASANA = les postures
  4. PRANAYAMA = les techniques de respiration
  5. PRATYAHARA = le retrait des sens
  6. DHARANA = la concentration
  7. DHYANA = la méditation
  8. SAMADHI = l’union absolue, la paix, l’Illumination

Cliquez ici pour en savoir plus sur les YAMA et les NIYAMA (article complet)

Bon maintenant, je vous emmène il y a plus de 100 ans, en Inde (sacré voyage, pas vrai ??!!)

Qui a inventé l’Ashtanga Yoga ?

L’Ashtanga Yoga  provient d’une tradition ancienne codifiée par Ramana Rishi dans le Yoga Korunta, un manuscrit antique mutilé. Au début de ce siècle, cette source a été transmise à Krishnamacharya qui l’a ensuite confiée à Pattabhi Jois, ainsi devenu le maître de l’Ashtanga.

Ci-dessous je donne une précision apportée par Stéphanie VK, professeur de Yoga dans mon école, Samyak Yoga. Merci Stéphanie pour cet apport précieux !

« C’est Pattabhi Jois qui a créé la première série et les autres séries. La 1ère série évolue au fil du temps, ainsi, celle pratiquée en 1990 diffère de celle pratiquée maintenant.

Dans certains cas, on ajoute un Paschimotanasana A, B, C & D. Dans d’autres il n’y avait pas tous les Janu Shirshasana etc…. chez BNS Iyengar il y a un Parivritta Janu Shirshasana après le A. »

Présentation de Krischnamacharya

krischnamacharya-yoga

Le « grand-père » de l’Ashtanga est un Indien nommé Bellur Krischnamacharya.

Son nom n’est  vraiment pas évident à écrire, pas vrai ? On devrait peut être le mettre dans la dictée de Bernard Pivot, vous ne trouvez pas ??

Bon sinon on pourrait être tentées de lui trouver un petit diminutif sympa, mais ça craint un peu d’utiliser seulement « Krishna » parce que c’est quand même le nom d’un des dieux les plus importants du panthéon indien… On ne voudrait pas s’attirer leur courroux, pas vrai ?

Bon, je sens que je divague un peu là... Voyons comment je peux retrouver mes esprits.. Ah oui j’allais vous présenter la vie et l’oeuvre du grand Krischna(macharya).

Krischnamacharya a vécu de 1888 à 1989. Eh non, vous ne rêvez pas : il n’avait pas trouvé la pierre philosophale pour vivre éternellement mais pas loin quand même puisqu’il a quitté son corps à l’âge canonique de 101 ans, à l’issue d’une belle et longue vie, sur laquelle nous allons revenir plus en détails.

krischanamacharya-posture-yoga

Krischnamacharya en pleine posture d’étirement unilatéral allongé sur le dos

Krishnamacharya est un grand sage et yogi qui a voyagé dans l’Himalaya en 1916 pour apprendre le yoga. Il y rencontre son guru (=professeur) Sri Ramamohan Brahmachari et passe 8 ans auprès de lui.

Le Yoga…à la dure !

Traditionnellement, c’est le maitre qui devait choisir son élève, et non le contraire. C’est aussi le maître qui décidait quand son élève était prêt à enseigner à son tour.

Les gurus n’encourageaient jamais leurs étudiants, ils se contentaient de dire :

« Practise, practise, practise »

ou bien

« Keep practising »

Clairement, ça ne rigolait pas en Inde à l’époque, sur les tapis de Yoga !!!!

En 1933, Krischnamacharya commence à enseigner à Mysore dans le Sud de l’Inde puis à Madras pour des étudiants indiens et occidentaux. Il est même été appelé par le roi de Mysore pour enseigner et faire des démonstrations publiques de yoga avec des jeunes yogis d’une souplesse à couper le souffle et la voix !

Krischnamacharya-mysore-yoga-demo

Démonstration publique de Yoga pour le roi de Mysore orchestrée par Krischnamacharya

La continuité et l’héritage de Krischnamacharya

Si certaines d’entre vous sont férues de philo et que je vous parle de la triade S.P.A, vous pensez à quoi ?

Si vous me répondez :

« Ben là où j’ai récupéré mon adorable chat »

alors là, je serai obligée de vous répondre que vous faites fausse route… Je fais en fait allusion à Socrate, Platon et Aristote.

Et là vous pensez peut être que j’ai terminé la bouteille de Génépi avant de me mettre à écrire cet article ?Ce qui expliquerait mes raisonnements abscons et tortueux…

Mais non rassurez-vous les filles, je suis au Yogi Tea Profonde Respiration, rien d’alcoolisé là-dedans hein !!

yogitea-respiration

« Tchin ! »

Si je vous parle de Socrate et de ses élèves, c’est pour faire une analogie avec Krischnamacharya et son cercle rapproché d’élèves. En effet, il a formé pas mal d’élèves dont 3 sont restés célèbres dans l’Histoire du Yoga.

Qui sont-ils  ? Découvrez-le tout de suite !

Elève 1 : Pattabhi Jois

pattabhi-jois-yoga-ashtanga

Portrait de Pattabhi Jois

Petite précision de prononciation : on prononce « Jois » en diphtonguant le son, comme par exemple dans le nom de l’écrivain irlandais James Joyce. Si vous parlez à quelqu’un de Pattabhi « Joie », il va peut être avoir un fou-rire ou au minimum être un peu hébété…

Pattabhi Jois est une personnalité très importante du Yoga, c’est en effet lui qui a popularisé l’Ashtanga. Il rencontre son professeur Krischanmacharya en 1927 et étudie l’Ashtanga avec lui pendant plus de 25 ans. Quand Krischnamacharya quitte Mysore, il confie la transmission du yoga traditionnel à Pattabhi Jois qui est son plus ancien élève. En 1948, Pattabhi ouvre son école d’Ashtanga à Mysore.

Pattabhi Jois enseigne jusqu’à sa mort en 2009 et écrit Yoga Mala, devenu l’ouvrage de référence de l’Ashtanga Yoga.

En sanskrit, « mala » signifie « guirlande » et désigne les postures liées entre elles comme les perles d’un chapelet ou d’un collier par le souffle et par le mouvement.

La lignée continue ensuite avec son petit-fils (notamment Sharath Jois) et les professeurs qu’il a accrédités au fil des années et qui continuent actuellement de transmettre ses enseignements.

Les Ashtangis surnomment généralement Pattabhi Jois affectueusement en l’appelant « Guru-Ji ».

ashtanga-yoga-maitres

Pattabhi Jois en compagnie d’Iyengar

Eleve 2 : Iyengar

iyengar-portrait

BKS Iyengar étudie également avec Krischnamacharya. C’est lui qui introduit l’utilisation d’accessoires (briques, sangles…) pour permettre à tous, quelle que soit leur forme physique, de pratiquer le Yoga.

Le Yoga Iyengar, du nom de son fondateur, est un Yoga très précis dans ses alignements.

Je vous en dirai prochainement beaucoup plus sur l’Iyengar dans un prochain article du blog, alors restez postées !

Eleve 3 : Desikachar

portrait-de-desikachar-yoga

Desikachar a inventé le ViniYoga, une forme de Vinyasa Yoga thérapeutique et adapté avant tout à l’individu.

Les caractéristiques principales de l’Ashtanga

pattabhi-jois-padahastasana-asthanga

Pattabhi Jois dans la posture de renforcement et de détente des poignets Padahastasana

  • Intense
  • Dynamique
  • Très physique
  • Yang
  • Rigoureux
  • « Chauffant »

Pattabhi Jois explique d’ailleurs que la pratique de l’Ashtanga fait bouillir le sang dans nos veines

Mais que se passe-t-il exactement pendant un cours d’Ashtanga ?

On pratique toujours la même série ! Traditionnellement la 1ère série… Parce-que… ah oui, oups ! Je ne vous ai pas dit, il y a 6 séries en tout, de plus en plus difficiles…

Pendant la pratique, la respiration se fait en Ujjayi. Elle est sonore (on s’entend et on entend aussi les voisins et voisines respirer fort !) et elle scande le mouvement.

Chaque posture est normalement maintenue pendant 5 respirations.

Certaines postures, comme par exemple Sarvangasana, la chandelle ou encore Savasana, la posture de relaxation finale, sont maintenues encore plus longtemps.

Cliquez ici pour tout savoir sur cette respiration Ujjayi si particulière et si mélodieuse.

respiration-ujjayi

Le trajet de l’air pendant la respiration Ujjayi

Pendant une pratique d’Ashtanga, les 3 bandhas (verrous énergétiques) sont engagés et on utilise aussi les drishtis pour établir fixement le regard sur un point précis.

Rassurez-vous si vus ne savez pas ce que sont les bandhas et les dristhis, des articles sont actuellement en préparation sur le blog pour vous éclairer là-dessus 🙂

Est-ce qu’on chante des mantra ?

mantra-yoga

Oui ! En Ashtanga, on chante traditionnellement un mantra d’ouverture et un mantra de clôture que vous pouvez écouter en cliquant sur les liens.

Mantra d’ouverture à écouter

Mantra de clôture à écouter

Découvrez ici mon article complet concernant les mantra ! Vos cordes vocales n’attendaient plus que ça 🙂

Découvrez ci-dessous la traduction des mantra issue de l’article Wikipedia sur l’Ashtanga Vinyasa Yoga.

Un mantra est une formule d’invocation sacrée . Chaque pratique d’ashtânga-yoga est ouverte par la récitation du mantra sanscrit suivant:

« Om
Vande gurunam charanaravinde
Sandarshita svatmasukhavabodhe
Nihshreyase jangalikayamane
Samsara halahala mohashantyai
Abahu purusharakam
Shankhachakrashi dharinam
Sahasra shirasam shvetam
Pranamami patanjalim
Om »

Traduction, parce qu’on aime bien comprendre la signification de ce qu’on chante dans cette langue mystérieuse et fascinante qu’est le Sanskrit, n’est-ce pas 🙂

« Om
Je prie aux pieds de lotus du maître suprême
Qui enseigne la connaissance, éveillant l’immense bonheur de la révélation à soi-même
Qui agit tel le physicien de la jungle
Capable de dissiper les illusions du poison d’une existence conditionnée »

Devant Patañjali, incarnation d’Adisesa, blanc de couleur et aux mille visages radieux (sous sa forme du serpent divin Ananta), à forme humaine sous les épaules, portant le glaive de la discrimination, une roue de feu symbolisant l’éternité et la conque représentant le son divin
Je me prosterne
Om

Et chaque pratique se clôt par ce mantra:

« Om
Svastiprajabhyah paripalayantam
Nyayena margena mahimahishah
Gobrahmanebhyah shubam astu nityam
Lokah samasthah sukhino bhavantu
Om shanti shanti shanti »

Traduction 🙂

« Om
Que la prospérité soit glorifiée
Que les dirigeants de ce monde gouvernent avec justice
Que toutes les choses sacrées soient protégées
Et que tous les hommes de la terre soient heureux et prospères
Om paix paix paix »

Quelles sont les postures de chaque série ?

Cliquez ici pour découvrir des planches représentant les postures de chacune des 6 séries

Quand est-ce qu’on pratique et quand est-ce qu’on se repose ?

mysore-ashtanga-yoga

Un ajustement en Mysore Style chez Mysore Yoga Paris

On pratique 6 jours sur 7, généralement très très tôt le matin…avant le lever du soleil, vers 5h…

Le samedi, c’est repos, on s’octroie quand même un petit jour pour faire la grasse (grasse matinée ou carrément grasse journée tant qu’on y est !)

On ne pratique pas l’Ashtanga les jours de pleine et de nouvelle lune (soit 2 fois par mois) et également pendant les règles pour les femmes.

En cas de grossesse, la pratique de l’Ashtanga présente le risque d’être trop intense et on va plutôt orienter la femme enceinte vers du Hatha Yoga ou même du Yoga prénatal, spécialement adapté à cette période si spéciale de la vie d’une femme.

Pourquoi ce côté systématique et « rigide » de l’Ashtanga ?

Le fait de pratiquer tous les jours la même séquence, avec sa condition du jour (état d’esprit, forme physique, niveau d’énergie…) fournir une fantastique occasion de développement l’observation et la connaissance de soi !

L’Ashtanga Yoga a un côté « dévoilement », « révélation » de qui nous sommes et de ce que nous sommes vraiment, à chaque instant.

On pourrait presque dire que l’Ashtanga est comme un miroir qui nous refléterait avec la plus grande clarté.

Est-ce qu’on a des chances de s’ennuyer comme un crouton de pain derrière une malle en suivant des cours d’Ashtanga ?

Eh bien non mes petits !!

En effet, comme on l’entend souvent dire :

« Les postures ne changent pas, mais vous vous changez »

Mysore ? C’est qui ça ?

Euh ce serait plus exact de demander « C’est quoi ça ? »

En effet , Mysore n’est pas une personne, mais une ville du Sud de l’Inde. On prononce My- zo – re avec le « my » comme en anglais.

palais-de-mysore

Vue du Palais de Mysore ! Ca a l’air superbe, n’est-ce pas ?

L’Ashtanga : prérequis ? Contre-indications ?

Pratiquer l’Ashtanga requiert d’être en bonne condition physique.

Si vous êtes blessée, si vous avez d’importantes douleurs physiques ou des soucis de santé, alors il sera beaucoup plus judicieux de vous orienter vers des formes de Yoga plus douces, comme par exemple le Hatha Yoga.

L’Ashtanga peut mettre à rude épreuve les personnes qui souffrent d’hypotension, d’épilepsie, d’articulations fragiles, d’asthme…

Aussi, si vous avez un doute, prendre l’avis de votre médecin et celui de votre kiné ou ostéo est très très chaudement recommandé !

Quels sont les bienfaits de l’Ashtanga Yoga ?

Une pratique régulière :

  • Développe un corps léger, fort, souple et plein d’énergie ainsi qu’un esprit clair et concentré
  • Renforce l’équilibre et le lien entre le corps et l’esprit
  • Réaligne et renforce le squelette et les structures musculaires, stimule et nettoie les organes internes et améliore la circulation de l’énergie interne et de la circulation sanguine dans tout le corps, lesquelles sont bloquées chez la plupart d’entre nous
  • Calme l’esprit et le centre dans le corps
  • Amène une meilleure conscience du corps, un équilibre du mental et développe la concentration
  • Renforce le système immunitaire et tonifie le muscle cardiaque. Donne un équilibre ionique du sang qui permet de soutenir le combat des maladies infectieuses
  • Peut conduire vers une transformation profonde de l’être dans sa globalité

Philosophie de la pratique de l’Ashtanga

Un ou une Ashtangi suit la règle fondamentale suivante :

  • Ne jamais forcer, ne jamais se crisper, ne jamais trop pratiquer. Apprendre à écouter son corps. Il nous dira toujours jusqu’où on peut aller

Kino Mc Gregor, professeure d’Ashtanga, parle aussi beaucoup de l’humilité du pratiquant en expliquant qu’une posture, même si on croit la connaître et la « maîtriser », peut toujours nous rendre humbles.

A qui convient l’Ashtanga ?

L’Ashanga fait des merveilles chez les personnes très Vata Dosha (pour plus d’infos, cliquez ici pour lire mon article sur la médecine ayurvédique et déterminer votre dosha dominant). En effet, les Vata Dosha sont des personnes le plus souvent créatives, un peu farfelues, et pas assez ancrées. L’Ashtanga apporte un cadre très intéressant qui permet aux Vata de s’enraciner.

L’Ashtanga peut également améliorer la santé des personnes Kapha Dosha en les re-stimulant.

Par contre, les personnes Pitta Dosha, même si elles sont naturellement très attirées par l’Ashtanga, doivent le pratiquer avec modération car il risque de renforcer le Pitta qu’elles ont déjà en grande quantité. Equilibrer avec des pratiques comme le Yin Yoga peut être très judicieux.

Pourquoi j’aime l’Ashtanga…?

passion-ashtanga-yoga

J’ai une tendresse particulière pour cette pratique !

D’abord parce que le tout premier cours de Yoga que j’ai suivi était un cours d’Ashtanga et ensuite parce que j’aime cette notion de régularité et de discipline.

En Yoga, on parle de « Sadhana ». Une Sadhana est une pratique, un cheminement spirituel. Elle induit la notion d’effort pour atteindre un objectif et se rapproche d’une certaine ascèse. Ainsi, la sadhana d’un(e) ashtangi(e) est de pratiquer sa série chaque matin sauf les jours consacrés au repos.

Et j’aime pas trop le Hatha Yoga…

Eh bien pour le moment, je me sens très en harmonie avec la pratique de l’Ashtanga et du Vinyasa Yoga.

En revanche, en Hatha, je ressens comme une frustration.

En effet, le Hatha me semble trop lent pour me stimuler, et en même temps, pas encore assez lent pour me permettre d’aller en profondeur dans les postures, comme le fait le Yin par exemple. Du coup, cet entre-deux que je ressens ne me convient pas…. pour l’instant ?

Qui sait : est-ce qu’en évoluant en âge, je vais prendre moins de plaisir à pratiquer l’Ashtanga et plus de plaisir à pratiquer le Hatha ? Seul l’avenir me le dira !

Je garde en tout cas en mémoire qu’il est intéressant de pratiquer ce qu’on apprécie moins et que c’est souvent ce dont on a le plus besoin !

Les « bébés » de l’Ashtanga

Bonne nouvelle : l’Ashtanga a fait des petits !

En effet, on peut dire que le Vinyasa Yoga tire directement sa source de l’Ashtanga.

Moins connus en France mais très tendances aux Etats-Unis, le Baptiste Yoga et le Power Yoga se sont inspirés de l’Ashtanga et ont évolué vers des formes de Yoga encore plus physiques… On n’est pas loin des salles de sport !

L’Ashtanga est-il compatible avec d’autres « styles de Yoga ? »

Absolument !

L’Ashtanga se marie très bien avec le Vinyasa qui a un côté beaucoup plus créatif.

Et our bien harmoniser la pratique, c’est super d’équilibrer l’Ashtanga avec du Yin Yoga car ils sont très complémentaires. Sinon, alterner avec du Hatha Yoga ou pas mal de méditation peut être également une bonne idée.

Quelques livres et films sur l’Ashtanga

couverture-livre-ashtanga

Et qui diable sont les Ashtangis occidentaux de notre époque ?

Parmi les stars ashtangis, on retrouve Sting, Madonna et Adam Levine du groupe Maroon 5 (joli casting, pas vrai ?)

ashtanga-madonna-sting

En France, Laurence Gay, Caroline Boulinguez et Linda et Gérald font partie des Ashtangis les plus reconnus.

Où et quand pratiquer l’Ashtanga à Paris avec moi ?

portrait-claudia-yogapassion

La posture du triangle étiré en torsion ©YogaPassion2017

Je donne un cours tous niveaux  (découverte de la 1ère série) tous les mardis soirs !

Réservez votre cours d’Ashtanga avec moi !

Voilà, cet article prend fin ici ! J’espère qu’il vous a intéressée et inspirée !

A vous de jouer maintenant !

  • Et vous, quelle est votre expérience de l’Ashtanga jusqu’à présent ?
  • Si vous pratiquez ou enseignez déjà, qu’est-ce que vous appréciez dans l’Ashtanga ?
  • Avez-vous d’autres questions concernant cette pratique ?

Je vous remercie pour votre attention et votre fidélité ! Vous êtes chaque jour de plus en plus nombreux(ses) à lire le blog, à m’envoyer d’adorables messages et à venir pratiquer avec moi. Tout ça, c’est un vrai bonheur !

A très vite pour de nouvelles aventures !

Comments

comments