• Est-ce que votre professeur de Yoga vous intrigue parfois ?
  • Est-ce que vous vous demandez de temps en temps si elle ne vient pas d’une autre planète ?
  • Est-ce qu’il y a des questions que vous gardez secrètes au fond de vous, sans jamais osez les lui poser ?

Si vous avez répondu « oui », plusieurs fois, alors la suite va beaucoup vous intéresser !

Petite précision sur le genre avant de continuer votre lecture

picto-homme-femme-yogapassion

YogaPassion : un blog au féminin…

Comme dans chaque article de mon blog, j’emploie le féminin. Vous l’avez sans doute remarqué… Pourquoi est-ce que je fais ça ? Eh bien parce que je sais que vous êtes beaucoup de femmes à me lire et à faire partie de mon groupe d’élèves. Et je constate aussi que beaucoup de profs de Yoga, en tout cas en France, sont des femmes ! Je choisis donc de m’adresser à la majorité !

…Mais qui s’adresse à tous sans distinction !

Ca ne veut absolument pas dire que vous devez vous sentir exclu si vous êtes un homme ! Au contraire ! Je suis chaque fois ravie d’avoir des élèves ou des collègues hommes. J’aimerais même beaucoup que vous soyez plus nombreux dans le paysage Yoga français. Je crois d’ailleurs que les choses évoluent peu à peu sur ce point et c’est super !

Je ne pense pas vous vexer, messieurs, en parlant au féminin… Pourquoi ?

Eh bien parce que je pense qu’en tant qu’hommes, vous êtes tout à fait capables de vous identifier à des messages rédigés au féminin, tout comme nous, en tant que femmes, nous lisons 80% de messages qui sont rédigés au masculin (qui, traditionnellement « l’emporte » comme on dit) et ça ne nous empêche pas de continuer à lire ni de nous sentir concernées…

YogaPassion est donc un blog rédigé pour les deux sexes, mais qui est majoritairement féminin dans son inspiration (eh oui je suis une fille) et dans sa formulation !

Ceci étant précisé, passons maintenant au coeur de notre sujet du jour…

Mieux connaître et mieux comprendre votre prof de Yoga

qui-etes-vous-profs-yoga

Le professeur de Yoga apparaît souvent comme une créature un peu dans les nuages, vivant dans une dimension presque parallèle à celle des autres humains. En effet, on peut la voir arborer un sourire énigmatique aux lèvres dans la plupart des situations, même dans les coups durs de la vie.

Et là, on se demande :

Mais qu’est-ce qu’elle peut bien penser dans ces moments-là ?

Si votre prof de Yoga est un être plutôt secret et parfois un peu étrange pour vous et que vous avez envie de découvrir la clef de certains petits mystères, alors continuez votre lecture !

Je sélectionne pour vous les 6 questions que je me suis le plus posées sur mes profs de Yoga, avant de devenir à mon tour professeur. Et je vous livre quelques réponses…

Bien-sûr, je sais que les généralisations sont souvent hasardeuses et que chaque prof de Yoga est différent et unique. C’est pour cela que les réponses que j’apporterai aux questions posées seront seulement des éléments de réponse par rapport aux situations que j’ai le plus souvent constatées.

Question # 1 : Qu’est-ce que vous faites pendant la relaxation ?

savasana-prof-yoga

Imaginez le tableau : vous êtes, comme tous les élèves allongés en Savasana (posture de relaxation), vous vous laissez bercer par la douce voix de votre professeur qui vous invite à relaxer, l’une après l’autre, chaque partie de votre corps.

Puis vous entendez la phrase :

Détendez-vous complètement

Puis, d’un coup, c’est le silence. Vous avez les yeux fermés et il n’y a pas un bruit dans la salle, à part celui de la respiration de vos voisines de tapis, peut-être quelques gargouillis du ventre et même parfois, quand la séance a été particulièrement rude, de petits ronflements.

Et là, vous vous demandez :

Mais que peut bien faire la prof pendant ce temps-là ?

Réponse # 1 : Les occupations de la prof pendant la relaxation sont..

Voici ce que nous faisons le plus souvent pendant que vous êtes en relaxation :

  • Nous nous installons dans une posture de méditation pour profiter du calme et de la sérénité qui règnent dans la pièce. Cela nous permet aussi de récupérer au niveau de notre voix et de notre énergie que nous avons bien utilisées pendant le cours
  • Nous regardons nos notes si nous avons prévu une mini-méditation guidée après la relaxation ou si nous donnons encore des cours ensuite
  • Nous regardons notre téléphone ou notre montre, la plupart du temps pour vérifier l’heure et veiller à ne pas déborder sur l’horaire
  • Nous allons à la fenêtre pour regarder dehors
  • Nous venons vers vous pour vous proposer une relaxation du corps à travers de courts massages
  • Parfois, si nous sommes super fatiguées et que nous en ressentons le besoin, nous nous allongeons nous-aussi en Savasana et nous prenons un instant de repos. En faisant ça, je dirais qu’on est dans une semi-relaxation car la peur principale est de s’endormir et de ne pas pouvoir terminer le cours !!

Question # 2 : Est-ce que vous vous énervez des fois, dans votre vie de tous les jours, ou alors est-ce que vous arrivez à rester Zen 24h/24 ?

prof-yoga-enerve

« Je suis peut-être prof de Yoga, mais c’est pas une raison pour emboutir ma voiture nom de Dieu !!!!!!! »

Quand vous observez votre prof de Yoga, vous avez peut-être l’impression que rien ne peut l’agacer et qu’elle arrive à garder son calme en toutes circonstances.

Par exemple :

  • Vous arrivez en retard ?

-> Pas de problème, elle vous accueille avec le sourire

  • Vous demandez plusieurs fois des explications pour une posture ?

-> Aucun souci, elle prend le temps de vous ré-expliquer

Du coup, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous demander :

Mais est-ce qu’elle est comme ça uniquement en cours de Yoga ou est-ce qu’elle arrive aussi à garder son calme au quotidien, même dans les pires moments ?

En gros :

Ma prof de Yoga est-elle une sorte de Docteur Jekyll et Mister Hyde : un être illuminé sur le tapis et complètement foldinguo en dehors ??

Réponse # 2 : Les profs de Yoga gèrent leurs émotions comme ceci…

Les professeurs de Yoga sont avant tout des êtres humains comme tout le monde ! Nous ne sommes pas des extraterrestres (enfin, jusqu’à preuve du contraire, en tout cas!)

Ce qui veut dire que nous aussi nous pouvons nous énerver à certains moments. Eh oui ! Nous ne sommes pas parfaits !

Me concernant, j’ai quand même remarqué que je m’emporte moins facilement qu’avant. J’arrive mieux à relativiser les situations.

J’y arrive en me posant cette question :

Est-ce que ça sera encore important dans une heure, dans une semaine, dans un mois, dans un an ? Est-ce que ça vaut la peine que je hausse le ton ? Et est-ce qu’en m’énervant je vais obtenir de meilleurs résultats ?

Très souvent, la réponse à ces 3 questions s’impose d’elle-même : c’est un « non » très clair !

Et du coup ça m’aide à lâcher prise et à ne plus me laisser gâcher la vie par de petites choses insignifiantes (métro bloqué, absence de mon gâteau préféré à la boulangerie, rendez-vous décalés…)

Question # 3 : Est-ce que ça vous arrive parfois de boire de l’alcool, de fumer une cigarette ou de dévorer un steak tartare ?

bad-yogi-erin-motz

Erin Motz qui se présente elle-même comme une « Bad Yogi » parce qu’elle mange de la viande et qu’elle aime boire un coup le week-end…

Vous regardez votre prof de Yoga et vous vous dites :

Elle est en super forme physiquement, à mon avis, elle ne doit manger que des graines et ne boire que de l’eau et des jus verts…

Je plaisante bien entendu un peu (mes articles ne sont pas toujours à prendre au 1er degré !), mais nous avons souvent cette image du prof de Yoga comme une personne super saine et qui fait hyper attention à ce qu’elle mange et boit, n’est-ce pas ?

Mais finalement, est-ce que c’est vraiment comme ça dans la réalité ?

Réponse # 3 : les profs de Yoga sont parfois voire souvent omnivores et bons-vivants

Parmi les profs de Yoga, vous allez trouver des personnes végétariennes, voire végétaliennes, qui se dédient entièrement au Yoga et qui, du coup, sortent très peu et mènent une vie plutôt ascétique.

Et vous allez aussi trouver des personnes qui vous ressemblent davantage parce qu’elles aiment prendre des verres avec leurs ami(e)s, aller danser…

Chacun des deux modes de vie évoqués est tout à fait respectable, il me semble que l’important est d’agir en fonction de ce qui nous convient personnellement.

Pour ma part, je suis assez flexible. C’est à dire que j’ai été végétarienne pendant plusieurs années après mon bac, par choix personnel, mais depuis, j’ai lâché du lest et j’ai réintroduit les aliments carnés que j’apprécie.

Par exemple, je suis une grande amatrice de charcuteries (surtout italiennes). En lisant ça, vous être peut-être horrifiées derrière vos écrans… ou peut-être un peu rassurées en vous disant que finalement, le Yoga ça ne correspond pas forcément à un mode de vie très rigide qui risquerait de ne pas vous convenir.

Du coup, dans mon cas, je ne me culpabilise pas si je mange de belles tranches de coppa ou du saucisson des Alpes de temps à autre. J’essaie de garder deux choses à l’esprit : à la fois me faire plaisir et opérer des choix éclairés dans mon alimentation, en gardant conscience du sacrifice de l’animal que je choisis de manger. Et la plupart du temps, je trouve mes sources de protéines dans des aliments végétaux (j’adore le tofu, surtout au pesto !!)

Question # 4 : Est-ce que vous vous réveillez vraiment à 4h tous les matins pour pratiquer le Yoga pendant 2 heures ?

chant-coq-reveille-prof-yoga

Fermez les yeux et imaginez votre prof de Yoga au réveil… Vous l’imaginez sans doute en train de monter sur son tapis, à peine descendue du lit et commencer à enchainer les salutations au soleil, puis sa série d’Ashtanga, puis une longue méditation.

Alors, est-ce que c’est vraiment le quotidien des profs de Yoga ?

Réponse # 4 : Les profs de Yoga restent le plus proches possibles de la tradition indienne initiale mais en vivant en même temps dans un contexte occidental

Parmi les profs avec qui je suis amie, je sais que beaucoup font leur maximum pour conserver leur pratique personnelle. En effet, si nous perdons notre pratique perso, alors nous perdons aussi la flamme du Yoga et la magie qu’il apporte dans notre propre vie.

C’est pour cela que nous savons que notre pratique est fondamentale. Pratiquer pendant que nous enseignons, pendant nos cours, ne sera jamais suffisant car nous n’explorons pas du tout nos sensations de la même manière !

Aussi, je connais beaucoup de professeurs qui pratiquent chez elles plusieurs fois par semaine et qui assistent également à d’autres cours de Yoga en plus.

Mais il ne faut pas oublier que nous vivons en Occident ! Aussi, il est parfois difficile, pour les profs, de vivre un mode de vie entièrement yogique. Pourquoi ça ?

  • Nous avons souvent une (vie de) famille

Qui dit conjoint(e) ou enfants dit souvent petit-déjeuner pris ensemble ou trajet pour déposer les enfants à l’école. Cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas se lever une heure plus tôt que le reste de la maisonnée pour avoir notre pratique, mais parfois, lorsqu’on est très fatiguées, on va parfois choisir de rester au lit un peu plus longtemps…

  • Nous prenons beaucoup les transports

Nous donnons souvent des cours à plein d’endroits différents, avec parfois des temps de trajets très longs. Parfois, cela peut nous contraindre à réduire notre temps de pratique. Ce que je fais souvent, pour ma part, c’est de pratiquer seulement pendant 20 à 30 minutes au lieu de pratiquer ma 1ère série d’Ashtanga complète. Si je vois que je vais manquer de temps, alors je pratique 5 salutations au soleil, ou je prévois 20 minutes de méditation, ou alors je pratique les 2 ou 3 postures dont j’ai le plus besoin en cet instant

  • Nous passons beaucoup de temps à préparer nos cours

Parfois, nous créons et répétons nos séquences de cours pendant de longs moments. Du coup, cela nous laisse moins de temps pour notre pratique perso

  • Nous avons parfois besoin d’un break physiquement, surtout lorsque nous donnons beaucoup beaucoup de cours ou que nous tombons malades !

Pour toutes ces raisons, il est parfois difficile de nous ménager du temps et de l’énergie pour conserver notre pratique.

Nous travaillons donc tous les jours pour aménager du temps dédié à notre pratique et nous recherchons sans cesse un équilibre. Ce n’est pas simple mais grâce à notre pratique, nous restons en bonne santé et nous poursuivons nos explorations en termes de bien-être, de développement personnel et de spiritualité.

 Question # 5 : Y a-t-il des moments embarrassants pendant vos cours, pour vous ou pour vos élèves ?

Est-ce que parfois, dans certaines situations qui se produisent en cours, les profs sont-elles mêmes gênées ? Ou est-ce que qu’elles acceptent simplement tout ce qui se présente à elles, comme elles  encouragent souvent leur élèves à le faire pendant les cours ?

Réponse # 5 : Il y a des moments qui pourraient être gênants mais nous essayons de contribuer à dédramatiser ces situations

En cours de Yoga, le corps s’exprime complètement.

Aussi, il peut arriver d’entendre quelques bruits qui peuvent être gênants à la fois pour la personne qui les émet et pour les personnes qui sont autour.

Et pourtant, en tant que profs de Yoga, ça ne nous pose pas de soucis de faire face à ces situations. Nous avons choisi de pratiquer et d’enseigner une discipline qui relie le corps et l’esprit et qui passe notamment par la pratique de postures. Alors comment pourrions-nous être dérangées par les manifestations du corps ?

En fait, nous nous sentons surtout gênées pour nos élèves car nous savons qu’elles peuvent se sentir mal à l’aise dans ces situations-là. Mais souvent, les autres élèves ne le remarquent même pas (chacune se concentre prioritairement à ce qui se produit sur son tapis) et si elles entendent, alors elles ne vont pas du tout être tentées de se moquer ou de faire une réflexion.

legging-yoga-transparent

La transparence, c’est cool en politique mais un peu moins dans le Yoga !

Sur un autre point, je dirais aussi que certaines tenues de Yoga peuvent occasionner un peu de gêne, par exemple certains leggings transparents portés par mes élèves qui me dévoilent parfois un peu trop de l’anatomie de leurs propriétaires.

Je pense que c’est pour ça qu’il est important de se procurer un legging épais et de ne pas porter un simple legging de ville car ils sont souvent très fins. Pour en savoir plus sur le choix d’une bonne tenue de Yoga, cliquez vers mon article à ce sujet.

Mais bien-sûr, ça n’est pas du tout quelque chose de grave et, en tant que prof, on ne s’attache pas à ce genre de détails et on reste concentrées sur le cours qu’on donne !

Question # 6 : Est-ce que vous avez des chouchous parmi vos élèves ?

chouchou-prof-yoga

Vous pensez peut-être que votre prof de Yoga a sa petite préférence pour certaines élèves ?

Par exemple celles qui viennent très régulièrement, ou celles qui sont plus souples que les autres… ?

Réponse # 6 : Les profs de Yoga peuvent avoir des affinités et des points communs plus développés avec certaines élèves, mais cela ne veut pas dire qu’il y ait de préférences ou de favoritisme envers certaines élèves plutôt que d’autres

Bien-sûr, en tant que profs de Yoga, on est toujours super heureuses de voir nos élèves progresser ! Lorsqu’une élève parvient pour la 1ère fois à réaliser la posture sur la tête ou lorsqu’une élève surmonte sa peur pour pratiquer la posture du corbeau, nous nous sentons très fières et très heureuses.

Mais cela ne veut pas dire que nous sommes déçues par les élèves qui progressent plus lentement, au contraire !!!

De toute façon, c’est même un peu saugrenu de parler de « progrès » en Yoga…

Nous apprécions d’avoir des élèves qui viennent à nos cours parce qu’ells ont des besoins et des objectifs comme : soulager leur stress, s’assouplir, gagner confiance en elles…

Si toutes les élèves avaient la science infuse et pouvaient devenir des yoginis hors pair juste en claquant des doigts ou en montant une seule fois sur un tapis, alors nous n’existerions même pas car il n’y aurait pas besoin de profs !

C’est pour ça que notre préférence ne va pas à des élèves en particulier !

Nous apprécions chaque élève et chaque groupe d’élèves.

Bien-sûr, plus nos élèves sont motivées et s’intéressent à la pratique en posant des questions, plus nous sommes heureuses !

Petit bonus sur le quotidien des profs de Yoga

Les profs de Yoga vivent aussi ça :

  • Nous aussi nous pouvons nous sentir frustrées quand nous avons du mal à progresser dans une posture
  • Nous aussi nous pouvons nous sentir intimidées quand une autre prof vient à nos cours, tout comme vous pouvez vous sentir angoissée pendant votre 1er cours sous le regard des autres élèves plus expérimentées
  • Nous aussi nous pouvons avoir l’esprit distrait pendant notre pratique car nous avons aussi des factures à payer, des choix à faire, des relations compliquées, des décisions à prendre, des disputes avec d’autres personnes…

Et voilà pour l’article d’aujourd’hui ! Bien entendu, nous ne pouvons pas, en quelques mots, percer tous les mystères des profs de Yoga, mais cela apporte déjà un éclairage sur quelques points… Et puis, c’est bien aussi de garder aussi quelques secrets, non ? 🙂

J’espère vraiment qu’il vous a plu et que vous avez appris ou compris de nouvelles choses. Et surtout que votre prof de Yoga vous paraît moins étrange maintenant !!

Pour approfondir le sujet des profs de Yoga, voici 2 suggestions de liens utiles sur mon blog :

  1. Comment reconnaître un bon prof de Yoga ?
  2. Comment devenir prof de Yoga ?

Pour aller plus loin et vous lancer

Découvrez mes accompagnements pour les profs de Yoga !

Réservez vos cours de Yoga !

ajustement-yoga-posture-enfant

Réservez vos cours de Yoga à Paris !

Découvrez ma boutique en ligne !

A vous de jouer !

Je vous invite à effectuer 3 actions :

  1. Likez cet article si vous l’avez apprécié. Si vous ne l’avez pas apprécié, fermez simplement cet onglet 🙂
  2. Partagez cet article autour de vous pour mieux faire connaître qui sont vraiment les profs de Yoga 🙂 Et si vous avez des profs de Yoga dans leur réseau, envoyez-leur le lien car l’article pourrait les intéresser !
  3. Commentez cet article pour partager votre expérience… : Que pensez-vous de votre prof de Yoga ? Est-ce que vous vous êtes déjà poséE les même questions que je pose dans l’article ? Est-ce que vous avez d’autres choses à dire sur les profs de Yoga ?

Et surtout, je vous souhaite une belle journée / nuit, en fonction du moment auquel vous lisez cet article !

Et je vous dis à bientôt pour de nouvelles explorations et aventures yogiques !

Bonne pratique d’ici-là 🙂

 

Comments

comments